La Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) s’est fixé pour objectif d’attirer à Maurice cette année environ 60 000 touristes de l’Inde. C’est ce qu’a indiqué à la presse indienne le directeur adjoint de cet organisme, Vijaye Haulder, lors du lancement, à Chandigarh, d’une campagne promotionnelle dans la Grande Péninsule.
Selon le Press Trust of India, Vijaye Haulder a laissé entendre que la MTPA vise pour 2014 une progression d’environ 5 % des arrivées touristiques de l’Inde. Les données publiées par Statistics Mauritius indiquent que Maurice a, en 2013, accueilli 57 255 visiteurs de l’Inde contre 55 197 en 2012. De plus, pour le premier semestre de 2014, le nombre de touristes de ce pays s’est élevé à 33 173, soit une progression de 4,2 % par rapport au niveau enregistré pour la même période de l’année précédente. L’Inde demeure le premier marché asiatique devant la Chine (31 938 pour les premiers six mois de 2014) mais pourrait être dépassée par cette dernière eu égard au rythme de croissance du marché chinois.
Dans sa déclaration à la presse indienne, le directeur adjoint de la MTPA a annoncé qu’environ 40 % des touristes de l’Inde viennent de la région nord du pays, le reste venant de celles de l’ouest et du sud. « India is a key market for tourism and we are confident of achieving our objective for current year », rapporte le PTI citant les propos de Vijaye Haulder. Selon le Country Manager de la MTPA pour le marché indien, Vivek Anand, 90 % des visiteurs de la Grande Péninsule sont des touristes de loisir mais la MTPA est en train de miser sur l’engouement des touristes de l’Inde pour Maurice en tant que destination où ils peuvent célébrer leurs noces.
« The demand for holding weddings by Indians in Mauritius is developing at fast pace over the past few years. We are witnessing big fat weddings happening at Mauritius », a déclaré Vivek Anand.
En sus de Chandigarh, la MTPA a programmé des road shows à Chennai, Hyderabad et Kolkata. Les officiels de l’organisme ont indiqué à la presse indienne qu’ils sont confiants de la réaction des différents acteurs du marché touristique dans ces différentes régions.