Le ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, a rencontré lundi des Human Ressource Managers de plusieurs groupes hôteliers dans le cadre du nouveau Remuneration Order qui sera publié ce jeudi. Lors de cette réunion à l’hôtel Le Labourdonnais, il a été question, entre autres, du recrutement d’étrangers, de la formation des jeunes qui veulent embrasser une carrière dans le tourisme et de la sécurité dans les hôtels.
Le nouveau Remuneration Order ramènera les heures de travail de 48 heures à 45 heures par semaine avec effet rétroactif allant à novembre 2014, ainsi qu’une révision de la grille salariale.
Xavier-Luc Duval indique que 75 000 à 100 000 personnes vivent du secteur du tourisme à Maurice et soutient que « le but du gouvernement est que tout le monde ait une vie heureuse ».
Reconnaissant qu’« il y a un sentiment parmi certains employés qu’ils n’ont pas leur chance », le ministre a dit en même temps comprendre la nécessité d’employer des étrangers, « qui apportent de l’innovation, un regard nouveau ». Pour lui, les étrangers « sont solution-oriented et créateurs ». Toutefois, dit-il, « il faut qu’il y ait un équilibre ». Les autorités, dit Xavier-Luc Duval, « travaillent sur les critères de recrutement des étrangers » qui devraient prendre en considération le ratio des employés étrangers et mauriciens ; les vrais scarcity areas où on ne peut pas trouver des gens et où on ne peut former des gens. Par ailleurs, les critères devront tenir compte du Human Ressource Development Plan des hôtels, s’ils ont des académies pour former des employés. Enfin, affirme Xavier-Luc Duval, « Maurice a ses spécificités, ce qui fait que l’on est un des leaders dans le tourisme. Les étrangers qui se trouvent au niveau de l’administration doivent comprendre les objectifs de la destination. Il faut que leurs actions cadrent avec nos objectifs. Par exemple, ils ne doivent pas être là que pour faire du profit et négliger d’autres aspects tels la sécurité ». La sécurité, en effet, dit-il, « is going to be a major issue for the destination ».
S’agissant de sécurité, certains représentants d’hôtels ont indiqué avoir installé 200 caméras et selon un représentant, « dans certains cas, nous avons pu prouver aux clients qu’ils avaient eux-mêmes laissé leur objet par oubli ». Xavier-Luc Duval a souligné l’importance de « bien étudier le profil des employés potentiels avant de les recruter ».
Les HR managers ont soulevé un autre problème, à savoir une baisse du niveau du côté de l’École hôtelière. Xavier-Luc Duval a indiqué qu’une réforme est en route.
Il a évoqué une baisse d’enthousiasme chez certains jeunes à se lancer dans l’hôtellerie. « Il faut placer ce secteur comme une sunrise industry. Il faut continuellement attirer des bright young people à travers le salaire et les conditions de travail », dit-il.