Tous connectés mais ... si distants!

Le XXIème siècle a vu l'explosion de réseaux sociaux en tous genres (Instagram, Snapchat, Facebook, pour n'en citer que quelques-uns). La prolifération des communautés numériques influe, directement ou indirectement, sur le quotidien de chaque être humain. Sont-ce des effets secondaires de l'innovation technologique ou des avantages que les générations précédentes n'avaient pas ?
Certes, les plateformes numériques permettent de rapprocher ceux qui sont éloignés géographiquement. Il existe de nombreux avantages tels que le partage de contenus photographiques et vidéographiques, la communication audiovisuelle en utilisant divers outils électroniques dont la SmartTV, les ordinateurs portables, les téléphones portables, les tablettes, phablettes, les navigateurs.
Certaines applications enregistrent, même, vos habitudes, vos déplacements quotidiens. En faisant cela, les divers logiciels peuvent vous proposer des restaurants, des activités de loisir, des hôtels, parmi tant d'autres. Les applications utilisant l'intelligence artificielle, faisant ainsi des recoupements algorithmiques, peuvent vous mettre en relation avec des gens qui utilisent les mêmes applications de communication que vous. Le réseautage est encouragé et simplifié.
Or, ces bienfaits technologiques, nous rapprochent-ils vraiment? Connectent-ils réellement?
La famille est la première touchée. Les 'millenials' comme on les appelle sont toujours connectés au monde. La Wifi est un élément incontournable. Les téléphones servent à se faire des amis, à visionner les publications d'autrui, à indiquer le lieu où l'on se trouve. Personne n'a le temps pour les autres. Cependant, tout le monde a le temps de publier des photos récentes, de partager ses chagrins d'amour, passer du temps avec des gens qui se cachent derrière des pseudonymes.
Les enfants ne communiquent plus avec les parents. Ils restent enfermés dans leur bulle virtuelle (chambre, écouteurs à fond, connectés à leur centaine d'amis), échangeant divers types d'informations. Les technophiles, pour beaucoup, ne communiquent pas beaucoup dans la vie réelle. Cependant, dans l’univers virtuel, le clavardage, leur permet de s’exprimer avec de nombreuses personnes simultanément. D'autre part, de nombreux parents n'ont plus le
temps à consacrer aux enfants. Ils se fient aux "babysitters" numériques qui substituent cette affection par la présence de gadgets électroniques sophistiqués et de contenus multimédias.
Toutefois, beaucoup accordent de l’importance au temps passé avec leur progéniture.