Impliqués dans une affaire de drogue et reconnus coupables par la juge Nirmala Devat, six accusés ont été fixés sur leur sort hier après-midi aux Assises. Ibrahim Mahmad Seedat, Mohammed Amanoula Carrim et le Dr Fazal Golamgouse ont écopé de 10 ans de prison, alors que Husnabee Salarun, une femme, a écopé de 22 ans de prison. Yousouf Ally Hosenbocus et Mahamad Yousoufkhan Omarsaïb, qui avaient eux plaidé non-coupable, ont écopé de 32 ans de prison.
Cinq ans après les faits et suite à un procès ayant duré plusieurs mois, six accusés impliqués dans une affaire de drogue ont été fixés sur leur sort hier après-midi. La juge Nirmala Devat les a tous reconnus coupables des charges portées contre eux. Seuls Yousouf Ally Hosenbocus et Mahamad Yousoufkhan Omarsaïb avaient plaidé non-coupable. Le premier répondait d’une charge de « wilfully, unlawfully and knowingly attempted to possess 319.2 grams of heroin contained in 25 pellets for the purpose of distribution », les 2 et le 5 juillet 2010 à Camp Yoloff, Port-Louis. Omarsaïb était quant à lui poursuivi pour « wilfully, unlawfully and knowingly attempted to possess 319.2 grams of heroin contained in 25 pellets for the purpose of delivery » entre le 6 et le 9 août 2010, dans un bungalow à Pointe-aux-Piments.
L’héroïne saisie, d’une valeur de Rs 5,9 M, avait été transportée par le passeur malgache Ndrenato Rakotoarisoa. C’est un médecin de l’hôpital SSRN, le Dr Golamgouse, qui avait pratiqué une intervention chirurgicale en vue d’extraire les 25 boulettes d’héroïne de l’estomac du passeur malgache. Le médecin était poursuivi pour complicité dans cette affaire, sous une charge de « wilfully, unlawfully and knowingly aided and abetted accused no. 6 in attempting to possess 319.2 grams of heroin contained in 25 pellets for the purpose of delivery and by so doing became an accomplice in the said crime ». Il avait auparavant comparu devant la Cour d’assises pour une demande de remise en liberté conditionnelle et avait eu l’occasion de donner sa version des faits : « Ils ont fait appel à mes services en me disant que le Malgache souffrait de constipation chronique. » Évoquant le serment d’Hippocrate, le Dr Golamgouse a déclaré avoir le devoir de sauver des vies et d’apaiser les douleurs de tous ses patients et a argué qu’il pouvait être poursuivi par le Medical Council s’il ne faisait pas honneur à ce serment. Les autres accusés l’auraient aidé dans cette opération.
L’unique femme sur le banc des accusés, Husnabee Salarun, qui répondait d’une charge de « attempt to possess 319.2 grams of heroin for purpose of distribution », a écopé de 22 ans de prison, l’élément de traficking ayant été établi.
Ibrahim Mahmad Seedat et Mohammed Amanoula Carrim, qui étaient poursuivis pour complicité dans cette affaire de drogue, ont écopé de dix ans de prison. Les six accusés devront aussi s’acquitter d’amendes imposées par la Cour. Les jours passés en détention seront déduits de leur sentence.