TRAFIC DE DROGUE - SAISIE RS 105 M D’HÉROÏNE : Un cinquième suspect arrêté aujourd’hui

En se basant sur certaines informations, l’Anti Drug and Smuggling unit (ADSU) a arrêté un cinquième suspect dans l’enquête sur la saisie de Rs 105 M d’héroïne sur un couple kazakh, le 20 octobre à l’aéroport international SSR.
Une habitante d’un faubourg de la capitale, une dénommée Prosper, a été appréhendée au cours d’une opération policière aujourd’hui et conduite aux Casernes centrales pour interrogatoire. Très peu d’informations ont transpiré quant à son rôle dans cette importation de 7 kg d’héroïne. Selon nos renseignements, elle serait proche d’un trafiquant de drogue qui purge une longue peine d’emprisonnement.
Le vendredi 20 octobre, les éléments de la MRA Customs Anti-Narcotics section (CANS), basés à l’aéroport international SSR, ont appréhendé un couple kazakh : Ravil Khakimoz, un taximan de 33 ans et Olga Istyufeyeva, une femme au foyer de 31 ans. Ces derniers ont débarqué à bord d’un vol en provenance du Kenya. Après vérifications, les autorités ont appris qu’ils devaient rester dans l’île que pour trois jours dans un hôtel cinq étoiles au Morne. C’en était assez pour que les éléments de la CANS les soumettent à un interrogatoire serré.
En soulevant leurs valises, les officiers ont noté qu’elles étaient anormalement lourdes. Celles-ci ont été passées au scanner et un double fond a été détecté dans chaque valise. En les ouvrant, un sachet contenant 3.49 kg d’héroïne a été découvert dans le bagage de Ravil Khakimoz, et 3.87 kg de la même drogue dans celui d’Olga Istyufeyeva. La valeur marchande de cette saisie de drogue est estimée à Rs 105 M. L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a ensuite pris le relais de cette affaire.
Les hommes du DCP Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima ont rapidement élaboré une opération de “controlled delivery” dans cet hôtel en substituant le paquet de drogue par un faux. Les limiers ont passé en revue la liste des clients dans l’établissement pour déterminer le contact des Kazakhs. Leurs soupçons sont tombés sur deux habitants de Batterie-Cassée, Roche-Bois, qui logeaient sur place. L’un d’eux est la demi-sœur de Jean Claude Nestor, arrêté en 2012 pour importation de 3,5 kg héroïne et 7,8 kg de gandia en provenance de Madagascar.
Deux jours plus tard, les Mauriciens ont pris contact avec les mules pour prendre possession de la drogue. Marie Linda Mannick, 45 ans, et Jean Patrice Begue, 20 ans, ont été arrêtés. En sus de la drogue, les limiers ont également saisi USD 8 000 (Rs 250 000) sur les étrangers, des cellulaires et d’autres pièces à conviction. La police soupçonne un réseau d’être à l’origine de cette importation de drogue, dont le cerveau se trouve en prison.