TRANSPORT AÉRIEN : Accord entre Maurice et le Swaziland

Un protocole d’accord sur le transport aérien (Bilateral Air Services Agreement) a été signé entre le Swaziland et Maurice mercredi au bâtiment du Trésor, à Port-Louis. La partie mauricienne était dirigée par le solicitor general D.K. Dabee et la partie du Swaziland, elle, par le directeur général de la Swaziland Civil Aviation Authority, Solomon Dube.
L’accord prévoit que les compagnies aériennes de chaque pays pourront opérer jusqu’à sept vols par semaine entre Maurice et le Swaziland. Elles pourront également opérer tous les services cargo sans restrictions par rapport à la fréquence et la capacité et avec les droits de trafic de troisième, quatrième et cinquième libertés. Air Mauritius pourra également opérer les droits de cinquième liberté sur des points intermédiaires et au-delà sur des routes comme spécifiées dans l’accord. Ce droit permet à la compagnie de débarquer et d’embarquer des passagers ainsi que des produits dans les endroits convenus.
Cet accord fait suite à une visite en février 2016 d’une délégation du Swaziland à Maurice. Lors de la réunion, il avait été convenu que l’accord existant sur les services aériens entre les deux pays soit revu et modernisé. De plus, en marge de la séance inaugurale de la plateforme économique africaine, qui s’est tenue le mois dernier à Maurice, la question de connectivité aérienne des deux pays avait été évoquée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec son homologue du Swaziland, le Dr Sibusiso B. Dlamini.
À la fin des années 70’et au début des années 80’, le Royal Swazi National Airways opérait des vols directs entre Maurice et le Swaziland. Cependant, la ligne aérienne a mis fin à ses vols vers Maurice en 1981. En l’absence de vols directs entre Maurice et le Swaziland, les passagers transitent par Johannesburg. En 2016, les arrivées touristiques du Swaziland s’élevaient à 370.
Les services aériens entre Maurice et le Swaziland ont jusqu’à présent été régis par un accord bilatéral sur les services aériens conclu en mai 1977. Cet accord prévoyait, entre autres, la désignation unique de la compagnie aérienne et une fréquence hebdomadaire à être opérée par la ligne aérienne désignée de chaque pays.