Trevor Patel est le champion de Pune pour la saison 2015 qui s’est terminé en octobre dernier.  Pour un premier titre, le jeune cavalier a battu le record (49 victoires) détenu par Malesh Narredu qui, depuis, est devenu entraîneur. La nouvelle marque est désormais de 52 réussites qu’il pu ramener en 138 montes, soit un taux de réussite de plus de 37 %.
Trevor Patel a nettement dominé la saison car son plus proche poursuivant, Dashrath Singh, qui nous avait rendu visite récemment, a  été relégué à 28 longueurs, soit 24 victoires seulement. La troisième place est revenue à une autre de nos connaissances, Suraj Narredu qui a terminé avec 19 victoires pour 49 montes seulement.
A 23 ans, Trevor Patel est peut-être l’un des jockeys les plus jeunes et les plus prometteurs en Inde. Son récent exploit – une victoire surprenante mais très belle lors du Kingfisher Derby à Bengaluru – est un témoignage de ses capacités.
Trevor était fou de chevaux depuis qu’il était un enfant en bas âge. Lorsque ses parents l’ont emmené faire du poney à cinq ans, il a refusé en disant qu’il voulait monter les grands, véritables chevaux de course.
«Nous ne sommes pas une famille de course.» Son père Suresh Patel, qui possède une usine de boîtes en carton ondulé près de Pune, l’a dirigé vers une école d’équitation alors qu’il n’avait que 8 ans, tant il était attiré par les chevaux.
Sa licence en poche, Trevor Patel avait alors 17 ans et il se souvient qu’il était complètement perdu durant les premiers mètres de sa première course à Mumbai. Il devait attendre sa 14e monte, un outsider à 60-1, pour remporter sa première course.
Ce sentiment d’amateur fait maintenant partie du passé. En 2011-12 il fut repéré par Zeyn Mirza, directeur de United Racing et Bloodstock Breeders Ltd. Trevor Patel se retrouva associé au célèbre entraîneur S Padmanaban, car son jockey régulier était indisponible. Sa fin de course lors d’une arrivée serrée lui valut le respect de Mirza et une place importante au sein de l’équipe élite de Mallaya. Mais, maintenir la dynamique gagnante n’est jamais facile pour un jockey. Pour commencer, Trevor Patel a dû conserver un poids constant de 52 kg, ce qui signifie qu’il ne pouvait manger que deux repas par jour.
Alors qu’il était toujours un apprenti, Trevor Patel devait, le 14 mars 2013, signer un triplé. En décembre de la même année, il remporta sa toute première course de Groupe 1, en selle sur la jument Mariinsky, dans The Deltin Casinos Indian 1000 Guineas.
Dans ce métier, il faut aussi bien savoir tirer les ficelles. Pour Trevor Patel, il est important d’être calme et concentré. Une course nécessite beaucoup de concentration et on ne peut foncer tête baissée. C’est à vous de diriger votre monture, connaître vos adversaires et bien planifier votre course.
Après son record de succès à Pune, Trevor Patel n’est pas resté les bras croisés. Il a maintenu sa série de victoires, remportant même un triplé sur les six montes qui lui avaient été allouées. Sa volonté de faire toujours mieux, de s’améliorer davantage, est ce qui le sépare des autres jockeys.
Il comptabilise actuellement 653 réussites pour 2985 montes, ce qui le place en troisième position derrière PS Chouan (922) et Suraj Narredu (777).
On retiendra que Trevor Patel a déjà monté au Qatar et à Macau au cours de compétitions réservées aux apprentis.