Les Championnats d’Afrique de triathlon disputés hier au Morne ont comme on s’y attendait, dominé par les Sud-Africains dans la catégorie élite. Chez les hommes comme chez les dames, ils ont décroché l’or.
En masculin, Richard Murray a retenu son titre de champion d’Afrique en bouclant les 1500m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied en 1h52:52.
Dans cette course, Henri Schoeman (Afrique du Sud) fut le premier à sortir de l’eau. Murray concédait un léger retard. Vers la fin de la partie vélo, on retrouvait aux avants-postes Murray, son compatriote Erhard Woolfardt et le Tchèque Filip Ospaly. Les trois concurrents allait entamer la course à pied ensemble. Toutefois, Murray meilleur coureur allait prendre le dessus, laissant la deuxième place à Ospaly en 1h55.10, alors que Woolfardt prit la troisième place en 1h55.53 et la médaille d’argent. La médaille de bronze revint au Zimbabwéen Christopher Felgate (1h56:42).
Chez les dames, la Mauricienne Fabienne St Louis réalisa une très bonne natation et sortit de l’eau en compagnies de ses adversaires sud-africaines en l’occurrence Kate Roberts, Gillian Sanders, Carlyn Fischer et Vicky Van der Merwe. La partie vélo se déroula à un rythme très lent. Les Sud-Africaines se contentaient d’observer St Louis. La Mauricienne devait attaquer à plusieurs reprises dans les petites bosses jalonnant le parcours mais sans résultat probant. C’est donc en course à pied que tout allait se jouer. Sanders et Fischer se montraient les plus en jambes, prenant un peu d’avance sur Roberts, alors que St Louis éprouvait des difficultés pour demeurer dans leur sillage. Peu à peu, Sanders qui avait été vice-championne d’Afrique l’année dernière et Fischer, médaillée d’argent en U23 lors de la même compétition, prenaient leurs distances. Kate Roberts, double championne d’Afrique en titre, demeura intercalée entre ses deux compatriotes et Fabienne St Louis qui tentait de refaire son retard.
Sanders sans doute plus en forme que Fischer devait faire la différence pour s’imposer en 2h13:07, soit avec un peu plus d’une minute d’avance sur Fischer (2h14:16). Fabienne St Louis fit une très bonne fin de course et rata de peu la médaille de bronze. Celle-ci revint à Roberts qui fut créditée d’un chrono de 2h17:25, soit 13 secondes de mieux que notre compatriote.
Notons que grâce à leurs succès, Murray et Sanders ont offert deux places à la fédération sud-africaine de triathlon pour les Jeux Olympiques de Londres.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Du côté des Mauriciens: 2 médailles d’argent et 3 de bronze
La sélection de Maurice n’a pu décrocher de médaille d’or à ces Championnats d’Afrique mais a tout de même obtenu deux en argent et trois de bronze. C’est le jeune espoir Chris Ah Siong qui a offert sa première médaille à Maurice en prenant la deuxième place dans l’épreuve Youth masculine. Auteur d’un temps de 37 minutes et 28 secondes pour les 400m de natation, 10 km de vélo et 2.5 km de course à pied, il a été devancé par le Zimbabwéen Drew Williams (36.48). L’autre Mauricien, Douglas Carver, a pris le bronze en 37.58.
L’autre médaillé d’argent mauricien n’est autre que Valéry de Falbaire. Quoique manquant d’entraînement, celui-ci a fini deuxième chez les U23 derrière le Sud-Africain Rudolf Naude, alors que l’autre Mauricien, Jason Minerve a complété le podium.
En junior filles, Emilie Ng Foong Po a offert au pays une troisième médaille de bronze. Avec un temps de 1h17:51, elle a été devancée par la Zimbabwéenne Laurelle Brown (1h13:19) et la Sud-Africaine Jodie Berry (1h16:00). Chez les juniors garçons (750m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied), on attendait Matthieu Mamet sur le podium, mais il a complètement sombré à cause d’un problème respiratoire, prenant la cinquième place à l’arrivée, alors que le podium a été monopolisé par les Sud-Africains, Wian Sullwald s’imposa en 1h01:03 devant Abri Van der Walt (1h02:16) et Eddie Van Heerden (1h03:00). « Ma performance est largement en-dessous de ce que j’avais prévu. Sur ce parcours, en courant seul, j’ai déjà fait 1h02, mais là, je ne fais que 1h07. A la fin du premier des quatre tours de la course à pied, la deuxième place était encore dans mes cordes mais ensuite, j’ai été pris d’un problème respiratoire. J’ai été surrpris parce que ce problème ne m’arrive que quand je suis seul en principe. C’est arrivé au mauvais moment et c’est peut-être dû à la chaleur ou à la pression. Mais je compte bien rebondir », a réagi Mamet après sa course.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Déclarations
Richard Murray (vainqueur en élite hommes):
« C’était une course dure mais je suis content d’avoir remporté mon deuxième titre de champion d’Afrique. Je ne suis pas très bon en natation et c’est pour cela que j’accusais une quarantaine de secondes de retard à la sortie de l’eau. Puis, à vélo, j’ai fait la course en compagnie de mon ami Wikus Weber avant de passer à la vitesse supérieure en course à pied qui reste mon épreuve favorite. Puis, j’ai fait de sorte de distancer mes adversaires. Je suis présentement numéro 1 africain et mes chances de me qualifier pour les Jeux Olympiques de Londres sont bonnes. »
Gillian Sanders (vainqueur en élite dames):
« La course était dure mais intéressante. Dans la partie vélo, Fabienne St Louis a attaqué vu qu’elle est à l’aise dans les montées. C’était un peu difficile pour moi. Donc, quand je suis descendue du vélo, j’étais un peu fatiguée et il me fallait courir sous le soleil ardent. Le fait que je me suis entraînée dans la chaleur en Afrique du Sud ces dernières semaines m’a bien aidée. Je me suis ensuite peu à peu mise à distancer mes adversaires pour gagner. Lors des semaines à venir, je compte participer à d’autres courses pour marquer des points en vue de me qualifier pour les Jeux Olympiques. »
Fabienne St Louis (4e en élite dames):
« J’ai été surprise de l’eau en deuxième position. C’est le travail qui a payé. En vélo, c’était une ballade, les Sud-Africaines ne faisaient que se regarder. J’ai attaqué plusieurs fois dans les bosses mais cela ne servait à rien. Une fois, je me suis retrouvée en tête avec Kate Roberts mais elle ne voulait pas rouler. En course à pied, mon but était d’assurer ma 4e place et je gardais un oeil sur Vicky Van der Merwe. Parce que pour moi, les trois Sud-Africaines qui étaient devant demeuraient intouchables. Dans la deuxième partie de la course à pied, j’ai commencé à trouver mon rythme et j’ai rattrappé Kate Roberts. Malheureusement, j’ai échoué à une dizaine de secondes derrière elle. Mais je suis contente d’avoir marqué des points pour la qualification olympique. Mes objectifs principaux désormais sont le Triathlon de Paris et les JO bien entendu. A Londres, j’aimerais finir parmi les 40 premières. »
Valéry de Falbaire (2e en U23 hommes):
« Je ne me suis pas vraiment entraîné. Si j’étais dans la même qu’au mois de décembre quand j’avais réalisé 2h02, la course aurait été différente. Mais à Maurice, il n’y a malheureusement pas de structure pour progresser durablement. Je suis un peu découragé. Je ne pouvais pas faire mieux. Je pense que je vais devoir faire un choix entre le triathlon et la natation. Justement, mon prochain objectif est le déplacement que je vais faire avec mon club, le CNQB, dans le cadre des Championnats de La Réunion. Nous serons en stage pendant deux semaines avant le départ. »