Trois membres de la famille Heeramun ont été tués dans un accident hier, mardi 12 novembre, sur la route principale de Plaine-des-Roches, alors qu’ils se dirigeaient vers l’hôpital de Flacq. Le véhicule dans lequel ils se trouvaient a terminé sa course contre un pylône électrique en béton.

Seetarah Heeramun, 62 ans, sa belle-fille Pooja Heeramun, 28 ans, née Sujeewon, et son fils Shankar Heeramun, 24 ans, plus connu comme Akshay, voyageaient dans une Nissan grenat immatriculée 536 ZT 00.

Selon les informations de la police, c’est Akshay Heeramun qui était au volant de la voiture. Sa mère, Seetarah Heeramun, se trouvait sur le siège avant. Pooja Heeramun ainsi que son époux, Prabakur Heeramun, 32 ans, étaient assis à l’arrière.

Dispute.

Aux alentours de 23h, les quatre membres de cette famille ont quitté leur domicile pour se rendre à l’hôpital suite à une dispute familiale survenue un peu plus tôt, au cours de laquelle Prabakur Heeramun aurait été légèrement blessé, nous explique-t-on.

Sur la route de Plaine-des-Roches, Akshay Heeramun aurait perdu le contrôle du véhicule et a violemment percuté un pylône électrique. La voiture a terminé sa course contre un mur.

Il est alors 23h20 lorsque Balkissoon Gujadhur, qui habite en face du lieu de l’accident, est réveillé par le fracas causé par le violent impact.

« Lorsque je suis sorti, j’ai vu la voiture gravement endommagée. Il y avait quatre personnes à l’intérieur. J’ai appelé les pompiers et la police, qui ont découpé une des portes pour extirper deux des occupants », raconte-t-il.

Akshay Heeramun et sa mère Seetarah Heeramun décèdent avant l’arrivée des secours. Pooja Heeramun et son époux, parents d’une petite fille de trois, ont subi de graves blessures et sont évacués vers l’hôpital de Flacq.

Cependant, peu après leur arrivée à l’hôpital, Pooja Heeramun rend l’âme. Le trentenaire a, quant à lui, dû subir une intervention chirurgicale. Son état de santé est jugé préoccupant.

« Comme ma propre fille ».

Le père de Pooja Heeramun, Sujeewon Khamal, est dans l’incompréhension. « Avant de partir, ma fille est venue quitter ma petite fille avec moi. Je ne sais pas encore ce que je vais lui dire lorsqu’elle va chercher sa maman. Je vais maintenant veiller sur ma petite fille comme ma propre fille », confie-t-il.

Une autopsie devrait être pratiquée sur le cadavre de Pooja Heeramun ce mercredi. Les corps d’Akshay Heeramun et de sa mère Seetarah Heeramun ont également été emmenés à la morgue de l’hôpital Jeetoo.

À ce stade, les enquêteurs ignorent les circonstances exactes de l’accident. La police et les éléments du Scene of Crime Office ont examiné les lieux de l’accident. Ils n’ont noté aucune trace de freinage sur la route.

Les autorités comptent examiner les caméras de Safe City à Roches-Noires et Plaine-des-Roches pour obtenir des informations sur l’accident.

Les funérailles des victimes devraient se tenir ce mercredi.

Soulignons que le nombre de victimes d’accidents de la route s’élève à 126, contre 127 à la même période l’année dernière.

 

(Texte mis à jour à 14h52)