L’extension de la terrasse du Bar/Restaurant 1974 à Trou aux Biches est un danger public. C’est ce qu’estiment les membres des Forces Vives de la localité, qui se sont regroupés hier matin devant cet établissement situé dans le complexe de l’ancien Aquarium de Maurice, sur la route côtière, pour une manifestation pacifique. L’objectif : alerter le public et les autorités sur l’empiétement de la voie publique, avec les risques pour les piétons empruntant Trio Road.
En dépit des plaintes de membres des Forces Vives de Trou aux Biches, la situation est la même devant le Bar/Restaurant 1974 à Trou aux Biches. Les propriétaires de cet établissement auraient même fait fi du Stop Order émis par le conseil de district de Pamplemousses pour l’arrêt des travaux visant à étendre sa terrasse, selon le porte-parole des Forces Vives, Jacky Alexandre. Une terrasse qui aurait été étendue sur le trottoir depuis novembre dernier et qui force les piétons qui empruntent Trio Road à marcher sur l’asphalte, au péril de leur vie.
La manifestation d’hier avait pour but d’alerter surtout le ministère des Infrastructures publiques et la Traffic Management and Road Security Unit afin que des actions soit prises pour restituer le 1,50m de trottoir et que les piétons puissent accéder à la route côtière sans risque. « Nous manifestons pour la sécurité des piétons car cette jonction est un hot spot », explique Jacky Alexandre, qui tient une pancarte. Pour les manifestants, c’est une première étape accomplie. « Si aucune sanction n’est prise, nous envisagerons d’organiser un meeting à Trou aux Biches ».
Contacté pour une déclaration concernant les permis obtenus pour cette rénovation, le couple d’Italiens propriétaires de ce bar/restaurant n’a pas souhaité faire de commentaire. Ils devaient indiquer, suite à cette manifestation, que « la situation se juge d’elle-même ».