THE TURF MAGAZINE 40TH ANNIVERSARY GOLDEN TROPHY : Tabreek servi par son poids léger

Qui aurait cru que Tabreek aurait fait la loi aux favoris dans l’épreuve principale ? On avait peut-être oublié que les couleurs de Gilbert Rousset avaient brillé dans cette course de préparation avec Night In Seattle en 2016. Son petit poids aidant, Tabreek a trouvé le plus nécessaire pour dominer Enaad.
La course a été belle à suivre. La première surprise a été de voir Netflix prendre la direction des opérations. Mais, à bien voir, ce n’en a pas été une dans le sens où il n’y avait pas de véritable meneur dans la course. Le leader a imposé un très bon tempo. 24, 2s pour les premiers 400m et les premiers 800m ont été couverts en 47, 87s. Tout le monde cherchait où était Parachute Man. Il était bien placé en troisième position, à l’extérieur de Disco Al. Il s’est tranquillement rapproché du meneur en tête de montée, mais Swapneel Rama a demandé au cheval de Vincent Allet d’accélérer au 1200m, sans que le tempo monte d’un cran. En effet, entre le 1400 et le 1000m, on aura noté 13, 29s et 13, 91s. Ce qui démontre que le rythme avait considérablement baissé. On s’attendait à voir Parachute Man faire montre de sa présence. Il était bien présent en deuxième position, mais n’a pu répondre à Netflix quand celui-ci a accéléré. Et là aussi, on doit faire ressortir que tel n’a pas vraiment été le cas. Certes, on a eu droit à 11, 80s dans la descente, mais ce temps fractionné n’était pas trop relevé.
Tout le monde se demandait si Parachute Man allait pouvoir l’emporter. La réponse a été un non cinglant à 600m de l’arrivée. Le cheval n’avait pu suivre ou dominer Netflix au 1200m et devait avoir connu un problème si on considère qu’il a bouclé les derniers 600m en environ 40s. On devait apprendre après la course que Parachute Man était entré en contact avec Disco Al qui a, à son tour, percuté la lice au 1850m. Interrogé par les Racing Stewards, Brad Pengelly a déclaré qu’il ne pensait pas que cet incident a pu avoir une incidence sur la performance de son cheval. D’autres avancent que Parachute Man n’était tout simplement dans son meilleur jour. Attendons voir.
Enaad a eu un bon parcours. Il a eu à patienter au début de la ligne droite avant de pointer le nez à la fenêtre, mais a dû courber l’échine face à un cheval portant une petite charge.
Pour revenir à Tabreek, il a bien confirmé qu’il possède de la tenue. Que sa dernière course ne devait pas être tenue en ligne de compte en raison du parcours réduit. Yashin Emamdee a monté une belle course. Il a été extrêmement patient dans le parcours. Même, à 400m de l’arrivée, il a attendu que la dernière courbe soit négociée avant de lancer sa monture.
La belle surprise de la course a été M L Jet. On ne s’attendait pas à le voir faire partie du quarté. Il s’est contenté de suivre dans l’arrière garde avant de s’amener dans la ligne droite finale. Solar Star n’a pas eu le même rendement que la dernière fois. Il s’est retrouvé quelque peu en épaisseur durant la course et n’a pas accéléré. Scotsnog a fait de son mieux après avoir fait l’extérieur durant toute la course Il s’est battu comme un beau diable et a tenté de mordre Enaad à l’approche du but.

LES AUTRES COURSES
Les outsiders et Gilbert Rousset font la fête

1. Petite surprise avec la victoire de Jullidar, piloté par Rehaze Hoolash qui, lui, n’avait pas visité le box des vainqueurs pendant deux années. Favori à sa dernière sortie (14e journée), Jullidar n’avait été que l’ombre de lui-même, terminant à plus de 7L du vainqueur. Son entraîneur a décidé de lui faire porter à nouveau des œillères et on peut penser que cela l’ai aidé pour se retrouver. Pratiquement dernier dans le parcours, il a sorti la meilleure accélération pour prendre la mesure du favori Noordhoek Ice. Ce dernier a eu une course en or à la corde et s’il a été battu, c’est qu’il a trouvé meilleur sur sa route. Belle course de la part de Swinging Captain, qui a été contraint de courir avec le nez au vent. Il s’est même retrouvé en épaisseur dans la première courbe et a donné l’impression de pouvoir faire la différence. Mais il a quelque peu versé à l’intérieur en ligne droite. Alberts Day a complété le quarté. Déception de la part de St Arnault, qui n’a pas été dans le coup. Il en a été de même pour Caracal.

2. Une autre surprise avec la victoire de Sierra Redwood dont la cote est passée de Rs 2 500 à Rs 1 200. Il avait des circonstances atténuantes lors de ses deux dernières courses, alors qu’il n’avait pas mal fait à ses débuts. Le manque de frontrunners a fait qu’il a pu diriger les opérations. Yashin Emamdee a bien su doser le rythme pour résister au grand favori Without A Doubt. Si on regarde les temps fractionnés, on trouve que le vainqueur a pu réduire la course pour terminer en puissance le dernier kilomètre. Secret Idea a tenté quelque chose, mais n’a pu continuer sur sa lancée, même s’il peut arguer qu’il a été incommodé par Without A Doubt en ligne droite. Ramaas est à créditer d’une bonne sortie. Les autres chevaux n’ont eu aucune influence sur la course. On dira que Succession Plan est celui qui paraît devoir progresser s’il prend un meilleur départ. On appréhendait les 1400m pour Storm Clipper et le cheval n’a pu faire sentir sa présence dans l’emballage final. Jungle Path et Patrol Mission sont à revoir. Quant à Son Of Sardar, on persiste à croire qu’il a besoin de plus de distance.

3. Lee’s Star s’est montré trop fort dans The Week-End Scope Challenge Trophy. Pourtant, la course semblait taillée sur mesure pour Moi Power, qui avait pu imposer tranquillement son rythme. Une épreuve qu’il avait pu réduire à un sprint pour accélérer dans les derniers 600m. Lee’s Star, lui, s’est retrouvé en one off, et Donovan Dillon semblait pleinement satisfait de sa position et montait avec une certaine confiance. Ainsi, alors qu’on pensait que Moi Power allait se détacher en ligne droite, Lee’s Star a sorti une belle accélération pour laisser tous ses adversaires sur place. On pourrait penser qu’Our Jet aurait pu inquiéter Moi Power à l’avant, mais il aurait certainement mal terminé. Déception du côté de Dealer’s Charm, qui n’a pas eu le même rendement dans l’emballage final. Emaar a couru plus en retrait en raison de son mauvais numéro dans les stalles. Il a bien terminé, comme à son habitude, pour une fois de plus se contenter du premier accessit, son cinquième depuis le début de la saison. Si on se base sur ce que Lee’s Star a démontré, ce cheval est promis à un bel avenir.

4. La quatrième course a été une simple formalité pour Trackmaster, qui avait remporté cette même épreuve la saison dernière. En quatrième position dans le parcours, il a été intraitable dans les derniers 200m pour laisser son plus proche poursuivant à plus de deux longueurs. Dawn Raid a tout tenté. Il a laissé le soin à Parker d’imposer le rythme et a essayé de partir de loin. Mais il a été contré et a sûrement trouvé le parcours un peu long pour ses aptitudes. Sur 1850m, il devrait être difficile à battre. Rap Attack, le grand favori, n’a jamais été dans le coup. À 400m de l’arrivée, on le voyait déjà battu et il n’a pu que prendre la sixième place, devancé par Grey In Control, qui n’a pas mal terminé. Dustan a aussi été en dehors du coup. Il n’a pas quitté la dernière position du départ à l’arrivée. Independence a couru en progrès comme prévu et devrait être suivi à sa prochaine tentative.

5. Les outsiders ont continué à faire la loi durant la première partie de la journée. Cette fois, c’est Prince Of Thieves (Nishal Teeha) qui s’est imposé devant son compagnon de box Karraar (Donovan Dillon), avec One Cool Dude et Easy Lover formant le quarté. La course ne s’est pas déroulée comme on s’y attendait. Aucun adversaire n’a contesté le leadership de Nordic Warrior. Captain Magpie a trébuché peu après le départ. Les autres adversaires du cheval d’Alain Perdrau étaient plus concentrés à trouver la position idéale, sans doute confiants de pouvoir reprendre le meneur. Kaarrar était troisième à la corde. Speed Limit était deuxième en one off avec Prince Of Thieves dans son dos. One Cool Dude n’était pas mal placé. Par contre, Easy Lover était dans les derniers rangs. Nordic Warrior a couru comme il a l’habitude de le faire, mais sur 1500m dans un lot relevé, il a été repris à l’entrée de la ligne droite. Speed Limit a mis le nez devant avant d’être débordé par Karraar. Prince Of Thieves s’est aussi mis de la partie, avant de faire la différence et offrir le triplé à Gilbert Rousset. On croit que Karraar est meilleur quand il court seul à l’avant.

7. Belle course que celle de Jeanot Bardottier avec Aficionado, avec qui il a doublé la mise après l’avoir mené à bon port il y a quelques semaines. Le favori Avail a perdu toutes ses chances au départ et il a été déclaré non-partant après la course. Aficionado a essayé le bout en bout, mais Spin A Coin ne l’a pas entendu de cette oreille. Le leader a tenté de piéger ses poursuivants. Robert Khathi (Seven Oceans) a tenté quelque chose dans la descente, mais a été contré par Aficionado. Si le Sud-Africain a préféré reprendre sa monture, Aficionado a continué sur le même tempo, avant de mettre la pression sur Spin A Coin. La ligne droite a, au final, été une simple formalité pour le représentant de Chandradutt Daby, qui a facilement résisté au retour de Seven Oceans. Sarrikh n’a jamais été menaçant, tout comme Silver Dice, qui avait pourtant l’avantage d’avoir bénéficié d’une remise au poids qui s’élevait à 5,5 kg. À noter que la cote d’Aficionado est passée à Rs 700, alors que ses chances étaient offertes à Rs 270 à l’ouverture.

8. En l’absence d’un vrai meneur, Golden Ball s’est élancé en tête et n’a jamais été rejoint. Il n’a pas eu à forcer pour prendre les devants, mais a gêné des concurrents après une centaine de mètres. Blue Jean est celui qui a été le plus gêné. Aucun adversaire n’a pu l’inquiéter et il a relégué son poursuivant le plus proche à deux longueurs. Du coup, Kersley Ramsamy et Alain Perdrau ont réalisé le doublé. Logan a tout essayé dans la ligne droite finale, mais en vain. Rebel Alliance, lui, a bien trouvé l’ouverture à l’intérieur. On s’attendait à le voir sortir une belle accélération, mais il n’en a rien été. Right To Tango a essayé de suivre plus proche que d’habitude. Une tactique choisie par son entraîneur, qui avait trouvé qu’il y pouvait y avoir un manque de rythme et que son cheval pouvait déborder les chevaux placés à son intérieur. Toutefois, Right To Tango a été pris en épaisseur et n’a pas eu le rendement escompté en fin de parcours.


Ghunowa, Ramsamy et Rama suspendus
Trois cavaliers mauriciens ont été pénalisés pour une faute d’interférence samedi. Kevin Ghunowa devra rester sur la touche pendant deux journées pour avoir laissé Qatar Springs verser à l’intérieur peu avant la courbe des 600m. Parachute Man a été forcé en direction de Disco Al, qui a dû être repris avant de heurter la lice. Même sanction à l’encontre de Kersley Ramsamy à l’issue de la dernière course. En essayant d’aller en direction des barres intérieures, Golden Ball a forcé Starsky sur Logan et Blue Jeans a été repris par Jeanot Bardottier. Quant à Swapneel Rama, il manquera une journée de courses. Il a accepté ses torts dans la gêne subie par Dreamforest alors qu’il était en selle sur Sheer Trouble dans la cinquième épreuve.