Cette photo a été prise à 13 h 30 le jeudi 14 juin. Un camion qui avait chargé des pierres dans la région de Cascavelle s’est dirigé vers Bassin via le pont de Pierrefonds sans avoir une porte pour empêcher que le chargement ne s’allège en cours de route. Ce qui devait arriver arriva. Une des grosses pierres est tombée sur la chaussée, le chauffeur du véhicule suivant le camion a juste pu l’éviter pour qu’elle ne vienne pas se fracasser sur son pare-brise. Le conducteur du camion ne s’est même pas arrêté pour ramasser ce qu’il avait laissé sur l’asphalte et qui pourrait, la nuit tombée, tromper des automobilistes et les cyclistes, les faire perdre l’équilibre et provoquer un drame sur ce tronçon de Beaux Songes si fréquenté. C’est là qu’il faut commencer lorsqu’on parle de la sécurisation de nos routes publiques.

Être intransigeant partout et tout le temps. Ne pas permettre ce genre de comportement ni celui du bazar qui s’organise autour des écoles aux heures d’entrée et de sortie des classes. Supprimer le permis à points, faire un cadeau aux automobilistes à la ville d’une élection, c’est bien, mais devoir ensuite — parce que des députés, des fils et frères de ministres, PPS ont été testés positifs à l’alcool au volant — s’inspirer des pays de l’Europe de l’Est en interdisant complètement l’alcool au volant pour essayer d’abaisser le nombre de morts, c’est tout comprendre à envers.