Un Petroleum Pricing Committee remplace le comité de l'APM

CARBURANTS Fixation des prix

Le remplacement du comité de l'Automatic Pricing Mechanism (APM) par le Petroleum Princing Committee (PPC) a été avalisé récemment par le gouvernement et tout laisse croire qu'une nouvelle formule de fixation des prix des carburants entrera en vigueur à partir de janvier 2011. Une annonce du ministre Showkutally Soodhun.

Décriée par plusieurs personnes dont Sowkutally Soodhun, ministre du Commerce et de l'Industrie, en tant que responsable du dossier des produits pétroliers, la formule APM - adoptée par le comité de certification des prix des carburants - sera définitivement mise de côté pour faire place à un nouveau mécanisme géré par le PPC dont la composition reste à être précisée. Cependant dans les milieux du ministère de l'Industrie et du Commerce, on indique que le PPC sera placé sous la présidence de la directrice du Bureau central des statistiques et comptera plusieurs professionnels. Le comité, laisse-t-on comprendre, sera appelé à se réunir au moins une fois chaque quatre mois pour revoir le prix de l'essence et du diesel si le besoin de fait sentir. Le PPC, promet les autorités, agira en toute indépendance.

Dans une déclaration à la presse samedi, Showkutally Soodhun a souligné le besoin de mettre en place un nouveau mécanisme de fixation des prix des produits pétroliers. " Ce nouveau mécanisme sera plus facile à comprendre. Il sera aussi acceptable à tous. Le PPC aura tout le loisir de vérifier les documents nécessaires, de voir si tous les paramètres ont été pris en compte et d'établir par ailleurs la véracité des chiffres ", a indiqué le ministre. La décision du PPC, a-t-il poursuivi, sera totalement transparente. " Les données seront publiées sur le site web de la State Trading Corporation. Tous les éléments, qui entrent en jeu dans la comptabilisation du prix des carburants, seront connus ".

Le ministère de l'Industrie et du Commerce instituera un Monitoring Committee permanent pour suivre quotidiennement l'évolution de la situation. Des données sur le cours du pétrole seront disponibles sur le site web du ministère. Entretemps, le State Law Office travaille sur les nouveaux règlements régulations et une fois le travail accompli, le comité sera nommé et commencera à se réunir. Showkutally Soodhun a fait comprendre que malgré tous les efforts faits sur le plan local, deux facteurs échappent au contrôle des autorités : le prix du baril sur le marché international et le taux de change du dollar américain. Il a cependant affirmé que " le nouveau mécanisme gardera le prix inchangé le plus longtemps possible à moins que nous notions des fluctuations majeures du prix du pétrole sur le marché international et au niveau du taux de change ". Et d'ajouter : " Je demande aux consommateurs de tirer leurs propres conclusions du test qui a été effectué. Le cours du pétrole a pris l'ascenseur depuis quelques temps sur le marché mondial mais, depuis quatre mois, nous avons maintenu les prix à Maurice. "

Par ailleurs, lors de la présentation du Finance Bill vendredi à l'Assemblée nationale, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth a annoncé que le prélèvement de 30 sous sur chaque litre de produits pétroliers sous forme de MID (Maurice île Durable) Levy, entrera en vigueur à partir du 4 janvier 2011. Ce montant représente le double du levy applicable actuellement aux produits pétroliers. Rappelons également que le Grand argentier a annoncé, dans son discours du budget le 19 novembre, une augmentation de 10 % des specific rates des droits d'accises sur ces mêmes produits. Tous ces facteurs seront sans doute considérés par le PPC lorsque la nouvelle formule de fixation des prix des carburants sera applicable.