Promouvoir le label “Made in Moris” auprès des Petites et moyennes entreprises (PME). C’est dans cette optique que SME Mauritius et l’Association of Mauritian Manufacturers (AMM) ont procédé à la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU). La cérémonie a eu lieu hier en présence du ministre du Commerce, de l’Entreprise et des Coo- pératives Sunil Bholah dans les locaux de la Chelvan Furniture Ltd, entreprise en ameublement sise à Curepipe.

Cette démarche est la mise en œuvre d’une mesure budgétaire visant à offrir une aide financière de Rs 5 000 aux PME et sociétés coopératives admissibles à l’enregistrement du label “Made in Moris”. Par la même occasion, un premier groupe de PME, bénéficiant de ce projet, a reçu un chèque. Raj Puddoo, CEO de SME Mauritius, explique que ce plan d’aide vise à encourager les entreprises à produire localement et, en parallèle, à encourager le public mauricien à consommer les produits locaux.

« Nous offrons aux PME, qui sont enregistrées auprès de SME Mauritius et qui adhèrent à l’AMM, la possibilité de participer à des examens de qualité. Si elles réussissent, elles pourront utiliser le label “Made in Moris” et nous leur offrons ce financement de Rs 5000 », explique Raj Puddoo. Cette somme, dit-il, sera une aide pour les entrepreneurs qui doivent payer l’AMM. À ce jour, 22 PME ont déjà réussi à l’examen de qualité au niveau de l’AMM. De ce nombre, une dizaine sont déjà enregistrées auprès de SME Mauritius et bénéficient du plan. Raj Puddoo affirme par ailleurs qu’une campagne sera lancée pour sensibiliser les PME sur les avantages de l’utilisation du label “Made in Moris”. Il souligne que « le public doit comprendre qu’en consommant les produits locaux, il encourage les PME à produire plus », ce qui mène à la création de plus d’emplois.

Pour sa part, le ministre Bholah a expliqué que c’est une mesure budgétaire qui est mise en place pour financer les entrepreneurs pour la souscrition du label “Made in Moris”. C’est aussi une collaboration entre les secteurs public et privé. Le montant prévu dans le budget étant de Rs 3 millions, un grand nombre d’entreprises bénéficieront de ce plan d’aide, ajoute-t-il.

« Le concept “Made in Moris” est une marque d’identification avec un logo attestant de l’origine locale du produit, selon le critère de valeur ajoutée de transformation. L’objectif est de se mobiliser pour la promotion et la valorisation des produits fabriqués localement et, parallèlement, de favoriser l’indus- trie locale face à la progression exponentielle des produits importés. Nous voulons aussi rétablir une culture de qualité au niveau de la fabrication des produits et inciter les consommateurs à acheter des produits locaux. Nous voulons également les préparer à l’exportation », avance le ministre. Et d’indiquer que Maurice compte 70 entreprises, dont 20 PME, qui ont déjà adhéré au concept “Made in Moris”. « Il y a 250 marques et plus de 2 500 produits, issus du secteur de l’agroalimentaire, des autres produits industriels, industries créatives et culturelles, entre autres », dit-il.

Sunil Bholah ajoute qu’une étude a démontré que 87% des personnes ont confiance dans les produits locaux, ajoutant que 52% jugent les produits de bonne qualité, 88% ont déjà entendu parler du label “Made in Moris” et 90% ont confiance dans le concept.

Par ailleurs, le ministre encourage les entrepreneurs à aller plus loin en produisant leur propre électricité. « SME Mauritius vient de démarrer ses opérations et il y a déjà quatre plans d’aide. J’ai évoqué un cinquième plan et j’ai demandé à l’entrepreneur Tony Chelvan d’installer des panneaux photovoltaïques et de produire ainsi sa propre électricité. Je pense qu’on est bien parti avec SME Mauritius, le ministère ainsi que les associations, comme l’AMM, pour faire fonctionner les PME », soutient-il.