Kushbhoo Badruddin, 46 ans, retrouvée morte à Camp de Masque hier, est décédée suite à une compression de la nuque et des blessures à la tête. C’est ce qu’a révélé le rapport d’autopsie du chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin.

Quelques heures après la découverte du cadavre, Azad Roja, le beau-frère de la victime, a été arrêté. Il n’a pas tardé à avouer son forfait. Une dispute familiale serait à l’origine du meurtre de la quadragénaire. Selon les informations recueillies, Azad Roja souffre de troubles psychiatriques et ce ne serait pas la première fois qu’il passe à tabac sa belle-soeur.

Azad Roja devrait passer en cour de Flacq ce jeudi pour son inculpation provisoire.

Kushbhoo Badruddin Rojah, une Indienne mariée à un Mauricien, était une entrepreuneure « sans histoires », selon ses voisins. C’est Aisha Jhugroo, une femme qui habite a deux pâtés de maisons et qui travaille chez la victime depuis maintenant trois ans, qui a découvert le corps sans vie de la victime, et ce en allant cueillir des goyaves dans l’arrière-cour de la victime. Le cadavre de Kushbhoo Badruddin était à même le sol, dans les buissons.