La loi régissant les institutions pénitentiaires, la Re- form Institutions Act, sera amendée cette semaine afin d’abolir la pratique de remise de peine automatique des condamnés. Elle sera remplacée par un nouveau système de remise de peine méritée. Les condamnés ne pourront bénéficier d’une réduction de peine n’excédant pas un tiers de la durée de la peine uniquement que si, pendant la durée de leur incarcération, ils font preuve de bonne conduite en ne commettant pas de délits en prison.

Par la même occasion, la loi sera durcie à l’encontre des fonctionnaires du service pénitentiaire de Maurice, des détenus et des personnes travaillant dans des institu- tions réformatrices condamnées par la justice. Ainsi, si au cours de sa peine de prison, un détenu commet une infraction à la loi, ce détenu doit, s’il est trouvé coupable pour cette infraction, être sommé de purger, immédia- tement après l’expiration de la peine pour laquelle il a été détenu, la peine qui lui est imposée par la cour.

Le nouveau système de remise de peine méritée ne sera pas applicable aux personnes reconnues coupables de trafic ou de trafic de stupéfiants, de même que de délits sexuels sur des mineurs et des personnes handicapées.