UoM - ÉLECTIONS : Les douze élus de l’Union des Etudiants connus cet après-midi

C’est dans l’après-midi de ce jeudi que les vainqueurs de l’élection de l’Union des étudiants de l’Université de Maurice (UoM) seront connus. Après des semaines de campagne sur le campus pour convaincre les étudiants sur leur programme, les 30 candidats en lice sauront s’ils feront partie des douze élus.  
Les étudiants de l'UoM étaient aux urnes depuis mardi pour élire ceux ou celles qui pourront défendre leurs intérêts. À mercredi matin, le campus de l’Université de Maurice était visiblement animé par le nombre de partisans qui accordaient leur soutien à leur candidat. Sous la passerelle, l’équipe de Student Force s’était réunie pour passer en revue la situation et également pour convaincre les étudiants issus des différentes facultés de voter pour la deuxième manche. « Par rapport aux années précédentes, notre campagne est disciplinée et chaque adversaire se respecte », avance Anish Jhugroo, responsable de campagne pour la Student Force. Mais il dit avoir noté toutefois un découragement de la part des étudiants de voter. Selon ses chiffres, moins de 2000 étudiants se sont rendus aux urnes mardi alors qu’ils sont 11 000 étudiants sur le campus. Anish Jhugroo estime que le manque d’engouement des jeunes pour ces élections est l’amalgame qu’ils font entre la politique active et la politique à l’UoM. Selon lui, les étudiants doivent comprendre que l’union des étudiants lutte pour leurs droits face à l’administration de l’UoM. Il avance que l’administration fait preuve d’un manque de regard favorable aux étudiants issus des familles modestes. « Nous avons des amis dont les parents sont pauvres et de l’autre côté, l’administration veut augmenter les frais et imposer des frais exorbitants pour la remise de diplômes », dit-il. Anish Jhugroo avance que l’union des étudiants de l’an dernier était la meilleure que l’UoM ait connue ces dernières années. « Nous espérons que les étudiants voteront pour une union forte », dit-il.
L’une des priorités de la Student Force consiste à empêcher une hausse des frais des cours. Un smart campus est aussi à l’agenda.
L’équipe de Student Power était également occupée dans sa campagne à convaincre les étudiants de l’UoM mercredi matin. Respectant l’ordre de ne pas parler, les jeunes de l’équipe sont enthousiastes d’une grande victoire ce jeudi. Les jeunes de ce parti munis de leurs drapeaux de couleur jaune ont fièrement démontré leur présence sur le campus.
Face à ces deux équipes, Yesha Bhoyroo, jeune candidate indépendante, en est à sa première participation. « Je suis pour un développement nouveau à l’UoM », dit-elle. Si elle a noté que rien n’est fait malgré les maintes discussions entre l’administration et l’union des étudiants sur plusieurs sujets, elle compte mener à bien des projets en faveur des étudiants.
Parmi ses priorités figure la baisse des graduation fees. Au sujet des General Fees, Yesha Bhoyroo avance qu’ils sont trop élevés alors que les étudiants doivent avoir un service « value for money ». Elle prône un projet de Smart University Project où une application mobile sera mise en service et sera synchronisé avec le Student Online. Cette application mobile, dit-elle, permettra la rencontre virtuelle entre les étudiants et les chargés de cours. Yesha Bhoyroo voudra également que l'on place sur le toit de l’UoM des panneaux solaires pour alimenter l’institution en énergie.
Ils seront 12 élus lorsque les urnes rendront leur verdict. Parmi ces douze, sept élus seront des représentants des facultés et 4 office bearers. Ces derniers seront appelés à  choisir le président, le trésorier entre autres postes.