Ce que le Mauricien consomme dans son assiette est-il sain? Outre les mauvaises habitudes alimentaires, il y a aussi en effet la qualité des produits que l’on trouve dans nos marchés qui est loin de rassurer. Longtemps, ils auront été nombreux à avoir tiré la sonnette d’alarme. Des recherches faites à l’international ont établi des liens entre les pesticides et plusieurs maladies, dont le cancer. Récemment, les ministres eux-mêmes ont souligné que le Mauricien consommait malgré lui deux kilos de pesticides, insecticides et autres fongicides chaque année à travers les fruits et légumes. Le chiffre est pour le moins inquiétant ! Le Dr Iswaraj Ramracheya, consultant en diabétologie, rappelle qu’il n’y a pas que les consommateurs qui sont à risques, mais toute personne exposée à ces produits chimiques, ceux les transportant, ceux les utilisant… Il souligne les risques de diabète et de surpoids rattachés à la consommation de produits contenant des pesticides. Commentant le projet de loi qui a été voté le 3 juillet dernier, Eric Mangar, responsable du Mouvement Autosuffisance Alimentaire (MAA), estime, lui, que les sanctions prévues dans cette loi en devenir pourront avoir des impacts négatifs sur nos productions. Il est important, selon lui, de former les planteurs et de leur donner des équipements. De son côté, Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association, est d’avis que le projet de loi ne réglera pas le problème de pesticides. « Nous sommes d’accord de sanctionner ceux qui abusent des pesticides mais il ne faut pas sanctionner qu’un groupe. Les produits locaux ne représentent que 15% des produits de consommation. »

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In