Contrastant avec la chaleur écrasante de Port-Louis et ses alentours, les hauteurs de la Vallée-des-Prêtres deviennent un endroit privilégié pour ceux qui sont en quête de fraîcheur et de dépaysement. Valmicky et Chitrakoot sont des endroits pittoresques et verdoyants, précieusement conservés de génération en génération. Ici, le sol est le bien le plus précieux : de vastes terrains de culture ont nourri des générations de familles. C’est au bout de la Valmicky Road que les premiers habitants avaient choisi de s’installer dans les maisons en paille que le cyclone Carol a détruites en 1960.
Vallée-des-Prêtres est un lieu d’habitation se situant au pied d’une imposante chaîne de montagnes (Moka Range) comprenant, entre autres Pieter Both, Le-Pouce, la montagne Paul et Virginie, la montagne des Prêtres, la colline Montagne-Longue. Le chemin qui serpente la vallée débouche sur un vieil escalier en pierre qui mène à un Kovil sur le flanc de la montagne. Un patrimoine historique, construit par les premiers habitants de cette “upper Vallée” dans les années 1960. C’est en prenant cet escalier et ensuite en suivant un sentier envahi d’herbes sauvages que le visiteur découvrira l’une des curiosités de l’endroit, “la terre des sept couleurs” d’ici. Assez semblable au site géologique de Chamarel, celui-ci présente une terre composée de plusieurs couleurs.
Mais ce qui surprend d’abord dans les entours, c’est la fraîcheur de l’air dans Valmicky Road. A quelques encablures des ardeurs de la capitale, et des autres faubourgs environnants, les rues ici sont bordées de grands arbres, notamment de manguiers qui projettent des ombres rafraîchissantes. Les arbres se nourrissent encore d’air pur, l’air est imprégné de parfums de fruits, de goyaves, de papayes… De ces hauteurs, quelle vue magnifique sur la capitale, et le port, sur les champs de cannes et de plantations !