Les habitants de la rue Vandermeersch à Beau-Bassin sont eux aussi exaspérés par le vacarme lié aux travaux du Metro Express. Leurs courroux s’articulent principalement autour du fait que les bruits durent jusqu’à fort tard la nuit. Ils appellent au bon sens des autorités, au cas contraire ils n’auront d’autres choix que d’avoir recours à la justice, disent-ils.

La revendication des riverains a fait l’objet d’une question adressée par le conseiller Nanhuck Zaed au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, la semaine dernière au conseil municipal. Le député du PMSD voulait savoir de Ken Fong « si la Metro Express Ltd ou Larsen and Toubro ont l’autorisation nécessaire pour travailler la nuit sur le chantier du Metro Express ». Ce dernier lui a répondu que « necessary clearances are issued by the competent authorities such as Ministry of Public Infrastructure and Land Transport, Traffic Management and Road Safety Unit… etc. » La conjonction « etc. » n’est pas du goût de Nanhuck Zaed qui déplore le « je-m’en-foutisme », selon lui, du maire « à l’égard des résidents soumis à ces inconvénients ». Le conseiller bleu se pose la question de savoir ce qu’il adviendra « lorsque les travaux de l’Urban Terminal seront exécutés ».

A hier, la situation semble être revenu au calme. Pourvu que cela dure, doivent certainement se dire les habitants de Beau-Bassin. Nanhuck Zaed s’est dit par ailleurs « tracassé » par le risque d’accidents pour ceux qui se dirigent vers Beau-Bassin en empruntant la rue Vandermeersch. En cause, le rétrécissement suite aux travaux en cours à la rue Vandermeersch, laquelle, pourvue de mains courantes, sont à l’origine, selon lui, de trois accidents ces derniers mois