VELOGIC-LA COUPE DES PRÉSIDENTS : Kingmambo’s Legacy à la manière des forts

La 33e journée de courses a été celle des cavaliers mauriciens, qui ont raflé sept des huit épreuves au programme dont un triplé de Dinesh Sooful. Le cavalier a, en bonus, offert au jeune entraîneur Preetam Daby la toute première victoire de Groupe de sa carrière avec Kingmambo’s Legacy, qui s’est imposé dans la dernière manche du championnat des stayers au terme d’un pillar to post. On retiendra aussi le doublé de Pravesh Horil avec Aspara et Storm Clipper respectivement. Chez les entraîneurs, Gilbert Rousset semble avoir fait un pas décisif vers le titre car en sus d’Aspara, ses couleurs ont brillé par l’entremise de Steal A March. Ce qui fait qu’il a désormais plus d’un million de roupies d’avance sur Rameshwar Gujadhur, qui est rentré bredouille samedi dernier.
Pour en revenir à Kingmambo’s Legacy, il faut dire d’emblée qu’il avait été mal piloté à sa dernière sortie par Ioannis Poullis. C’est un coursier qui n’aime pas être retenu et Dinesh Sooful l’a bien compris quand il l’a laissé faire dès les premiers mètres entamés. Mais sans diminuer ses mérites, on trouve que la tactique employée par Kevin Ghunowa sur Vettel l’a grandement favorisé. En effet, après un départ moyen, le pensionnaire de l’entraînement Gujadhur s’est placé derrière le duo Kingmambo’s Legacy-Dawn Raid qui se disputait le commandement.
Après 400m de course, le futur lauréat, débarrassé de Dawn Raid, est parvenu à prendre les devants, avec le représentant de Gilbert Rousset se plaçant juste derrière. À ce moment précis, Vettel suivait à distance raisonnable. En file indienne, on retrouvait aussi Solar Star, Bouclette Top, Disco Al, Easy Lover et Bulsara qui fermait le cortège. Les choses sont restées pratiquement inchangées jusqu’au poteau des 1000m, lorsque Vettel, visiblement au bout du rouleau, ne pouvait suivre le tempo imposé et le peloton a été scindé en deux. Vettel s’est même retrouvé à plus de 10L des meneurs aux 600m et on savait dès lors que c’en était fini des chances des chevaux qui le suivaient, en particulier Solar Star et autre Disco Al. Pendant ce temps, Dawn Raid suivait le meneur comme son ombre et un beau duel se profilait à l’horizon.
Au dernier virage, Dawn Raid était lancé à pleins bras à la poursuite de Kingmambo’s Legacy, qui était lui plein d’allant à l’avant. En début de ligne droite, la monture de Swapneel Rama a grignoté du terrain sur le fuyard, mais sous les sollicitations de son cavalier, Kingmambo’s Legacy devait repartir de plus belle. L’élève de Preetam Daby, en véritable cheval de fond, a laissé par la suite sur place son plus sérieux adversaire pour rallier le but avec 3,85L d’avance. Bien qu’il ait été relégué à plus de 5L à l’arrivée, la performance de Solar Star peut être qualifiée d’honorable, dans le sens où il a refait pas moins de 6L sur le duo de tête dans les derniers 400m avec son lourd handicap de 6 kg. Il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’il aurait lutté pour la victoire si son jockey n’avait pas pris le dos de Vettel.
De même pour Easy Lover, qui effectuait la difficile transition 1600m-2100m. Il mérite une attention particulière en cette fin de saison, surtout sur une distance plus conforme à ses réelles aptitudes, car il semble retrouver la plénitude de ses moyens. La déception est venue des chevaux de la plus vieille écurie du turf, qui ont fini aux quatre derniers rangs.
Kingmambo’s Legacy a couvert les 2100m en 2.10.94, ce qui constitue la meilleure performance chronométrique sur le parcours cette saison. Sur cette performance, son entourage peut nourrir des regrets par rapport à sa non-participation dans le Ruban Bleu. Par ailleurs, grâce à sa troisième place, Solar Star est couronné meilleur stayer 2017 car, avec 11 points, il devance d’un point le duo Enaad-Dawn Raid.


Meilleure performance 2017 sur 2100m
La présence des false rails à 2 mètres des barres intérieures entre les 1250m et le dernier virage représentait une distance d’approximativement 13 mètres additionnels à parcourir sur les distances allant de 1365m à 1650m, de 15 mètres sur 1850m et d’environ 19 mètres de 2000m à 2200m. Dans ces conditions, on ne prévoyait pas d’exploits chronométriques. Toutefois, un joli temps a été enregistré dans la sixième épreuve disputée sur 2100m. La distance a été parcourue en 2.10.94 par Kingmambo’s Legacy à l’issue d’un pillar to post. Cela constitue un nouveau class record puisque c’était la première fois qu’une épreuve était organisée sur la distance dans une valeur de 55+ .
Le cheval de Preetam Daby réalisait par la même occasion la meilleure performance 2017 sur 2100m. Trackmaster avait été le plus rapide cette saison sur le parcours, lorsqu’il s’imposait en 2.11.37 lors de la 20e journée avec des false rails à 2 mètres. Le record de la distance est la propriété d’Intercontinental depuis septembre 2012 avec un chrono de 2.08.00. Samedi dernier, cette course a été lancée sur de bonnes bases vu que Dawn Raid a insisté pour conserver l’avantage de la corde sur les deux premiers furlongs. Un fois en tête, on croyait que Kingmambo’s Legacy aurait réduit le rythme, mais il a mis à l’épreuve la tenue de ses adversaires, maintenant une allure régulière. Du reste, le peloton était étiré, tandis que le duo de tête creusait l’écart dans la descente. Dawn Raid a essayé de donner la réplique au meneur à l’entrée de la ligne droite, mais il n’a pu prolonger son effort jusqu’au bout.
Parmi les autres vainqueurs de la journée, on a noté la performance honorable de Spin A Coin, qui remportait l’épreuve d’ouverture sur 1600m en 1.39.2. Certes, cela le situe assez loin du class record de Max Rapax (1.37.66), mais cela représente le meilleur temps réussi en 0-25 sur la distance cette saison. La deuxième épreuve qui offrait des conditions identiques a été enlevée dans un modeste 1.41.39 par Noordhoek Ice. Ce chrono l’aurait placé en huitième position s’il avait participé à l’épreuve d’ouverture.


Talbec temine en 36.51
Si les finisseurs ont eu la part belle samedi dernier, un seul cheval a été victorieux en terminant le plus fort dans sa course. Il s’agit de Talbec, qui participait à The Navis Trophy sur 1850m. Cette course a finalement été réduite à un sprint, car seul en tête, Emblem Royale a imprimé un train relativement lent. Malgré cela, il a plafonné dans la ligne d’arrivée. Quatrième à 2,50L du meneur au poteau des 600m, Talbec a refait tout son retard pour s’imposer par 3,20L, bouclant les derniers 600m traditionnels en 36.51. Sur cette performance, ce cheval est à suivre la saison prochaine sur les distances rallongées.
Seuls cinq autres chevaux sont descendus sous les 37 secondes sur la partie qui nous intéresse lors de cette journée. Trois d’entre eux participaient à la troisième épreuve. Le vainqueur Steal A March a été crédité de 36.80 et Antwerp de 36.85, mais Avail, deuxième à l’arrivée, a terminé encore plus fort avec 36.76 pour avoir refait 3,50L sur le meneur. Dans l’épreuve de clôture, Ruby Rocker a refait 5,95L entre le poteau des 600m et le but, réussissant un chrono de 36.79, mais il s’est contenté de la deuxième place à 0,70L du vainqueur Storm Clipper, qui a terminé en 37.97 après avoir mené les débats. Dans la cinquième épreuve, Greys Inn Control a refait pratiquement autant de retard que Ruby Rocker sur les derniers 600m, mais il a échoué à 0,35L de Tanjiro. Le cheval de Jones a été le seul de la course à descendre sous les 37 secondes (36.91).