Dans le cadre des célébrations des 400 ans de la mort du célèbre poète et dramaturge britannique William Shakespeare (1564-1616) le British Council et la British High Commission ont organisé vendredi, deux représentations de Hamlet au Mahatma Gandhi Institute. Nous avons assisté à la représentation scolaire à midi où l’on a vu évoluer sur scène des professionnels du théâtre dans la pure tradition élisabéthaine. Les jeunes ont beaucoup apprécié la tragique histoire de Hamlet, le prince de Danemark.
Hamlet, ce chef-d’oeuvre Shakespeare et son message ont traversé les décennies et a suscité plusieurs interrogations et la Shakespeare’s Globe Theatre a parcouru plusieurs pays depuis le 23 avril 2014 pour faire découvrir au public une tragédie humaine aux multiples implications qui fascine, qui intrigue et qui dérange, c’est un drame familial qui se joue, cru et poignant.
Hamlet est encore apprécié en raison de son caractère universel et intemporel et il est ici question de la nature humaine, de la vengeance, de la folie, de l’amour, de la mort, de matricide et de suicide. Hamlet est aussi l’histoire d’un homme tourmenté qui joue avec le feu et que l’on prend pour un fou. D’une grande puissance narrative, Hamlet, prince de Danemark est le fils du roi et le neveu du nouveau souverain Claudius. Ce dernier a épousé Gertrude, la veuve de son père et s’oppose à cette union. Entre-temps, sur les remparts du château, des gardes affirment avoir vu le spectre du défunt roi. Hamlet rencontre lui aussi le spectre de son père et il décide de venger son père et pense que son oncle Claudius a commis un meurtre pour accéder au trône. Avant de passer à l’acte, Hamlet réfléchit beaucoup et feint la folie.
Ophélia, la fille du chancelier Polonius voue son amour pour Hamlet mais celui-ci fait face à un dilemme. Alors que Gertrude et Claudius s’embrassent, Hamlet, stoïque, tout de noir vêtu partage sa rage avec ses amis Horatio et Laertes. Ce qui fait dire à Hamlet : « I doubt some foul play. Something is rotten in the Kingdom of Danemark. » Naeem Hayat dans le rôle de Hamlet est remarquable, Miranda Foster (Gertrude) et John Dougall (claudius) sont également très convaincants. Chapeau bas au British Council et à l’agence Immedia.