Rezistans ek Alternativ organisera, ce samedi 23 juin à 15h, une assemblée convergente d’activistes, de mouvements et d’organisations diverses, afin de contester la mesure budgétaire de Pravind Jugnauth, relative à la vente de la nationalité et du passeport mauricien. Le lieu du rassemblement sera communiqué sous peu.

Les membres de Rezistans ek Alternativ appellent à cet effet à « une mobilisation nationale ». A travers un communiqué, Stephan Gua et Ashok Subron affirment que « la marchandisation de la citoyenneté est une ligne rouge que la société Mauricienne ne peut laisser transgresser ». 

« Si nous acceptons la logique de financement du budget national à travers la vente de la nationalité et du passeport Mauricien, nous entrerons dans un cycle irréversible et pervers de la vente, progressive, de Maurice aux riches étrangers, voire aux mafieux », préviennent-ils.

Rezistans ek Alternativ souhaite que cette mesure controversée soit enlevée du Finance Bill, qui sera présenté au parlement dans les jours à venir.
« Il faut mettre fin à la vente et la braderie de Maurice, de sa côte, ses terres, ses plages et de son océan », plaident les membres du parti.
De plus, ils militent pour que soit mise sur pied « une commission spéciale présidée par une personnalité indépendante », qui aurait comme but de « revoir et évaluer l’impact de la politique du business foncier et immobilier, en lien avec l’acquisition du permis de résidence et, ultimement, de la nationalité mauricienne depuis 2001 à ce jour ».
Cette commission spéciale devrait être composée « de parlementaires de tout bord, des représentants d’organisations sociales, syndicales et de la société civile ».