Le président de la Motor Vehicle Dealers Association (MVDA), Raid Dusmohamud, tire la sonnette d’alarme sur la situation de ses membres, une douzaine de concessionnaires de voitures neuves, qui butent sur des difficultés énormes pour vendre leurs voitures neuves, dit-il. « Avec deux ou trois voitures vendues par mois, nous n’arrivons pas à couvrir nos frais. Personnellement, j’ai besoin de vendre 18 voitures par mois pour arriver à sortir la tête de l’eau. Là, je ne parle pas de profit », lance-t-il, lors d’un entretien avec Le Mauricien.
Selon Raid Dusmohamud, le marché des voitures neuves à Maurice a chuté de plus de 21 % entre octobre 2015 et février 2016. « Sur le seul mois de novembre 2015, la chute a été de 40 % », dit-il, avant d’ajouter que cette situation affecte tous les concessionnaires. De ce fait, ces concessionnaires sont en train de réduire leur personnel. Certains d’entre eux l’ont déjà fait depuis la fin de l’année dernière. « Chez nous, on ne peut plus tenir la pression de trouver de l’argent à chaque fin de mois pour payer le personnel. Nous avons déjà licencié sept personnes, il nous en reste une cinquantaine. Nous ne savons pas quoi faire ».
Le président de la MVDA tient le marché des voitures reconditionnées, comptant une centaine de revendeurs dans le pays, pour responsable de la situation actuelle « qui est déjà dans le rouge ». « Si elle persiste, nous n’aurons pas d’autre choix que de fermer boutique », souligne-t-il. Selon lui, la loi régissant ce marché est archaïque. « La taxe sur une voiture neuve est d’environ Rs 200 000 contre Rs 15 000 à Rs 20 000 pour une voiture reconditionnée. Ce n’est pas juste. Il faut revoir cela », soutient-il.
Raid Dusmohamud dit avoir rencontré les ministres Bodha, Gungah et Lutchmeenaraidoo à ce sujet et lui a fait par des propositions de la MVDA. D’abord, revoir le barème de taxation des voitures reconditionnées. Ensuite, « puisque les propriétaires de taxis bénéficient de 100 % de duty, le gouvernement devrait les obliger à acheter des voitures neuves ; la même chose pour les fonctionnaires. Il faut aussi revoir l’importation des voitures reconditionnées car aujourd’hui, la loi autorise tout le monde à en importer ».
Il poursuit : « Le gouvernement est focalisé sur les Smarts Cities – un monde où technologies modernes et bien-être de vie rendront plus plaisante la vie des Mauriciens. Cela est totalement en contradiction avec un parc automobile vieillissant et polluant. » Il est d’avis qu’il faut aussi considérer l’afflux en hausse des touristes. « Il faut des voitures neuves pour les véhiculer et rendre ce secteur plus attrayant », dit-il.
Raid Dusmohamud indique que la MVDA est dans l’attente d’une décision du gouvernement concernant leur situation précaire. Au cas contraire, dit-il, plusieurs d’entre ses membres cesseront leurs activités et licencieront leur personnel.