Chandra Prakasing Dip, Chitranjun Hauroo et Mah- mad Razik Aumeerally ont été reconnus coupables d’ac- cusations de complot et de blanchiment d’argent en Cour intermédiaire cette semaine, et ce en violation des dispositions du code pénal et de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA).

Chandra Prakasing Dip, auditeur et présenté comme le cerveau de cette fraude, est accusé d’avoir ourdi un complot avec les deux coaccusés en juin 2008, à Trianon, afin de détourner plus de Rs 2M de la firm eDiadeis à travers la Barclays Bank. L’argent avait été débité sur les comptes bancaires de Mahmad Aumeerally et Chintranjun Hauroo. Les trois accusés clament toujours leur innocence.

Chandra Prakasing Dip rappelle qu’il est « le seul gagne-pain de sa famille » et que sa femme accouchera de leur premier enfant en avril. La poursuite, représentée par Me Nithiraj Bisnathsingh, a soutenu qu’une peine de prison était justifiée dans ce cas, « vu l’absence de remords et le sérieux préjudice causé à Diadeis Ltd ». Les avocats de la défense, eux, ont soutenu qu’une amende était favorable. Chandra Prakasing Dip a déjà fait part de son intention de faire appel du verdict.