L’ACP Domah, l’ex-Divisional Commander de la Northern Division, a été interrogé par l’ICAC ce jeudi 16 mai, dans le sillage de l’enquête sur l’octroi express d’un passeport au trafiquant de drogue Mike Brasse. Affaire à travers laquelle le nom du Commissaire de police est cité.

À lire également : Les dessous du passeport du trafiquant Mike Brasse

L’ACP, qui s’est présenté sans avocat, a donné aux enquêteurs sa version des faits durant une demi-journée. A sa sortie du bureau de l’ICAC, l’ACP a refusé de révéler à la presse s’il avait agi sous les instructions de son supérieur, le CP Mario Nobin.

Il a simplement affirmé que l’enquête se poursuit à l’ICAC et également au Central CID.

Pour rappel, l’ex-Divisional Commander avait écrit au CP pour lui signaler que le dénommé Mike Brasse avait rapporté à la police de Grand-Baie la perte de son passeport sur le trajet entre le sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport et son domicile à Camp L’Amour, Grand-Baie.

“The lost passport has not been retrieved so far and enquiry is under way. Complainant urgently needs to travel to Reunion Island on 16/09/16 to bring back his speed boat PC 4713 – OL – 17 – Ilot Gabriel, which is actually under repair thereat”, avait souligné l’ACP Domah à l’attention du CP Nobin.

A ce jour, Mike Brasse, avec son passeport express saisi, est toujours incarcéré à La Réunion en attendant son procès. Alors que des zones d’ombre demandent à être élucidées quant aux circonstances entourant la perte de ce passeport et l’octroi d’un nouveau, contournant les procédures établies pour éviter des abus et autres fraudes.