Les Dookee, Baboorally ainsi que les Thoophany, tous des habitants de Terre-Rouge, se demandent quel recours ont-ils. À chaque grosse averse, leurs maisons sont inondées. Le dimanche 17 février, ils ont été pris de court quand d’épouvantables vagues d’eau boueuses ont envahi cours, voitures et maisons à Terre Rouge. Des nuages associés à une zone d’instabilité ont provoqué de grosses averses interminables. Le niveau d’eau est monté très vite et des voitures et des effets personnels ont été recouverts ou carrément emportés par les flots.

À cause de la pluie qui a débuté dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreuses familles pataugeaient dimanche soir dans l’eau boueuse qui a inondé leur demeure. Salon, chambre, cuisine, effets personnels, meubles, les matériels scolaires, rien n’a été épargné. L’eau est à plusieurs centimètres de hauteur dans ce quartier à la rue Crystal Lane.

« Cette quantité d’eau, c’est du jamais vue »

Cette fois est marquée d’une pierre blanche. L’eau est montée très vite. « Cette quantité d’eau, c’est du jamais vue » crie madame Baboorally, sa robe complètement trempée. Chez les Baboorally et les Thoophany, ils ont dû lutter pour pouvoir sortir de leurs maisons, en raison des accumulations, ils racontent qu’ils ont dû passer par une petite fenêtre afin de pouvoir s’en sortir. Quelques pâtés de maisons plus loin, une habitante de la localité s’est blessée à la main en tentant de s’accrocher à une porte, lorsque l’eau est arrivée.

Selon les habitants, c’est un canal juste à côté qui a fini par déborder suivant les fortes averses. Parvez, un jeune homme de la localité n’en revient toujours pas. Sa voiture a été emportée par les eaux lors des inondations. Deux autres véhicules ont connu le même sort, ils ont été emportés sur plusieurs mètres. La Special Mobile Force a été à pied d’oeuvre durant toute l’après-midi afin d’évacuer l’eau des maisons. Désemparés et réclamant la présence des autorités, nombreux sont ceux qui attendatient toujours les officiers du Central Electricity Board (CEB). Par ailleurs, le CEB annonçait plus tôt que le réseau électrique avait été endommagé dans plusieurs endroits à cause des grosses averses et de la foudre. À 19h30 hier soir, des éléments de la Special Mobile Force et la police étaient toujours sur les lieux pour aider les habitants.

Un peu plus tôt dans la journée, des pompiers et des membres de la force policière, aidés de volontaires, ont eu fort à faire pour dégager des personnes coincés dans des véhicules et des lieux inondés.

Ils sont tous remontés par la teneur des événements. Ils souhaitent que les autorités viennent voir la situation au niveau de ce cours d’eau, qui les font vivre un vrai calvaire depuis plusieurs années. « C’est au gouvernement d’agir et de trouver des solutions », estiment les habitants, toujours en attente d’un résultat concret.

Plusieurs autres régions ont été affectées par les averses, notamment sur l’autoroute de la capitale en direction du nord, La Tour Kœnig, Vallée des Prêtres, Riche Terre, etc.

Le rond-point de Jumbo RIche Terre sous les eaux