Après le succès d’affluence du premier concert, Vintage Music Revival, en novembre dernier, les organisateurs s’attendent une nouvelle fois à faire salle comble durant les trois séances prévues les 17, 18 et 19 mai au Mahatma Gandhi Institute (MGI) à Moka. À moins de dix jours de la première représentation, les répétitions se multiplient sous la varangue de Jacques Maunick à Pointe-aux-Sables.
« À l’heure où je vous parle, je peux vous dire que pratiquement tous les billets pour le spectacle de vendredi et de samedi ont été vendus. Il reste encore quelques-uns pour dimanche, mais on est à 99 % sûr qu’ils partiront tous », soutient Jacques Maunick au Mauricien.
Instigateur du projet aux côtés de Gaëtan Rivet, Jacques Maunick souligne qu’à la veille de la grande soirée, les répétitions se multiplient chez lui. « Dimanche dernier par exemple, les répétitions ont duré cinq heures », soutient-il avant d’ajouter que « ce week-end, elles auront lieux samedi et dimanche à partir de 14 heures ». Il avance que, profitant du jour férié du 1er mai, les artistes ont travaillé pendant de longues heures sur le concert.
Pour ce deuxième concert, dix chanteurs seront sur scène aux côtés des musiciens pour présenter une cinquantaine de morceaux datant de 1955 à 1965. « 30 % du répertoire de novembre a été changé », souligne M. Maunick. Les spectateurs auront aussi l’occasion d’apprécier les morceaux instrumentaux des Shadows repris par les musiciens mauriciens. Parmi les nouveaux : Save the last dance for me des Drifters ; Pretty woman de Rob Orbison ; Hello Marylou de Ricky Nelson ; What I’d say de Ray Charles ou encore Sway de Dorothy Clooney.
La soirée de samedi semble spéciale. D’une part, Jacques Maunick annonce deux grosses surprises à l’extérieur de la salle du concert, entre 19 h 30 et 19 h 40, à l’intention de ceux qui feront le déplacement et d’autre part, il indique que le spectacle et le making of sera filmé. Auparavant, mercredi prochain, les organisateurs déposeront tout le matériel de sonorisation et pour la lumière au MGI. Jeudi sera consacré à l’installation des équipements et vendredi, jour du concert, il y aura la balance des micros de chaque chanteur entre 9 h 30 et 11 h 30. Le soir, les artistes sont attendus au MGI à 17 heures pour le concert prévu à 20 heures.
Jacques Maunick précise que « le concert démarrera, comme prévu, à 20 heures et qu’il n’y aura pas plus de dix secondes entre deux morceaux pour donner du rythme au spectacle. On enchaînera dans les applaudissements ». Il rappelle que les artistes seront habillés en costume d’époque. « Grâce au soutien de mon ami Tristan Brévielle, il y aura aussi une projection d’images sur l’île Maurice de ces années-là sur le “vidéo wall” », soutient-il. Le spectateur pourra suivre le concert et se remémorer ce temps, à travers des photos vintages des grands noms de l’époque. « Ce sera tout un spectacle et non juste un concert ! »
Faute de trouver suffisamment de sponsors, les organisateurs n’ont pu proposer de billets à moins chers. Ils sont en vente sur le réseau Otayo à Rs 700 et Rs 800. Le concert durera deux heures et demie avec une pause, les vendredi 17 et samedi 18 à 20 heures, et dimanche 19 à 15 heures. Le public est prié d’arriver au moins 45 minutes à l’avance.