Vol AF463: Selon NTV Kenya, au moins un passager en garde à vue et quatre autres toujours interrogés

L'avion d'Air France au fond alors que les passagers sont évacués vers un hôtel
Courtesy Daily Mirror

Le vol d’Air France 463 faisant le vol Maurice-Paris qui a été dérouté vers Mombasa au Kenya était encore à l'aéroport kenyan tôt le dimanche matin. Selon la Station de télévision kenyane NTV au moins un passager était en garde à vue. Le Site internet  kenyan Standard Digital News, citant un fonctionnaire anonyme affirme: «C’était une véritable bombe et il aurait pu exploser en vol ou en arrivant à Paris. Plus seront divulgués, mais nous avons un suspect en garde à vue ". La nationalité du suspect n'a pas encore été dévoilé.
Un passager qui se présentait comme Benoit Lucchini, de Paris, a déclaré aux journalistes: "L'avion est descendu lentement, lentement, lentement, donc nous avons juste réalisé probablement que quelque chose clochait. Le personnel d'Air France était tout simplement génial, il était tout simplement merveilleux. Donc, ils ont tous gardeé le calme. Nous ne savions pas ce qui se passait. Donc, nous avonsmis la ceinture de sécurité pour atterrir à Mombasa car nous pensions qu'il avait un problème technique, mais ce n’était pas un problème technique. Il y avait quelque chose dans les toilettes, ça pourrait être une bombe. "
Selon le Standard Digital News du Kenya le secrétaire du Cabinet du Kenya, basé à Nairobi, Joseph Nkaissery a déclaré dimanche que plusieurs passagers à bord de l'avion d'Air France qui a été dérouté vers l'aéroport de Mombasa après une alerte à la bombe ont été interrogés. Nkaissery, qui a volé vers Mombasa tôt dimanche, a déclaré que l'avion avait été retiré de la piste et que les enquêteurs travaillaient en liaison avec les fonctionnaires de l'île Maurice et la France. "Les enquêtes en cours permettront de déterminer si le gadget trouvé est une bombe. Les enquêteurs travaillent en liaison avec la France et l'île Maurice ", a déclaré Nkaissery. "Un certain nombre de passagers sont encore en cours d'interrogatoire," at-il ajouté. Le ministre, qui était accompagné par son PS Monica Juma a également visité d'autres passagers qui ont été dirigés dans les hôtels de la Côte-Nord. D'autres sources affirment qu’ au moins quatre passagers sont maintenant traités comme des personnes d'intérêt dans l’enqûete.
L'aéroport a été rouvert et les vols normaux ont repris dimanche matin. L'avion d'Air France était en route de Paris et de l'Ile Maurice a fait un atterrissage d'urgence à Mombasa après un dispositif suspect a été détecté dans les toilettes. Le Boeing 777 Vol 463 se dirigeait vers Charles de Gaulle à Paris lorsque les pilotes ont demandé un atterrissage d'urgence à l'aéroport international Moi à 00h37 dimanche. Il y avait 459 passagers et 14 membres d'équipage à bord et avait quitté l'île Maurice à 21 heures. Tous les passagers ont été évacués en toute sécurité et le dispositif sortis.
Un témoin a déclaré qu'un passager est allé aux toilettes et est revenu informer l'équipage qu'il avait repéré un dispositif suspect . L'équipage a alors informé le capitaine qui a décidé de faire un atterrissage d'urgence. Une enquête sur le dispositif avait été lancé pour "déterminer si l'appareil avait des explosifs." "Des experts de la Marine et de la CID du kenya sont en train d’analyser le dispositif", a déclaré la police.
La compagnie aérienne a déclaré qu’un autre avion va récupérer les passagers sur leur demande.Ce  vol Mombasa - Paris devrait quitter le Kenya à la fin de l'après-midi du dimanche 20 décembre, selon les autorités locales.

Commentaires

selon France Info le 20/12 à 16h 43, il s'agirait d'une bombe factice !

Merci pour votre info.
Mais selon la dernière dépêche sur le site du Guardian, le doute subsiste: «However, the airport authority said unequivocally in a statement on its Facebook page that an explosive device was retrieved from the plane. “Bomb experts from the Kenya navy took the bomb away to safety,” it said. “The Kenyan security is zeroing in on two passengers who appear suspicious.»