Photo archive

Ce sera demain que les équipes mauriciennes mettront le cap sur Madagascar dans le cadre de leur participation à la 26e édition du championnat des clubs de la zone 7 de volley-ball. Une compétition qui se déroulera du 15 au 22 courant aux gymnases Mahamasina et Ankorondrano à Tananarive et qui regroupera également les formations réunionnaises, seychelloises, rodriguaises, comoriennes, mahoraises et malgaches. Pour rappel, Maurice sera représentée par les Trou aux Biches Sharks, le Quatre Bornes VBC, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Club Sportif de Pamplemousses en masculin, et le Quatre Bornes VBC chez les dames.

L’équipe féminine du QBVBC, vainqueur des deux dernières éditions, tentera de défendre chèrement ses chances. Le groupe dirigé par Éric Louise parviendra-t-il à justifier l’adage jamais deux sans trois ? « Nous sommes motivées, mais nous sommes également conscientes que ce sera encore plus dur cette fois. Notamment avec le retour des équipes réunionnaises et la présence des formations seychelloises, dont la sélection nationale avait remporté l’or aux derniers Jeux des îles », reconnaît Alison Labour, capitaine du groupe. Cette dernière avance toutefois que toutes les joueuses se sont données à fond au cours des séances d’entraînement. « Nous nous sommes sacrifiées, avec des séances tenues au rythme de six fois la semaine et qui se sont achevées aux alentours de 22h. En somme, nous ne voulons pas faire de la figuration. » Au sein de cette équipe qui a tout balayé sur son passage lors du dernier championnat national, il faudra noter le retour à la compétition de Felicia Julie.

Du côté masculin, les Trou aux Biches Sharks tenteront de faire honneur à leur titre national. Même si la concurrence s’annonce rude, il n’empêche que les Nordistes possèdent des arguments pour se retrouver au premier plan, surtout avec la présence de joueurs d’expérience. « Nous souhaitons nous retrouver parmi les quatre premiers, mais il faudra prendre en considération des facteurs comme l’enchaînement des rencontres, la récupération, l’atmosphère et l’heure inhabituelle à laquelle se dérouleront les rencontres », fait ressortir Dharmendra Gundowry.

L’entraîneur des TAB Sharks, qui a retrouvé ses protégés à la mi-janvier après des vacances à l’étranger, souligne que son groupe se trouve dans une forme qu’il juge correcte et que les derniers réglages seront effectués au cours des séances d’entraînement tenues ces deux derniers jours. Qui plus est, Dharmendra Gundowry se dit satisfait de la rapide intégration du guest-player Kevin Larose, alors que le jeune passeur Stephen Spéville, sollicité suite au forfait d’Hansley Perrine, sera selon lui à juger à un autre niveau de compétition.

Difficultés financières

Par contre, le Quatre Bornes VBC, en proie à des difficultés financières, ne se déplacera qu’avec dix joueurs. Quelques cadres, à l’instar de Yannick Paul et d’Olivier Choyen, n’étant pas du déplacement. Qui plus est, l’entraîneur, Veekash Maghun, ne sera également pas de la partie, laissant les rênes de l’équipe à Nicholas Laurette. Ce dernier aspire à ce qu’un des objectifs soit atteint. « Il est vrai que nous nous déplacerons avec une équipe réduite. Néanmoins, il s’agira de franchir le premier tour. À partir de là, tout ne sera que bonus. » Selon lui, la participation à cette compétition régionale servira de préparation en vue du prochain championnat local. Il en sera sans doute de même pour le Club Sportif de Pamplemousses, qui tentera de faire mieux que sa dixième place acquise lors de la dernière édition. Quatrièmes du dernier championnat local, les Nordistes auront à se surpasser, tout en vivant cette nouvelle expérience régionale à fond.

Quant au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, il n’abordera pas cette compétition dans les meilleures conditions. Le passeur Roopanand Shibnauth a déclaré forfait, alors que le transfert international du Malgache Fabrice Hermann n’est pas encore confirmé. « Rien qu’un passeur, à savoir Grégory Coutet, figure dans notre escouade, et nous devrons également évoluer sans Alvaro Bonne-Langue et Ashwin Ramkalawon », explique Deepak Augnoo. L’entraîneur de l’équipe de l’Est pourra cependant compter sur Jeffrey Noblet, un pointu du Port Louis Red Star. Il s’attend à une attitude positive de ses éléments, malgré l’adversité. « L’objectif sera de s’extirper de notre poule et de prendre match après match. J’espère également que ce tournoi agira comme un déclic pour les jeunes », souligne Deepak Augnoo.

Il est à noter que la réunion technique et le tirage au sort devraient se dérouler demain, le coup d’envoi de la compétition étant prévu le lendemain.