Rodrigues a dominé les compétitions en volley-ball en remportant trois des quatre tournois programmés lors du National Youth Games disputés au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas. Les visiteurs se sont imposés chez les minimes garçons, mais également chez les cadets garçons et filles. Ils se sont même offert plusieurs distinctions, notamment les titres de meilleurs joueurs grâce à Jean Winsley Collet (minimes), Anne Jelissa Perrine et Jean Philibert Begué (cadets). Seule la formation de Beau-Bassin/Rose-Hill a pu tenir tête aux Rodriguais en s’adjugeant le titre chez les minimes filles et avec une distinction de meilleure joueuse grâce à  Romane Deschambeaux. L’équipe rodriguaise a terminé à la troisième place dans cette catégorie derrière la sélection de Curepipe.
Selon Jean Noël Armand, sport coach et responsable technique, les Rodriguais ont réalisé une grosse performance dans cette compétition.  » Nous sommes satisfaits de ce qui a été accompli et je félicite tous les joueurs. Ils ont évolué à un bon niveau et cela prouve qu’il y a un travail de base qui est fait à Rodrigues. Grâce à cela, certains Rodriguais évoluent aujourd’hui dans le championnat mauricien « , a-t-il déclaré. Jean Noël Armand a ajouté que, contrairement à ce qui est dit, Rodrigues a été techniquement et tactiquement meilleur que ses adversaires.   » C’est une preuve que nous avons le potentiel et la qualité pour être encore meilleur à l’avenir. Notre objectif est maintenant de voir nos joueurs intégrer la sélection nationale en vue des Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien) – compétition prévue en août prochain à Madagascar « , a-t-il fait remarquer.
Le technicien rodriguais a salué le gros travail effectué par les entraîneurs au sein des écoles de volley-ball, le comité régional, la Commission de la Santé et des Sports et surtout la collaboration des parents. Ces derniers ont tous contribué, a-t-il dit, au succès de Rodrigues dans la compétition de volley-ball. Toutefois, Jean Noël Armand n’a pas caché sa déception par rapport aux conditions dans lesquelles ses joueurs ont été appelés à évoluer à Maurice, notamment pour ce qui est d’un terrain d’entraînement.  » Aucun terrain d’entraînement n’a été mis à notre disposition et nous avons dû nous débrouiller. Je salue la solidarité de tous les joueurs qui n’ont jamais abdiqué dans ces moments difficiles « , a-t-il indiqué.
A noter que les autres entraîneurs qui avaient fait le deplacement à Maurice sont Joseph Dickson Edouard, Jean Marc Samoisy, Marc Hervé Louis, Johnny Pierre Louis et Linda Speville. Le président du comité régional, Rodney Castel, aussi bien que la secrétaire Edlette Albert, était également à Maurice. Soulignons aussi que cinq entraîneurs rodriguais ont pris part au stage de formation de Niveau 1 de la Fédération internationale de Volley-Ball, animé par le Français André Glaive et qui a pris fin mercredi.