Volunteer Mauritius, mouvement placé sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, a organisé hier un défilé dans la capitale pour marquer la Fête de l’Indépendance et la Journée nationale de la Jeunesse. Une centaine de jeunes s’étaient engagés depuis plusieurs jours à distribuer des drapeaux et des messages de patriotisme. Une manière, selon Menon Munien, président de Volunteer Mauritius, de redynamiser les célébrations autour du 12 mars et de contribuer au « nation-building ».
Lancé en décembre dernier, Volunteer Mauritius intervient dans quatre domaines : la consolidation de la nation, la solidarité, l’agriculture et la sécurité alimentaire, et l’éducation. C’est dans ce contexte qu’un grand défilé a été organisé hier dans les rues de la capitale afin de redynamiser l’esprit patriotique chez les jeunes. Volunteer Mauritius regroupe en effet des jeunes de 16 à 30 ans. « Toutefois, ces jeunes doivent être encadrés d’adultes. Dans un certain sens, on peut dire que c’est ouvert à tous. »
Si vous avez croisé des jeunes distribuant des petits drapeaux dans différentes régions du pays ces deux derniers jours, il s’agissait probablement justement des membres de Volunteer Mauritius. Une telle initiative consiste à consolider leur appartenance au pays et à leur faire prendre conscience de l’importance du drapeau national. Une centaine d’ambassadeurs de la jeunesse mauricienne ont été engagés pour cela. « Nous voulons influencer positivement les jeunes au patriotisme et au respect du drapeau. C’est une manière également de les préparer pour le Jubilé d’or de l’Indépendance en 2018 », explique Menon Munien, président de Volunteer Mauritius.
En impliquant les jeunes, ce dernier vise à éveiller leur sens de patriotisme et redynamiser les célébrations autour de la Fête de l’Indépendance. Il n’est un secret pour personne que, de nos jours, la cérémonie de lever du drapeau dans les collèges n’attire pas grand monde, beaucoup d’étudiants s’absentant ce jour-là.
La semaine prochaine, Volunteer Mauritius lancera un appel invitant les Mauriciens à les rejoindre pour réfléchir sur la manière de célébrer dignement le 50e anniversaire de l’Indépendance. « Il s’agit d’une démarche citoyenne. Nous voulons regrouper tous les Stakeholders, allant du secteur privé aux ministères. Plus on a des personnes, plus on a des idées. »
Parlant du Jump Around, événement qu’il a organisé il y a quelques années à l’intention des jeunes pendant quelques années, Menon Munien précise que l’actuelle démarche est complètement différente. « Jump Around était un événement populaire. Nous avons eu de bons moments et des moments plus difficiles. Beaucoup de talents, à l’instar de Caroline Jodun, ont émergé au Jump Around, mais Volunteer Mauritius a un objectif précis et nous voulons que les jeunes soient encadrés. »
Développant sur les autres sujets d’intervention, Menon Munien confie que l’opération “Enn liv enn kado”, visant à encourager la solidarité, a eu un bon retour. « Beaucoup de personnes sont venues déposer des livres dans les centres de jeunesse. Pour cette première expérience, nous avons eu principalement des manuels scolaires. La solidarité est telle qu’une personne a même pris la liste de livres d’une fille et lui a offert des manuels neufs. »
Sur le thème de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, Volunteer Mauritius veut mettre en place une Youth Farm. Pour cela, des négociations sont en cours avec les autorités pour  trouver un terrain. Une conférence nationale sur la sécurité alimentaire, à l’intention des jeunes, est aussi prévue. Enfin, concernant l’éducation, Volunteer Mauritius organisera des cours pour apprendre le kreol morisien. « Nous invitons ceux qui savent écrire le kreol à venir nous donner un coup de main. Les cours se tiendront dans les différents centres de jeunesse de l’île. C’est une manière de promouvoir la lecture et l’écriture dans cette langue. » Ce projet se tiendra en trois phases : la mobilisation, l’élaboration d’une pédagogie appropriée pour les groupes concernés et l’organisation des cours. Menon Munien invite tous ceux qui veulent rejoindre Volunteer Mauritius à prendre contact sur sa page Facebook ou dans les centres de jeunesse.