Yannick Lincoln a remporté, dimanche au Domaine de Domino au Morne, la deuxième édition de la Cannondale MTB Race, devant Alexandre Mayer et Fabrice Morel. Le vététiste a parcouru les quatre tours en 1h07’05.
Alexandre Mayer et Fabrice Morel n’y ont vu que du feu sur le parcours. Lincoln, en favori logique, s’est facilement imposé, avec une marge de près de quatre minutes sur son dauphin. Lincoln a fait dans la constance avec des temps de passage variant entre 13’21 et 13’42 à chaque boucle. D’ailleurs, c’est à partir du deuxième tour qu’il a construit son succès, avec 13’21.
Le vainqueur du jour a ainsi signé 1h07’05, contre les 1h11’10 de Mayer. Fabrice Morel signe le troisième chrono de la journée (1h12’39). Thomas Desvaux, parmi les favoris de la course, a dû se contenter de la quatrième place du classement seniors (1h13’04).
Scénario plus ou moins similaire chez les dames, avec la victoire de Pauline Toulet, construite au fil de la course. Départ prudent, un rythme qui monte crescendo, Toulet signe son meilleur passage au deuxième tour (18’58). À ce moment, la course est déjà pliée. Elle a devancé au final Géraldine Harel d’une minute au terme des quatre tours de la course. Avec 1h17’49, elle remporte la première place, alors qu’Harel signe 1h18’48 devant Raphaëlle Lamusse (1h23’57).
Chez les juniors, Michael How Yaw a fait respecter la hiérarchie au terme des cinq tours. Le Curepipien et son dauphin, Rifayi Serally, ont livré une belle bataille, qui a finalement vu How Yaw s’imposer d’une marge de 17 secondes à l’arrivée, avec le vainqueur signant 1h31’20 contre 1h31’37. Yavish Jokhoo prend la troisième place chez les juniors en 1h38’33.
On notera au passage les victoires de favoris logiques dans les autres catégories. Jean-Philippe Henry (master 2) et Bruno de Coriolis (master 3) ont aisément dominé leur course respective, tout comme Niels Hartmaan, qui s’est imposé chez les cadets.