VTT COLIN MAYER TOUR 2017 : Sous le parrainage de Grit

Les organisateurs face à la presse lors de la présentation du Colin Mayer Tour version 2017

Les vététistes ont rendez-vous cette année du 13 au 15 octobre dans la partie ouest de l’île pour le Colin Mayer Tour, placé cette fois sous le parrainage de l’agence immobilière Grit. 180 km, trois jours de compétition et plus de 300 coureurs enregistré en équipes ou en solitaire. Les organisateurs ont présenté l’événement hier à l’hôtel La Pirogue.
Autour de la table, Michel Mayer, cousin du défunt cycliste Colin Mayer, qui a parlé des trois priorités du comité organisateur. « Nous avons misé sur la sécurité des coureurs, avec plus de marshalls sur le tracé. » Ensuite, le confort au village, amélioré de manière significative. « Nous avons prévu des animations dans le village et aux points de ravitaillement, tout comme l’aspect convivial a été retravaillé pour les coureurs », indique Michel Mayer.
Cette année, le Colin Mayer Tour peut se targuer d’avoir connu une expansion rapide. De 172 coureurs l’année dernière, ce chiffre a presque doublé pour atteindre un total de 300 vététistes engagés. « On dénombre 72% de Mauriciens, 15% de Sud-Africains, 10% de Réunionnais et 3% d’Européens. »
Le comité organisateur a apporté son lot d’innovation, histoire de donner un cachet à la course. Rs 120 000 seront distribuées entre les trois premiers, avec Rs 60 000 au grand vainqueur, Rs 40 000 à son dauphin et Rs 20 000 à celui qui complétera le podium.
Cette année, la course sera corsée tout en se voulant accessible à tout le monde. Ainsi, la première étape, vendredi, verra les coureurs parcourir 72 km — le jour le plus long de ce Colin Mayer Tour — pour un total de 1140 m de dénivelés positifs. « Cela va piquer les jambes, mais ce sera l’une des plus belles étapes du Colin Mayer Tour », explique Sébastien Bax de Keating, responsable des tracés. Les vététistes passeront par Matala, Sept Cascades et Wolmar pour finalement revenir à leur point de départ, au Riverland de Tamarin.
Samedi, 50 km au menu, avec nettement moins de dénivelés — 820 m — pour les vététistes, avec un détour par Case Noyale, Yémen et un retour vers Riverland. Le grand final, dimanche, sera l’étape la plus courte et la moins dure de l’épreuve, avec seulement 45 km pour 502 m de dénivelés positifs. Une petite boucle par Matala, Bois d’Olive, Case Noyale, Les Salines, Yémen, et l’arrivée sera jugée à Riverland.
« Comme l’année dernière, tous les départs et arrivées se feront au Riverland de Tamarin. Nous aurons encore un service de nettoyage de vélos, des masseurs et des chill out areas pour les coureurs », indique Pascal Pilot. Greg Pearson, directeur de Grit, s’est dit pour sa part heureux de pouvoir s’associer à l’organisation du Colin Mayer Tour. « Nelson Mandela a un jour dit que le sport permettait de rapprocher les peuples. Cela se vérifie avec la tenue de cette course qui verra des participants slovaques, sud-africains et réunionnais, qui côtoieront des Mauriciens. »
Cette année, une partie des profits récoltés seront reversés à l’association Rêve et Espoir. « Nous aurons une boutique où seront disponibles des bidons, des lunettes et d’autres souvenirs. Tout l’argent récolté sera reversé à Rêve et Espoir », a conclu Pascal Pilot.