• « There is a plan to retrofit the cabin of the A340-300C with full-flat business class seats, new economy class seats and new IFE embedded system in full cabin », annonce la direction dans un communiqué

Air Mauritius, qui étudiait la possibilité de louer ses avions afin de générer des revenus additionnels durant la “low season”, va de l’avant avec sa démarche. Dans un communiqué émis en interne, la compagnie aérienne confirme en effet de façon officielle que quatre de ses avions seront mis à la disposition de locataires sur une base “Wet/Dry Lease”, c’est-à-dire avec ou sans services. MK propose de louer deux de ses A340- 300C, achetés en 1997 et 1999, et deux A319-100, acquis en 2001 et 2003, à partir de novembre.

Si la rumeur courait depuis quelque temps à l’effet que la compagnie aérienne avait un projet pour louer ses avions, elle s’est mis finalement d’accord sur la notion de location, avec ou sans services, qui devait être adoptée pour la budgétisation et un apport de revenus. Dans un communiqué qui circule depuis quelques jours en interne, MK élabore sur cette démarche et souligne que ce sont ses A340- 300C achetés en 1997 et 1999 et deux A319-100, acquis en 2001 et 2003, qui seront mis à la disposition de potentiels locataires. Air Mauritius donne des détails précis sur ses appareils et souligne que « there is a plan to retrofit the cabin of the A340- 300C with full-flat business class seats, new economy class seats and new IFE embedded system in full cabin ». Air Mauritius aurait déjà contacté certaines compagnies potentielles. « The above have been proposed to several agents/operators and are subject to first availaibility basis. In view of the lead time, we look forward to proposals at the earliest possible », dit la compagnie. Elle compte louer ses appareils à court ou moyen termes à compter de novembre 2019. S’il est courant pour les compagnies d’aviation d’envisager des ”Wet/Dry Lease”, au sein d’Air Mauritius, on exprime toutefois une certaine inquiétude face à cette démarche.

Et pour cause : le “Wet Lease” signifie que la location est comprise avec tous les services et l’équipage, alors que le “Dry Lease”, lui, ne concerne uniquement que la location de l’appareil. Aussi, si Air Mauritius loue quatre avions pendant un certain temps sur la base d’un “Dry Lease”, le personnel s’interroge sur ce qu’il adviendra de lui. « Avec un avion sans équipage, on n’a besoin d’autant de personnel. On ne l’annonce pas ouvertement. Se séparer de ses avions ne fonctionne pas comme ça », disent certains. On estime ainsi que cette décision pourrait en impliquer bien d’autres à l’avenir.