« A Business Mauritius, nous n’avons jamais été contre le Workers’ Rights Bill ». Ce mercredi 31 juillet, Cedric de Speville a fait le point sur la position de Business Mauritius sur cette nouvelle loi qui, constate-t-il, « a été préparée sans Regulatory Impact Assessment ».

Pour le porte-parole de Business Mauritius, « sans le Regulatory Impact Assessment, nous craignons que les conséquences sur le long et moyen termes soient néfastes pour l’économie de Maurice et ses employés ».

Pour Cedric de Speville, « il est du devoir de Business Mauritius de faire en sorte que l’implémentation de ce nouveau mécanisme soit équitable pour tous afin d’éviter tout drame à l’avenir ».

Kevin Ramkaloan, CEO de la compagnie, a évoqué le Portable Retirement Gratuity Fund et a plaidé pour « plus de concertations pour éviter des manquements ».

Business Mauritius a indiqué que, pour l’heure, les discussions sur cette nouvelle loi sont « en cours avec le ministère du Travail ».