« Le PMSD reste sur sa position initiale et tient à appronfondir toute la question pour faire éclater toute la vérité sur l’affaire Alvano Sobrinho ».  C’est en substances sur ces notes que le leader des bleus, Xavier Luc Duval s’est exprimé ce samedi 17 mars lors d’une conférence de presse.

L’affaire de Sobrinho a gangrené beaucoup d’institutions dans le pays selon le leader des bleus « à commencer par la présidence, le conseil des ministres, la Financial Services Commission, le Board of Investment, la Bank of Mauritius entre autres. » a-t-il fait ressortir. « Nu position cest bizin fer la lumiere sur toute cette affaire, connaître les facilitateurs, ses contacts, kisana corrompus, kisana inn met pression et tous les moyens ki pou amene a sa objectif la le PMSD pu soutenir li » a-t-il ajouté.

Commentant le tribunal prévu par le gouvernement pour statuer sur cette affaire, le leader du PMSD souhaite que ces attributions et cahiers de charges soient explicités et le plus possible détaillés et que ce tribunal siège en public et non en catimini. « Nous attendons la motion du gouvernement et nous déciderons par la suite si nous voterons en faveur de ce tribunal ».

Concernant la commission d’enquête instituée par la présidente,XLD pense que ses attributions ne sont pas assez élargies. Cette commission doit, selon lui, enquêter sur tous les permis, les six et non pas un seul, attribués à l’homme d’affaires angolais. il faudrait aussi analyser en profondeur les tentatives de blanchiment d’argent de plus d’un milliard de roupies dans l’achat de plus d’une centaine de villas dans un projet d’immobilier dans le nord, devait-il ajouter.

Selon le leader des bleus, le chef du gouvernement Pravind Jugnauth était au courant de toutes les dépenses concernant le Platinum Card depuis 2017. « La question c’est pourquoi agir maintenant » se demande Xavier Luc Duval.

Enfin il s’interroge sur le  rôle d’Ivan Collendavelloo qui invite aussi à beaucoup d’interprétations et spéculations.