Yashin Emamdee a remporté sa 230e victoire, avec la manière, sur Ramaas, un joli hongre bai âgé de 4 ans. En cinq montes samedi dernier, il a ramené un vainqueur, son 7e depuis le début de la saison. Toutefois, il a fini trois autres fois dans l’argent, avec Prince Lateral, Unbridled Joy et Bezamod. Seul Agincourt a couru en dessous des attentes.
Emamdee confirme sa 2e place au classement des jockeys les plus prolifiques à Maurice derrière Rye Joorawon qui, avec 344 réussites, caracole toujours en tête. C’est sa meilleure saison, en termes des victoires, depuis ces cinq dernières années, hormis 2016. En 2013, il avait remporté cinq courses seulement. Deux l’année suivante et une seule en 2015 ! Avec 16 succès lors de la saison écoulée, il s’est redonné une nouvelle jeunesse. Mais Yashin Emamdee ne pense pas pouvoir atteindre ce chiffre pour le présent championnat, mais la douzaine reste un objectif réaliste.
« D’abord, je suis content d’être associé à Rameshwar Gujadhur, qui est pour moi un gentleman qui inspire le plus grand respect », lance t-il, avant de revenir à ses ambitions. « Je suis toujours freelance, avec priorité aux chevaux de ce yard. Avec déjà 7 victoires, j’espère atteindre le chiffre 12 et si jamais je parvenais à faire mieux, je ne pourrais que m’estimer heureux. J’ai encore de beaux restes, mais ma carrière tire à sa fin », souligne-t-il.
Pour en revenir à la 25e journée, il nous raconte d’abord la victoire de Ramaas. « J’étais très confiant qu’il allait vaincre. C’est un cheval redoutable quand il peut faire à sa guise à l’avant. Il n’a pas tardé à prendre le contrôle de cette 7e course, longue de 1850m, un parcours rallongé qui est plus dans ses aptitudes. Comme il est un galloper, il a tenu bon pour ouvrir son compteur. » À en croire Emamdee, c’est jeudi matin qu’il a pu ressentir les belles dispositions du fils de Bold Silvano et de Salsabeel. Et il est d’avis que Ramaas gagnera une autre course avant la fin de la saison.
Le résident de Pamplemousses s’est dit satisfait par rapport à la performance d’Unbridled Joy, un vieux routier de 9 ans. « C’est un fighter qui, malgré son âge, n’a été battu que par Oomph et a fait jeu égal avec Act Of Loyalty. » À faire ressortir que le pensionnaire du yard de Rameshwar Gujadhur a versé sous pression en ligne droite et qu’il aurait pu terminer seul à la deuxième place s’il avait continué sa route tout droit.
D’autre part, Emamdee avoue avoir tout tenté avec Bezamod, arrivé deuxième dans la dernière course derrière Brave Leader, malgré qu’il a hung. « En l’absence du cheval de Swapneel Rama, j’aurais gagné cette course, car ma monture a devancé Logan avec facilité (ndlr : 2L). En fait, je pensais pouvoir rattraper Brave Leader. Je m’étais dit que c’était possible à l’entrée de la ligne droite. Toutefois, le meneur a sorti un autre coup de reins et cette accélération m’a laissé pantois. Il fallait être vraiment bien fort pour le battre samedi dernier. »
Si Prince Lateral est à créditer d’une « course encourageante en dépit d’un départ lent », en revanche, il a trouvé qu’« Agincourt est un cheval moyen qui reste one-paced et pourrait préférer une distance rallongée. »
Que peut-on attendre d’Emamdee pour les 11 journées régulières restantes ? « Remporter entre trois à cinq victoires ferait mon bonheur. »