Les musulmans du monde entier observent aujourd’hui, jeudi 24 décembre, la naissance du prophète Muhammad (pssl), communément appelée Yaum Un Nabi. En cette année 2015, cependant, cette célébration revêt un caractère spécial dans la mesure où, de par le calendrier lunaire, elle coïncide avec la veille de Noël, qui marque la naissance du Christ, donc de Jésus, qui, dans le Coran est connu comme le prophète Issa. Une occasion spéciale qui mène le président de la Jummah Masjid, Nissar Ramtoola, à formuler des souhaits aux deux communautés et à lancer un appel à « davantage de partage, d’écoute et d’entraide, en se calquant sur les exemples de ces prophètes pour devenir des êtres résolument meilleurs… »
Depuis une quinzaine de jours, ça grouille dans les mosquées et les centres d’éducation islamique. Raison : les activités marquant la naissance du prophète Muhammad (pssl), commémorée via le Yaum Un Nabi. De fait, lectures et récitations du Coran, des Naat Shareef (poème élogieux pour le Saint Prophète) ainsi que des causeries pour mieux connaître le prophète Muhammad (pssl) par le biais de ses actions et son code de vie.
Cette année, c’est le jeudi 24 décembre, qu’est observée cette célébration. Et, une fois n’est pas coutume, cette année toujours, le calendrier lunaire fait coïncider la naissance de Muhammad (pssl) avec celle de Jésus, également prophète de l’Islam, et présent dans le Coran sous le nom de Issa. Il convient de souligner que cette coïncidence exceptionnelle ne se produit que chaque 33 ans, au gré, justement, du calendrier lunaire.
Ainsi que relève le président de la Jummah Masjid, Nissar Ramtoola, « pour cette année 2015, le Yaum Un Nabi coïncide avec la veille de Noël. C’est une coïncidence exceptionnelle qui permet tant aux frères et soeurs musulmans que chrétiens de se réjouir autour des naissances de leurs prophètes respectifs, donc, Muhammad (pssl) et Jésus. » Il convient, à ce sujet, de relever que Jésus (le prophète Issa) est également présent dans le Coran. Il y prédit d’ailleurs l’arrivée du dernier des prophètes de l’Islam, Muhammad (pssl).
Chaque année, continue M. Ramtoola, « c’est avec joie que les musulmans du monde entier commémorent la naissance de la meilleure des créatures, notre Prophète Muhammad (pssl). » Le président de la Jummah Masjid rappelle que « le dimanche 13 décembre correspondant au 1er jour du mois de Rabî’ou l-awwal 1437, nous avons été heureux d’accueillir ce mois distingué par la naissance honorée de notre Prophète. Ainsi le 12 de Rabî’ou l-awwal, jour de sa naissance, correspond cette année avec le 24 décembre. »
Cette date marquant également celle de la naissance du Christ, donc de Jésus, cette année la fête Yaum Un Nabi revêt un caractère « éminemment exceptionnel du fait de la double coïncidence des naissances de ces deux prophètes », indique M. Ramtoola. Le président de la Jummah Masjid lance, de ce fait, un appel à « tous nos frères et soeurs des deux communautés qui vont se rejoindre dans leurs prières, aujourd’hui. Inspirons-nous de ces modèles pour demander à Dieu de faire de nous des êtres meilleurs dans notre quotidien. Que ce soit à la maison, avec nos époux, épouses et nos enfants, avec nos proches et parents, avec nos voisins et nos collègues. Bref, avec tous ceux et celles que nous côtoyons, que nous aspirions à devenir de meilleures personnes à chaque moment. »
Revenant plus spécifiquement au Yaum Un Nabi, Nissar Ramtoola rappelle que « c’est l’occasion, aux quatre coins de la terre, de rappeler avec amour et déférence le récit de la naissance du bien-aimé Muhammad (pssl), de faire son éloge et de remercier Allah (swt) de l’avoir envoyé. » Ainsi, aujourd’hui, des prières spéciales sont dites dans différentes mosquées du pays pour marquer la naissance de Muhammad (pssl). « Durant les 12 premiers jours du mois Rabi Ul Awwal 1437, ajoute notre interlocuteur, lors des « majlis » et autres activités, nous avons placé l’accent sur la vie du prophète Muhammad (pssl), ses bonnes manières, comment il se comportait en société et auprès des siens, surtout, parce qu’il est le modèle parfait et que nous devons nous en inspirer. »
De fait, soutient le président de la Jummah Masjid, « en prenant comme modèle la plus parfaite des créatures, en l’occurrence, Muhammad (pssl), nous aspirons à être à l’écoute de tout un chacun autour de nous, à être plus généreux et solidaires les uns avec les autres. » Avec comme but, conclut M. Ramtoola, « d’apporter notre contribution à faire reculer la pauvreté et diminuer les injustices… »