« Après l’épisode minis bizness l’or, après l’épisode Sobrinho, voici le Yerrigadoogate. Le feuilleton se poursuit avec des scandales semaine après semaine et continue de faire du tort à l’image du pays sur le plan international. La presse étrangère parle de ces maldonnes à Maurice et les investisseurs observent la situation chaotique. Maurice est sur une mauvaise pente. » C’est l’avis du PMSD au vu des derniers événements dans le pays. « Par-dessus cela, nous avons un Premier ministre prisonnier de so bann dimounn », estime le secrétaire général des bleus, qui soutient que « le PM pa ti ena okenn choix a par fer Ravi Yerrigadoo alé. » Cela, dit-il, pour éviter des élections générales, quecertains auraient brandies comme menace devant le leader du MSM, évoquant ainsi leur démission si toutefois il ne demandait pas à l’ex-Attorney General de se retirer, avance Mamade Khodabbaccus.