Maurice est « en voie de devenir le paradis de la connexion sans fil », a affirmé le lundi 9 avril le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, Yogida Sawmynaden, lequel participait à la cérémonie de lancement des travaux d’installation de l’IOX Submarine Cable System. Ce nouveau câble permettra de relier Maurice, Rodrigues, La Réunion et Madagascar à l’Afrique du Sud. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, et des représentants de l’IOX Cable Ltd et d’Alcatel Submarine Networks.

Ainsi, 250 nouveaux hotspots permettant au public d’avoir accès gratuitement au Wi-Fi s’ajouteront bientôt aux 350 hotspots existants. Ce qui permettra de couvrir l’île dans une grande mesure.

Le ministre a également annoncé l’entrée en opération de l’Open Data Portal, une plateforme internet qui permettra de relier les ministères et tous les organismes gouvernementaux. Ce qui, selon le ministre, permettra de simplifier considérablement la vie des Mauriciens dans le cadre des démarches administratives. Par exemple, pour avoir un permis de construction, il ne sera plus nécessaire de faire le tour de tous les organismes – comme le CEB, la CWA, la WWA, la municipalité ou le conseil de district. Ces derniers auront en effet tous la possibilité de partager les informations en interne. Les services de la National Transport Authority seront aussi disponibles en ligne. « Au moyen d’un téléphone portable, un officier de police pourra vérifier si un automobiliste est en règle avec son assurance, avec la NTA et le fitness », a déclaré le ministre. Il a par ailleurs annoncé avoir reçu une demande du ministère de la Sécurité sociale pour mettre tous les bureaux de sécurité sociale en réseau ainsi que les bureaux de l’état civil. Ainsi, le certificat de décès d’une personne sera accessible à tous les ministères concernés. Le ministre s’est aussi réjoui que le programme “fibre to home” touche désormais l’ensemble du pays.

Avec l’installation du câble sous-marin IOX sera le 4e du genre. Le câble IOX s’ajoutera en effet au MElting poT Indianoceanic Submarine System (METISS), au Lower Indian Ocean Network (LION) et au South Africa Far East (SAFE). Le nouveau câble s’étendra sur quelque 8 850 km et connectera Maurice, Rodrigues, La Réunion et Madagascar à l’Afrique du Sud et l’Inde. Le réseau s’étendra ensuite à l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique latine et l’Asie. L’installation du nouveau câble devrait prendre fin durant le quatrième trimestre de 2019 et permettre au pays de transmettre les données à une vitesse ultrarapide. La demande locale pour ce qui est de la connectivité est passée de 21 Gb en 2015 à 42 Gb en 2016 et à 95 Gb en 2017. Et elle devrait atteindre 150 Gb cette année. D’où l’importance du câble IOX.

Le représentant de Rodrigues à la cérémonie d’hier, Simon Pierre Roussety, s’est réjoui du lancement des travaux qui permettra à l’île d’entrer dans l’ère informatique. Il s’attend à ce que cela crée de l’emploi dans l’île.

La compagnie Indian Ocean Xchange (IOX) Cable Ltd opère en partenariat avec Alcatel Submarine Networks (ASN), filiale du groupe Nokia, qui assurera l’installation et la gestion du câble. Les opérateurs du centre offshore mauricien se réjouissent du développement en cours car ils seront en mesure de disposer d’une connectivité de qualité avec leurs clients à l’étranger. De plus, Maurice est en mesure d’accueillir les management companies de groupes comme IOX Cable Ltd tout en respectant les exigences imposées par BEPS.

Pour sa part, Ivan Collendavelloo a, dans une déclaration à la presse, expliqué que la CEB FiberNet Ltd favorisera une compétition saine dans le domaine de l’Internet, ce qui devrait entraîner une baisse des coûts pour les entreprises informatiques et, par conséquent, pour les consommateurs.