Economie

« La mauvaise gouvernance mène aux malversations et à la corruption », a affirmé ce matin le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, qui procédait à l'ouverture de la 47e conférence des parlementaires du Commonwealth de la région africaine. Le Premier ministre a rappelé que le Parlement « est un forum qui donne l'occasion aux députés d'exposer les problèmes et les besoins de leurs mandants, en particulier les pauvres et les marginalisés ».

Le directeur général de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, sera en visite à Maurice la semaine prochaine dans le cadre d’une tournée dans l’océan Indien. Celle-ci vise à soutenir le programme régional de la Commission de l’océan Indien (COI) sur l’alimentation et la sécurité alimentaire.

La firme PricewaterhouseCoopers (PwC) prévoit une croissance soutenue des revenus provenant des chambres d'hôtel pour la période 2016-2020. Selon la 6e édition de Hotels Outlook, que vient de publier le cabinet, le chiffre d’affaires total provenant des chambres d'hôtel à Maurice passerait de 557 millions d'euros en 2015 à environ 920 millions d'euros en 2020, soit à un taux annuel composé de 10,6%.

  • À partir de 14 heures, les contribuables pourront avoir accès aux formulaires d’impôts pour l’exercice financier juillet 2015 à juin 2016 sur le nouveau Tax Payer Portal de la MRA
  •  La date limite pour la soumission des Income Tax Returns fixée au 30 septembre avec un bonus jusqu’au 15 octobre pour les règlements par voie bancaire

Avec la Special cabinet meeting d’hier matin pour avaliser les dispositions du Finance Bill 2016/17, à l’agenda de la prochaine séance de l’Assemblée nationale, l’une des premières retombées se présente au chapitre de la douloureuse. En effet, dès 14 heures, la Mauritius Revenue Authority a ouvert son compteur électronique sous le e-Filing pour les besoins des Income Tax Returns des contribuables pour l’exercice financier allant de juillet 2015 à la fin de juin 2016. En principe, les contribuables auront jusqu’au 30 septembre pour soumettre leurs Returns alors que ceux optant pour le paiement à travers les banques auront une extension jusqu’au 15 octobre prochain. En principe, la MRA s’attend à accuser réception de quelque 150 000 formulaires d’impôts sur les revenus par voie électronique.

Les travaux de construction d’un grand plaza dans le cadre de la Smart City de Jin Fei démarreront d’ici mi-septembre. C’est ce qu’a annoncé l’ambassadeur de Chine à Maurice, Li Li, au Mauricien. Une fois certaines démarches administratives complétées, les premiers coups de pioche seront donnés. La réalisation du projet est attendue « rapidement ». L’ambassadeur considère que le lancement de ce premier projet est « capital » pour la visibilité de la zone de Jin Fei auprès des investisseurs potentiels chinois en Chine.

Avant les prochaines vacances, l’Assemblée nationale devra impérativement adopter le Finance Bill 2016/17 pour donner force de loi aux mesures contenues dans le Budget. Toutefois, avec l’agenda de rendez-vous internationaux du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, un Special Cabinet Meeting a été convoqué pour aujourd’hui afin de procéder à l’examen du Finance Bill et son approbation en vue de son inscription à l’ordre du jour de la séance du mercredi 31. Ces développements sont tributaires de l’agenda international du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui participera à partir de la fin de la semaine au TICAD VI Summit, organisé par le Japon, à Nairobi, au Kenya.

Le groupe hôtelier LUX* Island Resorts Ltd a décidé de vendre l’hôtel Tamassa Resort, situé à Bel-Ombre, à la société Mara Delta Property Holdings Ltd pour un montant s’élevant à USD 40 millions (environ Rs 1,4 milliard). Immédiatement après la conclusion de cette transaction, LUX* va louer à bail le complexe contre paiement d’un loyer annuel représentant entre 8% et 9% de la valeur totale de la transaction pendant la période initiale du contrat du bail.

Les échanges commerciaux de Maurice avec l’extérieur se sont soldés par un déficit de Rs 6,2 milliards en juin 2016 par rapport à Rs 5,8 milliards pour le mois correspondant de 2015, soit une hausse de 7,1 %.

  • Bhanooduth Beeharee (ICTA) après son agression : « Mo pena okenn enemi sof enn dimounn pe fatig mwa avek enn zafer administratif »
  • La version des faits du présumé agresseur, Sylvio Candahoo, 39 ans, passée au peigne fin par des officiers de la Special Cell du Central CID
  • Service express allégué en fin de semaine dernière pour le renouvellement du passeport du conseil légal du Commissaire de police, actuellement en Afrique du Sud

La Legal Fees Saga de Rs 19 millions versées à Me Kailash Trilochun par l’Information Communication Technologies Ltd (ICTA), qui alimente la chronique politique, a pris des proportions criminelles. En effet, avec l’arrestation d’un suspect, un dénommé Sylvio Candahoo, âgé de 39 ans, activiste du MSM dans la circonscription de Port-Louis Nord/Montagne-Longue, en fin de semaine dernière, le beau-frère du ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha, Me Kailash Trilochun, a été dénoncé comme étant le commanditaire de l’agression au cutter du Chairman du Board de l’ICTA, Bhanoodith Beeharee, le jeudi 26 mai dernier à la rue Brabant à Port-Louis. Entre-temps, après un premier round d’interrogatoire Under Warning de l’agresseur présumé au QG du Central CID aux Casernes centrales, les limiers de la Special Cell ont pris l’initiative de loger un Notice of Arrest on Arrival au Passport and Immigration Office contre l’homme de loi du commissaire de police, Karl Mario Nobin, dans l’injonction réclamée par le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, dans la Sun Tan Saga de Palmar. En parallèle, des sources bien renseignées s’interrogent sur le service express dont aurait bénéficié Me Trilochun pour le renouvellement de son passeport, qui avait expiré, en vue de lui permettre de quitter le pays pour l’Afrique du Sud jeudi.

L'accord de libre-échange (FTA) entre la Turquie et Maurice, signé en 2011, n'a pas produit les résultats escomptés. C'est ce qu'a souligné ce matin le nouveau directeur de la division de politique commerciale du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, Narainduth Boodhoo, lors d'une rencontre entre une délégation d'hommes d'affaires de Turquie et des représentants d'entreprises mauriciennes au siège de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI).

Statistics Mauritius a revu à la hausse son estimation des arrivées touristiques pour cette année, tablant désormais sur 1 250 000 visiteurs au lieu de 1 240 000, selon ses prévisions antérieures. De son côté, la Banque de Maurice (BoM) anticipe pour 2016 des recettes touristiques totales de l'ordre de Rs 56 milliards, soit Rs 1 milliard de plus que le montant indiqué précédemment.

Harel Mallac Technologies, la division technologique du groupe Harel Mallac, s’est dotée de nouvelles structures qui devraient permettre à la société d’asseoir davantage sa position de leader dans divers segments du marché local tout en renforçant sa présence sur le continent africain où elle dispose déjà de certains marchés niches tels Madagascar, le Burundi et le Rwanda. La nouvelle orientation stratégique de Harel Mallac Technologies a été élaborée hier soir devant un parterre d’invités lors d’une réception offerte à l’hôtel Le Suffren et à laquelle était conviée le ministre des TIC, Etienne Sinatambou.

Le Chartered Institute of Logistics & Transport (Mauritius) lance samedi prochain deux nouveaux cours menant au “Diploma (Level 5) and Advanced Diploma” dans le domaine de la gestion de la logistique et du transport.

Une délégation d’officiels de New Delhi sera prochainement à Maurice pour la relance des discussions indo-mauriciennes sur la conclusion d’un Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA).

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a livré ce matin son état d'âme sur le gel du projet Heritage City par le conseil des ministres. Intervenant lors des débats sur le budget 2016-2017, le chef du gouvernement a déclaré qu'il est chagriné par la tournure des événements mais qu'en tant que Premier ministre dans une société démocratique il a eu à se plier devant la décision majoritaire des membres du conseil ministériel.

Le trophée de “Pioneer in the Development of ICT in Africa” a été décerné cette semaine au ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, Étienne Sinatambou. Le prix lui a été remis par le vice-président et directeur régional du groupe International Data Corporation (IDC) pour l’Afrique et le Moyen-Orient, Jyoti Lalchandani, « en reconnaissance du travail remarquable pour la promotion du dialogue interculturel mondial et le développement des TIC », et comme vice-président de la Commission des Nations Unies sur la Science et la Technologie pour le Développement (CSTD). IDC avait réuni ses meilleurs agents dans le monde lors d'un séminaire au Méridien mercredi.

Avec le début de l’examen en comité des Budgetary Estimates 2016/17, au moins deux items devraient retenir l’attention, en l’occurrence les Rs 19 millions de Legal Fees payés à Me Kailash Trilochun, le beau-frère du ministre Nando Bodha, et le projet avorté de Heritage City, avec des dotations budgétaires de Rs 2,7 milliards à être réallouées. Il va sans dire que le secteur de l’élevage retiendra également l’attention lors de l’examen en comité avec l’épidémie de fièvre aphteuse, qui fait rage à Rodrigues et a des répercussions à Maurice. D’autre part, le projet visant à faire voter le Finance Bill lors d’une séance de l’Assemblée nationale samedi pourrait être abandonné. La confirmation pourrait être obtenue dans les jours à venir.

  • Le leader de l’opposition préconise la révision du modèle économique sans négliger aucun créneau comme en 2000-2005
  • « Pas de relance économique sans une équipe économique réaliste, disciplinée et travailleuse sous le “required leadership” », soutient-il
  • SAJ complimente Paul Bérenger pour avoir trouvé des points intéressants dans le budget sous les applaudissements de la majorité
  • « Le budget a rallié toute la nation sauf le PTr », soutient le Premier ministre

Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui intervenait ce matin dans le cadre des débats sur le Budget 2016-17, a invité le gouvernement « à dire la vérité sur la situation économique du pays et de cesser de promettre des miracles qui sont en fait des mirages ». « Bizin aret badine ». Il a reconnu que l’économie est à la croisée des chemins et, qu’en matière de relance économique, les choix ne sont pas faciles à faire.

Cim Financial Services Ltd a réalisé, sur la période octobre 2015-juin 2016, des profits après impôt de Rs 497,7 millions, soit une hausse de 9% par rapport au montant enregistré pour la même période de 2014-2015 (Rs 455 millions).

Un succinct communiqué posté sur le site Web du Serious Fraud Office, Britain’s top Anticorruption Watchdog, au début de la semaine dernière, portant sur l’ouverture d’une formal investigation contre le géant de l’aéronautique Airbus, a provoqué des ondes de choc chez Air Maurtitius. Cette enquête, qui a atteint un stade bien avancé si l’on tient compte des procédures en vigueur au Serious Fraud Office, est axée principalement sur le recours des third party consultants, agissant au nom des compagnies aériennes, pour la conclusion de deals d’achat d’avions avec Airbus Industrie. D’une façon ou d’une autre, la compagnie aérienne nationale se tient sur ses gardes car pour la dernière commande de six Airbus A350, dont la livraison est annoncée à partir de septembre 2017, des intermédiaires de l’acabit de l’Irlandais Frank Gleeson ou du Français Laurent Obadia, avec pour adresse à Maurice l’ex-immeuble de BAI à la rue Pope Hennessy, ont occupé la première ligne, reléguant le Top Management d’Air Mauritius au rôle de rubber stamp.

Thierry Lagesse, ancien Chairman de l’ex-groupe GML, qui a entre-temps fusionné avec Ireland Blyth Ltd pour former IBL Ltd, veut être rétabli dans ses droits et responsabilités. Cette démarche, qui est devenue le talk du monde des affaires, fait suite à son acquittement par la Cour intermédiaire dans la Returning Resident Scheme Saga, avec en toile de fond la Mercedes “papillon” immatriculée 1177 FB 11.

L’investissement durable en Afrique et le positionnement du centre financier mauricien pour canaliser cet investissement seront au centre des discussions lors de la conférence qu’organisera le Board of Investment (BoI) les 20 et 21 septembre à l’hôtel Intercontinental, Balaclava.

Le ministre des Infrastructures publiques et du transport, Nando Bodha, a, en guise de réponse au député Adil Ameer Meah, qui est intervenu avant lui lors des débats budgétaires, fait ressortir que le gouvernement construira un “urban terminal” à Victoria, « et non pas une “bus station” », dans le cadre du projet “Metro Express”. Selon le ministre, ce projet commence à la place Ian Palach, à Curepipe, pour relier la présente garde routière de Victoria, Port-Louis. Sont aussi prévus 19 stations sur le trajet, un Shopping Mall, un Food Court, des espaces de parkings et pour un millier de marchands ambulants, de même qu'un “business hotel”. Le ministre ajoute : « Nous sommes en train de réévaluer le projet pour que le coût soit abordable. Nous devons être prêts dans 10 à 12 semaines et nous pourrons alors démarrer le projet dès que possible. »

Le député de Rodrigues Francisco François a lancé un appel pour que l’épidémie de la fièvre aphteuse ne soit pas utilisée à des fins politiques. « Pa fer politik ar lafiev aphteuse », a-t-il réclamé. Pour lui, cette épidémie constitue un coup terrible à l’économie et aux fermiers de Rodrigues. « L’île est aujourd’hui devenue une zone de quarantaine, ce qui représente une isolation géographique ». Il s’est interrogé sur les causes de cette épidémie et a exprimé toute sa solidarité avec la population de Rodrigues, le chef commissaire et son équipe de la commission de l’Agriculture de même qu’à la police.