Economie

Les membres du comité de politique monétaire de la Banque de Maurice (BoM) ne s’attendent pas à ce que la dépréciation de la roupie mauricienne ait un impact notable sur l’inflation cette année, et ce eu égard à la présente conjoncture économique internationale.

ENL Property, cluster immobilier du groupe ENL, se dote d’une nouvelle organisation qui sera opérationnelle à partir du 1er juillet. Celle-ci comprend deux pôles d’activités, l’un axé sur la gestion des actifs (property and asset management) et l’autre se concentrant sur le développement et la promotion des projets (property development).

  • Rapport préliminaire de PwC : “As at 31 December 2014, value of assets (BAI Co Mtius Ltd) are materially overstated, whereas liabilities currently appear to be understated”
  • Les obligations d’assurance de l’ex-BAI évaluées à Rs 28 milliards, dont Rs 23 MD sous le Super Cash Back Gold Scheme et Rs 5MD  pour les polices d’assurance régulières
  • Quatre facteurs, dont le Writing Off d’un compte courant de Rs 6,4 MD de BAI justifient la réduction de 50% de Rs 31,8 MD à Rs 16 MD des Assets du conglomérat Rawat
  • La Malta Financial Services Authority suspend la cotation de GlobalCapital, avec Dawood Rawat et Yukondale Ltd détenant 51% des actions de cette société cotée à la Bourse de Malte

Le rapport des Conservators de PwC, André Bonieux et Mushtaq Oosman, sur l’état financier du groupe BAI, soumis à la Financial Services Commission dans la nuit de vendredi à samedi, est des plus accablants. Le trou (Shortfall) entre les avoirs surévalués de l’empire Rawat et les obligations d’assurance de BAI est évalué à environ Rs 12 milliards (MD), soit une progression de l’ordre de 30% sur les premières estimations, qui ont circulé depuis la découverte du BAI Mega-Scam. D’emblée, le tanden Bonieux/Oosman prend le soin de souligner que ce trou sans fond est appelé à évoluer vu que des renseignements de nature cruciale n’ont pas encore été communiqués par la direction du groupe BAI en faillite. Les Insurance Liabilities de BAI sont estimées à Rs 28 MD, dont Rs 23 MD sous le Single Premium Endowment, aussi connu comme le Super Cash Back Gold Scheme, et Rs 5 MD de polices d’assurance régulières. Ce dernier volet des transactions de l’ex-BAI devra être transféré à la nouvelle entité d’assurance d’État incorporée à condition que des Assets de Rs 5 MD y soient transférés. Sur la base de ce rapport des Conservators de PwC, la Financial Services Commission devra décider dans les jours à venir de la marche à suivre pour liquider ces avoirs compte tenu de l’état de déliquescence financière constatée avec, très probablement, une lutte sans merci livrée à l’administrateur nommé par la BAI en la personne Sattar Hajee Abdoula, Senior Partner chez Grant Thornton.

Les investisseurs étrangers continuent à liquider une partie de leurs portefeuilles sur le marché boursier local. Ces deux dernières semaines ont été marquées par des désinvestissements nets d’environ Rs 631 millions, indique un relevé d’Anglo-Mauritius Stockbrokers.

À partir du mois prochain, l’usine Sonia Wear se concentrera sur ses activités basées à Madagascar. La dernière unité de production à Phoenix sera opérationnelle jusqu’à la fin du mois. Les employés ont déjà été avisés de cette fermeture.

Une plateforme privé-privé en vue de structurer la stratégie économique Réunion/Maurice est opérationnelle à Maurice et à La Réunion depuis la semaine dernière. Un accord visant à mettre en place cette instance régionale a été signé entre l’Association pour le développement industriel réunionnais (ADIR), le Joint Economic Council (JEC) et le Club Export Réunion (CER) le 7 avril dernier, en marge de l’inauguration de l’antenne de la Région Réunion à Ébène.

Le Congrès américain est en présence d’un texte de loi portant sur l’extension de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) et de la dérogation sous le « Third Country Fabric » pour une période de dix ans. L’annonce de l’introduction de l’ « AGOA Extension and Enhancement Act of 2015 » a été faite à l’issue des réunions de la commission financière sénatoriale et du comité des Voies et Moyens de la Chambre des Représentants. Elle a été bien accueillie dans les milieux des exportateurs mauriciens, en particulier de la Mauritius Export Association (MEXA).

  • L’autorisation des Casernes centrales attendue pour la manifestation de lundi midi avec la marche débutant au Champ-de-Mars pour prendre fin devant la BOM Tower

Les différentes démarches engagées par les quelque 24 000 clients du Super Cash Back Gold (SCBG) du groupe BAI, avec des placements de Rs 21,6 milliards, ont débouché sur un premier point non négligeable dans la soirée d’hier. En effet, une ligne de communication directe a été ouverte entre les victimes du système Dawood Rawat et le gouvernement de l’Alliance Lepep avec la tenue d’une réunion au bureau du ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain. Mais en attendant des solutions concrètes, la manifestation de lundi dans les rues de Port-Louis à midi est maintenue par les organisateurs, sous réserve toutefois de l’autorisation des Casernes centrales.

Harel Mallac Travel & Leisure a signé un accord de partenariat avec Carlson Wagonlit Travel (CWT), leader mondial spécialisé dans la gestion des voyages d’affaires et des congrès, qui permet, d’une part, à l’agence du groupe Harel Mallac de devenir le représentant de CWT à Maurice et, d’autre part, à ce dernier de renforcer sa présence en Afrique et dans l’océan Indien.

Le Fonds Monétaire International (FMI) anticipe un taux de croissance de 3,5 % de l’économie mauricienne pour cette année au lieu de 3,9 % comme estimé précédemment. C’est ce qu’indique le dernier rapport du Fonds sur les « Perspectives de l’économie mondiale » rendu public hier, rapport qui fait état d’une prévision de croissance mondiale inchangée à 3,5 % en 2015.

Le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a fait comprendre hier qu’il avait une marge de manœuvre réduite concernant les investissements publics lors de la préparation du Budget 2015-2016, d’où « son appel du pied » au secteur privé pour stimuler l’investissement, notamment par le truchement des mégas projets.

Faire de Maurice une destination de choix pour l’organisation de mariages de luxe, tel est le pari que s’est fixé la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Xavier-Luc Duval, Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme, a donné hier le coup d’envoi de la 2e édition du congrès annuel de Destination Wedding Planners, qui se tient sur deux jours au LUX* Belle-Mare, se réjouissant à cette occasion que différents prestataires aient choisi Maurice. « Maurice est une destination privilégiée pour les mariages de luxe et veut consolider sa place sur ce marché fructueux », a-t-il déclaré.

Avec les développements de ces dernières 24 heures, l’enquête du Central CID au sujet de l’octroi du contrat jackpot de Rs 10 milliards alloué au groupe Bhunjun pour le fret pétrolier de la State Trading Corporation (STC) devrait déboucher très prochainement sur une convocation formelle de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Après l’épisode de l’ex-directeur général de la STC, Ranjitsing Soomarooah, l’ancien chef du gouvernement a été impliqué de manière directe dans cette enquête suite aux confirmations de l’ancien ministre du Commerce Mahen Gowressoo.

  • Adeela Rawat, la « Seven Million Dollar-Woman », rattrapée par un transfert de fonds de Rs 14,7 M effectué le 17 mai 2013 en faveur du notaire de la famille
  • Le Chairman Emeritus Dawood Rawat puisait des millions dans le Policy Holders Fund pour alimenter ses comptes dans des centres offshore à l’étranger
  • La banque écran sommée par la Banque de Maurice et la FIU de « come with clean hands » avec les transferts de Rs 9 milliards au profit de Dawood Rawat et consorts
  •  La MRA passe au peigne fin tous les bilans financiers du groupe Rawat
  • et autres « related companies » pour évasion fiscale
  •  1er juillet, date décisive pour l’administrateur Sattar Hajee Abdoula dans
  • sa mission de remise à flot de l’empire Rawat en vue d’éviter la liquidation

Bientôt quinze jours après l’écroulement de l’empire-Rawat, avec des avoirs surévalués à Rs 33 milliards, la mainmise totale du clan Rawat, soit du Chairman Emeritus, Dawood Rawat et surtout la fille connue comme la Seven Million Dollar-Woman, Adeela Rawat, est totale sur les fonds générés par le Super Cash Back Gold (SCBG) Scheme. Ce fonds, avec des contributions de l’ordre de Rs 19,2 milliards, excluant les intérêts et les bonis, en provenance des 24 690 clients, a été transformé en une « véritable cagnotte personnelle » de la famille Rawat. Outre les transferts quotidiens, exécutés par le truchement de la banque écran BCBG vers des centres offshore à l’étranger, la dénommée Adeela Rawat-Feistritzer, celle qui trônait jusqu’au début de ce mois sur le royaume de Mercedes-Benz à Phoenix, se fait rattraper par une première transaction bancaire personnelle à partir du Common Policy Holders Fund des clients du Super Cash Back Gold Scheme du groupe BAI.

Barclays-Maurice s’apprête à lancer une plateforme facilitant diverses opérations bancaires où l’utilisation du papier ne sera plus de mise. « Il ne sera plus nécessaire de signer des documents pour faire une transaction », a annoncé Mizinga Melu, chief executive de Barclays Africa Regional Management lors d’un récent « Roadshow » organisé à l’hôtel Le Labourdonnais.

AfrAsia Bank a lancé, vendredi dernier à son agence d’Ébène, la carte prépayée Visa Platinum, une première à Maurice. Destinée aux clients fortunés, cette carte donne droit à un ensemble de privilèges et est dotée des derniers éléments de sécurité associés à une carte à puce, notamment pour les transactions en ligne.

« Pour se mettre résolument sur la voie d’un deuxième miracle économique, Maurice a besoin non seulement d’un leadership fort mais aura à tout mettre en œuvre pour encourager l’émergence de nouveaux entrepreneurs », a déclaré le président sortant de la Chinese Business Chamber (CBC), Laval Leong Son, lors du dîner annuel tenue récemment à l’hôtel Intercontinental, Balaclava.

Le ministre des Services financiers et de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain, avec à ses côtés l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, a révélé que le groupe BAI traîne un trou de Rs 10 milliards entre les Liabilities et les Assets depuis 2012. 

Les inscriptions pour la 5e édition du Prix Musiques Océan Indien, organisé par la SACEM, entre autres, sont ouvertes. Les auteurs compositeurs et interprètes mauriciens sont invités à faire acte de candidature. Le lauréat remporte une formation de coaching scène et une tournée, l’année prochaine, ainsi qu’une participation dans des festivals internationaux.

  •  À prévoir un match sans merci entre les Conservators de PwC, Bonieux/Oosman et l’Administrateur nommé par la BAI, Sattar Hajee Abdoula de Grant Thornton
  •  Premier test : la nomination de Sattar Hajee Abdoula devra être avalisée dans 14 jours par 75 % des créanciers du groupe en faillite sous l’Insolvency Act
  • L’Administrateur Abdoula installe son QG chez Courts Bell-Village pour les premiers contacts avec le Top Management d’Iframac, Courts et Apollo Bramwell
  • Yukondale Co Ltd, le « Media Arm » de Dawood Rawat, le « Missing Link » pour les transferts massifs des fonds puisés du Super Cash Back Gold entre BAI Maurice et BAI Malte
  •  En janvier, le Chairman Emeritus de la BAI a fait l’acquisition de quatre propriétés foncières de luxe en Caroline du Nord (USA) et d’un immeuble de Rs 100 M à Marylebone, quartier chic de Londres

Depuis ce matin, l’écroulement de l’empire BAI prend une tournure décisive. La course en vue de recouvrer les Rs 8,5 milliards détournés et « Misappropriated » par BAI (prononcez Bhai pour les intimes) Dawood Rawat et identifiés jusqu’ici de manière formelle par les Conservators de PwC, André Bonieux et Mushtaq Oosman, est lancée de manière irrémédiable. En parallèle, en prenant la décision de nommer le partenaire de Grant Thornton, Sattar Hajee Abdoula, en tant qu’un Administrateur sous l’article 215 de l’Insolvency Act, la British American Investment (BAI) concède la gravité de l’affaire avec l’étape de la liquidation des avoirs de ce conglomérat, dont la valeur était estimée à environ Rs 33 milliards il y aura bientôt deux semaines.

Inauguré en grande pompe le 13 février 2014 par l'ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, du président de la République Kailash Purryag, et du Chairman emeritus de la British American Investment (BAI), Dawood Rawat, le showroom de Mercedes-Benz à Phoenix Les Halles a perdu de ses attraits. L'emplacement, qui peut contenir une vingtaine de modèles en exposition à la fois, est quasi vide.

La Banque de Maurice, avec son gouverneur Basant Roi, a franchi en cette fin de semaine une nouvelle étape dans le démantèlement de la Bramer Bank après l'avoir placée hors circuit depuis une semaine déjà.

La division des recherches de Barclays Africa prévoit un taux de croissance de 3,9 % de l’économie mauricienne en 2015, taux qui devrait grimper à 4,3 % en 2016.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a accusé une baisse de 0,6 point le mois dernier, passant de 110,7 points à 110,1 points. Ce repli est dû essentiellement au fléchissement des prix des légumes.