Economie

L’Offre Publique d’Achat (OPA) avortée au début de l’année dernière contre le groupe New Mauritius Hotels Ltd continue à hanter le monde des affaires. En vue de contrer les velléités de mainmise sur l’un des plus importants groupes hôteliers, soit une hostile bid dans le jargon boursier, trois transactions boursières de dernière minute de plus de Rs 1 milliard sur les titres de New Mauritius Hotels Ltd ont été opérées entre les 16 et 17 février de l’année dernière. Le cours payé pour ces off-the-board crosses était de Rs 29.32, alors sur le main board, le marché était techniquement vendeur pour ces mêmes titres à Rs 24.40.

A peine arrivée, la voilà partie. La compagnie malaisienne AirAsia X, qui avait posé ses valises à Maurice le 3 octobre dernier, a décidé d’arrêter sa ligne Kuala Lumpur-Maurice le 25 mars 2017 après seulement six mois d’exploitation. Raison évoquée : « Le plan de restructuration du réseau de la compagnie en vue d’améliorer l’efficacité opérationnelle et l’utilisation de ses avions. » Or, dès le lendemain, les médias singapouriens faisaient état de « pressions ethniques » qui auraient poussé AirAsia X à quitter Maurice. Ce que soutient en partie le leader de l’opposition, Xavier Duval, qui a évoqué, dans sa conférence de presse vendredi, des pressions « d’une aile au PMO et de Air Mauritius elle-même ».

La réunion du Monetary Policy Committee de la Banque de Maurice — avancée de 48 heures — de demain est suivie avec un intérêt redoublé de la part des opérateurs économiques. Le souhait exprimé par le secteur privé est que la Banque Centrale opte pour le statu quo par rapport au Repo Rate à 4% en ce début d’année. Cette option, considérée comme la meilleure, vise à accompagner le début du regain d’optimisme sur le plan économique.

La présentation officielle de la corporate identity et de la nouvelle strategic organisation de Business Mauritius, au cours de la semaine écoulée, a constitué une plateforme pour le revisiting du partenariat entre le secteur public et la communauté des affaires. Et cela, dans une conjoncture où il est question de relance de l’économie. Que ce soit du côté de Pravind Jugnauth, qui s’adressait aux opérateurs économiques pour la première fois en tant que Premier ministre, ou encore du Chairman de Business Mauritius, Arnaud Dalais, le renforcement de cette collaboration entre le public et le privé est présenté comme une condition sine qua non pour aborder la prochaine étape de développement économique. Le vocabulaire privilégié peut paraître différent mais le fond reste le même à ce sujet. Sur le plan stratégique, Business Mauritius définit trois axes majeurs, à savoir l’importance d’un dialogue renforcé sur l’économie entre partenaires, la constitution d’un capital social à toute épreuve, et la promotion d’un développement durable et inclusif. Gilbert Gnany, Patrice Legris et Philippe Espitalier-Noël ont été investis de la mission de présider trois commissions consacrées aux actions stratégiques identifiées.

25,766: tel est le nombre de véhicules, tous types confondus, enregistrés à la NTA en 2016. Parmi, 16,831 véhicules neufs et 8,935 véhicules de seconde main. C’est une légère hausse de 617 notée, comparé à 2015, où le nombre de véhicules enregistrés à la National Transport Authority (NTA) s’élevait à 25,149, soit 407 de moins qu’en 2014. Pour 2016, la marque Nissan se hisse au top des ventes avec 1,617 véhicules enregistrés contre 1,417 en 2015 où elle était à la 2e place devant Toyota qui enregistre 1,397 véhicules en 2016, contre 1,605 en 2015.

Le cours boursier du groupe MCB a clôturé la séance d'hier à son niveau le plus élevé depuis l'introduction de cette valeur sur le marché officiel, atteignant Rs 227, soit une progression de 0,4% par rapport à jeudi.

La location de résidences secondaires a modifié dans une certaine mesure l’industrie vacancière à Maurice. Horizon Holidays, acteur important dans la gestion de biens immobiliers secondaires, est l’un des témoins privilégiés de la demande croissante pour ce type d’hébergement. En ce début d’année, Horizon Holidays s’est associée à Village n Life, groupe immobilier & hôtelier en Afrique du Sud, pour créer VNL Horizon. L’un des premiers projets de ce joint-venture est la gestion et la location de résidences à La Balise Marina, première marina offrant une formule de location de vacances à Maurice.

Les bons résultats financiers affichés par plusieurs valeurs cotées sur le marché officiel donnent du tonus à la Bourse de Maurice. L’indice général du marché officiel, le Semdex, a franchi à nouveau hier la barre des 1 900 points et semblait, aux premiers échanges ce matin, maintenir sa tendance à la hausse.

L’arrêt subit des vols d’Air Asia sur Maurice est répercuté dans la presse étrangère. Le journal singapourien The Independent évoque des « pressions ethniques par un groupe qui contrôle Air Mauritius », derrière une telle décision.

La satisfaction est de mise du côté de la direction d’IBL Ltd au vu des résultats affichés par le groupe pour le premier semestre (juillet-décembre 2016) de l’exercice financier 2016/2017, soit six mois après la fusion entre IBL et GML Investissement Ltée. « Ce sont de bons résultats », a déclaré Jan Boullé, président du conseil d’administration du premier conglomérat mauricien lors d’une rencontre hier après-midi avec des analystes financiers et la presse au siège d’IBL Ltd, au Caudan.

La compagnie d’assurances Mauritius Union a lancé hier le « Biz Pack », un produit dédié aux entreprises mauriciennes, petites, moyennes ou grandes. Son Head of General Insurance, Jean Christophe Cluzeau, a déclaré qu’à travers son plan stratégique « Ambition 2017 », la Mauritius Union souhaite placer ses clients au centre de ses préoccupations. « C’est désormais chose faite pour les entreprises mauriciennes », a-t-il ajouté.

La Mauritius Ports Authority  (MPA) a réalisé des profits avoisinant Rs 509 millions au niveau de ses revenus commerciaux, a indiqué au Mauricien le président de l'autorité portuaire, Ramalingum Maistry.   « Nous avons réalisé des chiffres records en 2016. Nous sommes en ce moment sur une courbe ascendante. Si tout se passe bien, les nouvelles infrastructures portuaires seront opérationnelles à compter d'octobre prochain. Nous serons alors en mesure de permettre à Maurice de jouer pleinement son rôle au cœur de l'océan Indien », a indiqué le président de la MPA.

Au 31 décembre dernier, pour le premier trimestre de l’exercice financier en cours, le MCB Group a réalisé des profits après impôts de l’ordre de Rs 3,4 milliards, soit une progression de 7,1%. L’indicateur de l’Operating Income a, au cours de la même période, enregistré une croissance de 8% pour atteindre Rs 7,7 milliards grâce à des investissements accrus dans les bons du Trésor et les titres d’État, et ce en dépit d’un excédent de liquidités sur le marché.

Dans le cadre des consultations publiques sur le projet de loi relatif à la propriété industrielle, la Consumer Advocacy Platform (CAP) souligne la nécessité de protéger les droits des agriculteurs. L’Ong se dit en faveur du maintien de l’International Exhaustion Regime, qui « favorise l’importation parallèle et, donc, la concurrence, qui est bénéfique aux consommateurs ».

Le groupe hôtelier Sun Ltd a affiché des profits nets de Rs 219,4 millions pour le dernier trimestre de 2016, contre seulement Rs 4,6 millions pour la période correspondante de 2015. Les résultats intérimaires non audités du groupe indiquent que les pertes sur la période juillet-décembre 2016 se sont considérablement réduites, se chiffrant à Rs 44,2 millions, contre Rs 324 millions pour les six mois correspondants de 2015.

Les incertitudes croissantes au plan international avec la résurgence du protectionnisme ont été présentées comme un des plus grands risques auxquels Maurice aura à faire face dans un avenir prochain par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui était l'invité d'honneur hier de Business Mauritius à l'occasion de la présentation de sa nouvelle identité corporative et de sa nouvelle organisation stratégique à Ebène.

Le nouveau Code national de Gouvernance d’Entreprise a été officiellement lancé hier après-midi par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Dharmendar Sesungkur, lors d’une cérémonie à la salle de conférences de BPML Tower N° 1, Ébène, en présence de nombreux opérateurs économiques et représentants d’organisations publiques. Le nouveau code, a dit le ministre, vise à renforcer la transparence, la responsabilisation et l’efficacité dans l’économie du pays.

Le groupe IBL Ltd, premier conglomérat mauricien, a enregistré pour la période juillet-décembre 2016 des revenus de Rs 17,2 milliards contre Rs 16,1 milliards pour le semestre correspondant de 2015. Les profits après-impôt du groupe se sont élevés à Rs 1,5 milliard par rapport à Rs 1,2 milliard pour les six mois correspondants du précédent exercice financier.

La 11e édition du Forum économique des îles de l'océan Indien se tiendra du 31 mai au 1er juin aux Seychelles sur le thème de “La coopération océan Indien-Afrique continentale”. Organisé par l'Union des chambres de commerce et d'industrie de l'océan Indien (UCCIOI), le forum se présente comme un événement économique majeur dans la région, où plusieurs questions d'intérêt au développement des îles du sud-ouest de l'océan Indien sont débattues. Un Business Forum axé sur les accords de partenariats économiques au niveau des pays de l'Afrique orientale et australe est aussi prévu.

La valeur des actifs immobiliers de Mara Delta Property Holdings Ltd a Maurice a augmenté de USD 27,2 millions au cours du second semestre de 2016 pour atteindre près de USD 49 millions à fin décembre dernier. Mara Delta Property Holdings possédait à cette date des actifs totaux évalués à environ USD 366 millions.

Air Mauritius a enregistré, sur la période avril 2016-décembre 2016, des profits records de 28,1 millions d'euros, soit environ Rs 1,1 milliard. Les résultats de la compagnie pour le dernier trimestre de l'année écoulée ainsi que pour les neufs premiers mois de l'exercice financier 2016-2017 ont été épluchés ce matin lors de la réunion du conseil d'administration.

Une très faible appréciation de la roupie vis-à-vis d'un panier de devises représentatif de nos échanges commerciaux a été notée en janvier. C'est ce que laisse entrevoir le Mauritius Exchange Rate Index (MERI), indicateur mesurant les mouvements de la roupie contre les monnaies des principaux partenaires commerciaux de Maurice. Le MERI est passé de 101,478 points en décembre 2016 à 101,439 points en janvier 2017, tout repli de l'indice étant synonyme d'appréciation de la roupie. Selon un relevé publié par la Banque de Maurice (BoM), le MERI n'a cessé de baisser depuis juin 2016, quand il s'élevait à 103,072 points. Il est à noter également qu'en janvier 2016, l'indice s'établissait à 102,738 points.

Suivant sa participation à une foire internationale agricole à la fin de l’année dernière, l’entreprise mauricienne Foods Worth Ltd, qui produit des « banana chips », a obtenu une commande d’une firme chinoise pour un conteneur de six tonnes de ce produit par mois. Mais son directeur, Ved Lutchmun, peine à trouver suffisamment de bananes vertes pour produire les chips et respecter son engagement auprès de ses acheteurs traditionnels en Europe tout en satisfaisant la commande du nouveau venu chinois.

Une croissance de 5% des arrivées touristiques a été enregistrée en janvier, mois également marqué par un renversement de tendance du côté du marché chinois, qui a affiché une forte hausse de 52,3% alors que le marché sud-africain, lui, a essuyé un revers, reculant de 25,2%. C'est ce qu'indique le dernier relevé publié ce matin par Statistics Mauritius sur la performance touristique du pays pour le premier mois de l'année.