Economie

Un deuxième magasin de Roche Bobois est officiellement ouvert depuis le 1er septembre dernier à Johannesburg, deux ans après celui inauguré à Cape Town. 

Selon le dernier relevé trimestriel publié ce matin par Statistics Mauritius, le CPI a enregistré un repli net de 1,9 point (-1,6%), passant de 115,3 points fin juin à 113,4 points fin septembre. La réduction des prix des légumes (-2,8 points) a une forte incidence sur l'indice. Elle était accompagnée pour cette même période de la baisse des prix des billets d'avion (-0,1 point) et des véhicules motorisés (-0,1 point), entre autres. Ces changements ont permis de mitiger largement la hausse des prix du riz (+0,1 point), des cigarettes (+0,6 point), de l'essence (+0,2 point) et de quelques autres produits et services (+0,2 point).

L'Organisation africaine des assurances (OAA) et l'Insurer's Association of Mauritius (IAM) s'apprêtent à accueillir quelque 400 participants pour la 22e édition du forum de la réassurance de l'OAA, qui se tiendra du 15 au 17 octobre à l'hôtel Intercontinental, Balaclava. Axé sur le thème “Les effets de la perturbation numérique sur les assureurs et réassureurs africains”, ce forum servira de plateforme d'échanges d'idées et de stratégies entre les professionnels du secteur et aidera à dégager des actions concrètes pour renforcer davantage la coopération régionale.  

Maurice a adhéré au marché de libre-échange tripartite réunissant les pays du COMESA, de la SADC et de l’EAC qui comprennent quelque 630 millions de consommateurs. Un accord dans ce sens a été signé hier par le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, en présence du secrétaire général du COMESA, Sindiso Ndema Ngwenya.

Si l’on savait jusqu’ici que les régions de La Butte et de Mgr Leen, dans la capitale, étaient comprises dans le tracé du métro, on se posait des questions quant aux autres parties de la capitale qui constitueront son itinéraire. Le Mauricien est allé prendre connaissance, de manière plus précise, des endroits qui verront passer ce nouveau moyen de transport dans l’île. Soit, de la Place Victoria à Camp Benoît. Dans la région de La Butte, la démolition partielle des maisons annonce déjà le début prochain du chantier. De l’autre côté, à Camp Chapelon, près du premier pont du chemin ferroviaire, des habitants concernés par le tracé ne sont pas encore sûrs de la partie de terrain dont ils devront se séparer.

Maurice a enregistré 96 282 arrivées touristiques en septembre 2017, soit une progression de 5,4% par rapport au nombre atteint pour le mois correspondant de 2016. Selon Statistics Mauritius, le nombre de touristes sur la période janvier-septembre 2017 a atteint 934 679, soit une hausse de 6,1% comparativement aux trois premiers trimestres de l'année écoulée.

La marque Heritage couvrira désormais toutes les activités de Rogers réunies au Domaine de Bel-Ombre situé dans le sud-ouest de l’île. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un exercice de rebranding entrepris par le groupe et a été dévoilée officiellement jeudi dernier.

Le Fonds monétaire international (FMI) a maintenu à 3,9% son estimation de la croissance économique de Maurice pour 2017, taux qui pourrait grimper à 4% l'année prochaine. C'est ce qui ressort de la base de données sur laquelle s'est appuyé le FMI pour la préparation de son rapport sur les « Perspectives de l'économie mondiale » rendu public hier.

Le groupe sud-africain Atterbury, spécialisé dans l’immobilier, ferait bientôt son entrée dans le capital d’Ascencia Limited, filiale du groupe Rogers et propriétaire d’importants centres commerciaux du pays (Bagatelle Mall, Phoenix Mall, Riche Terre Mall, Kendra et les Allées d’Helvétia).

La Banque centrale du Kenya et la Kenya Deposit Insurance Corporation (DIC) ont accepté les termes d’une offre sans engagement de la SBM Holdings Ltd (SBMH), pour la reprise en main des activités de la Chase Bank (Kenya) Ltd basée à Nairobi, Kenya, et actuellement placée sous receivership.

La roupie mauricienne a fléchi vis-à-vis des principales devises le mois dernier, un glissement confirmé par le Mauritius Exchange Rate Index (MERI) que vient de publier la Banque de Maurice (BoM).

Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des Coopératives, a annoncé en fin de semaine que le SME Mauritius Bill sera présenté à la rentrée parlementaire. C’était à Coromandel, lors de l’ouverture d’un atelier consacré aux dispositifs d’aide et aux mécanismes de financement mis à la disposition des Petites et Moyennes Entreprises (PME). « La SME Mauritius sera désormais la vitrine de mon ministère », dit-il. 

Les consommateurs qui font leurs emplettes de fin de mois ces jours-ci ont dû le constater. Il y a, de nouveau, comme une pénurie de thé sur les rayons des grandes surfaces. Pourtant, selon les derniers chiffres officiels, la production a augmenté durant le premier semestre de l’année comparé à la période correspondante l’an dernier. Et comble d’ironie, l’ancienne usine de Dubreuil fermée en 1999 a rouvert ses portes jeudi de la semaine dernière. Quel est donc le problème qui fait que la reine de tous les breuvages vient à manquer sur le marché ?

La Stock Exchange of Mauritius (SEM) va de l’avant avec la numérisation de sa plateforme boursière, une initiative qui devrait, dans le courant de 2018, permettre à des investisseurs de suivre l’évolution du marché boursier avec leur téléphone portable.

Quantum Global Research Lab, entité du Quantum Global Group spécialisée dans la recherche et l’analyse de politiques macroéconomiques, place Maurice au 16e rang (sur un total de 54 pays) dans son indice axé sur les conditions d’investissement en Afrique. Présenté, hier, à des opérateurs économiques réunis à l’hôtel Hennessy Park, Ébène, l’indice a été développé comme un guide portant sur les pays ou marchés africains offrant des perspectives intéressantes en matière d’investissement sur le court à moyen terme.

L’exercice financier 2016-2017 s’est soldé par des profits après impôt de Rs 141,4 millions pour la Maubank, soit une hausse de 44,3 % par rapport au montant enregistré en 2015-2016 (près de Rs 98 millions).

  • Les trois Top Managers, soit l’ex-CEO, Jairaj Sonoo, le Head of Financing and Accounting, Chandradev Appadoo, et le Head of Infrastructure, Kumar Dursun, convoqués incessamment
  • La SBM également embarrassée d’avoir payé le prix fort, soit Rs 15 millions l’arpent, pour un terrain agricole sans permis de conversion à ce jour avec des dépenses supplémentaires minimales de Rs 10 millions

La suspension quasi inédite de trois Top Managers d’une banque commerciale, en l’occurrence l’ex-Chief Executive Officer de la State Bank of Mauritius (SBM), Jairaj Sonoo, le Head of Accounting and Finance, Chandradev Appadoo, et le Head of Maintenance and Infrastructure, Kumar Dursun, continue à défrayer la chronique. Si sur le plan politique et des affaires, ce développement est diversement commenté, du côté de la direction de la SBM, la prochaine étape a été enclenchée. Alors qu’à un certain moment, Me Désiré Basset, Senior Counsel, avait été cité comme étant le président probable du comité disciplinaire, finalement, le board de la banque a porté son choix sur Me Ravin Chetty, Senior Counsel, pour ces instances. Ce proche du Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, a déjà été approché avec une offre formelle à ce sujet. Par ailleurs, à part des sanctions disciplinaires, le conseil d’administration, s’appuyant sur les dispositions du Companies Act et du Duty of Care des directeurs, veut à tout prix récupérer les quelque Rs 100 millions payées en excédent lors de ce deal foncier sur un terrain de 12 arpents à Phoenix, scellé le 6 août 2014.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica}

L’esprit entrepreneurial de la femme de l’Indianocéanie a été démontré pendant quatre jours dans la cour du restaurant La Cannelle, au Domaine les Pailles. Cette foire a cependant un peu peiné à attirer du monde, et l’on observe une quasi-similitude entre les produits offerts. 

« Faire des services financiers une force motrice majeure de la croissance économique du pays. » Tel est l'objectif que s'est fixé hier le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui procédait à l'inauguration du siège social de la banque privée Warwyck à Phoenix. La banque a été aménagée dans une magnifique maison en bois située sur la route Nalletamby, laquelle a été entièrement rénovée.

L’année financière se terminant au 30 juin 2017 a été marquée par une progression de 9 % du chiffre d’affaires du groupe CIEL à Rs 20,26 milliards alors que les bénéfices nets se sont élevés à Rs 1,14 milliard contre Rs 1,18 milliard pour l’exercice 2015-2016.

Le groupe ENL Limited a réalisé, pour l’exercice financier 2016-2017, des profits après impôt de l’ordre de Rs 1,3 milliard par rapport à Rs 874,9 millions en 2015-2016, soit une progression de 47 %. Le gros des bénéfices provient du secteur immobilier, qui a enregistré un montant de Rs 1,2 milliard, en hausse par rapport aux Rs 801,4 millions de la précédente année financière.

La délégation de l’Office du Tourisme, menée par le ministre de tutelle, Anil Gayan, affiche la satisfaction pour sa participation au Top Resa, le salon mondial du tourisme en France à la fin de septembre. Maurice a décroché la palme de la « Meilleure destination touristique étrangère sur les réseaux sociaux en France 2017 ». Le prix a été remis au ministre Gayan, qui a souligné que « nous sommes très fiers et souhaiterions dédier ce prix à toute l’industrie du tourisme de l’île Maurice ».
Outre Grays et les fameux rhums mauriciens New Grove, qui ont été à l’honneur, Maurice a également procédé au renouvellement d’une convention avec Corsair.  L’Office du Tourisme de Maurice a également présenté la destination tout le long du Top Resa avec ses partenaires Corsair, Rodrigues et Air Mauritius.
Cette édition de Top Resa a été l’occasion de faire état des 50 ans de l’indépendance de l’île Maurice (1968-2018) où de nombreuses festivités seront organisées dès le début de l’année prochaine.

  • La mission Lundell de la Banque mondiale se concentre sur les investissements dans l’Ocean Economy, le secteur portuaire et les Logistics
  • Statistics Mauritius annonce une croissance de 4,5% des investissements en 2017, soit une progression de 0,8% par rapport à l’année dernière
  • La croissance économique toujours sous la barre des 4% cette année avec la construction en tant que locomotive (7,5%) et une faible relance des Export Oriented Enterprises (0,1%) et un ralentissement dans le tourisme (5,2%)

Avec la pose de la première pierre du Metro Express Train Depot à Richelieu, jeudi dernier, par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, les effets de ces investissements dans l’infrastructure du transport ne devront se faire sentir au niveau de la croissance économique qu’à partir de 2018. C’est ce que laissent comprendre des spécialistes en gestion économique, aussi bien que les derrières prévisions de Statistics Mauritius, publiées vendredi, se basant sur la performance des principaux secteurs pour le premier semestre. Ainsi, la progression de l’indice de la Gross Value Added (GVA) pour cette année est maintenue à 3,7% avec la croissance du Produit intérieur brut (PIB) demeurant sous la barre psychologique de 4%, soit 3,9% contre 3,6% l’année dernière. La principale locomotive pour cette année sera la construction, qui se targue d’un rebond de 7,5% alors que la filière des Export Oriented Enterprises devra afficher une progression symbolique, alors que le tourisme accusera un repli tout en étant au-dessus de la barre des 5%. D’autre part, cette question d’investissements a été un des principaux sujets abordés par le Country Director pour Maurice de la Banque mondiale, Mark Lundlell, lors d’une séance de travail avec le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, au cours de la semaine écoulée avec l’accent sur le potentiel d’investissements dans des secteurs émergents comme l’Ocean Economy, le port et les Logistics.

La compagnie aérienne nationale dubaïote continue de séduire les voyageurs. Tant et si bien que son système de divertissement à bord, ICE, a obtenu le Best Entertainment Award aux Airline Passager Experience Association (APEX) Passenger Choice Awards 2017. Emirates Airlines a été la première compagnie aérienne à installer des écrans personnels aux sièges dans chaque classe de service il y a de cela 25 ans. La compagnie continue d’innover et propose, à travers son programme ICE, plus de 2500 chaînes de divertissements à bord, incluant des derniers films du monde entier dans plus de 30 langues, ainsi que des séries TV primées, de même qu’un vaste choix de musique et de jeux. De même — outre 10 % de divertissement additionnel inclut dans son programme de bord, afin de donner plus de choix varié aux passagers — la compagnie a investi dans la connectivité et le live TV à bord. Aujourd’hui, 138 avions, dont 18 A380, de la flotte d’Emirates offrent la télé en direct. Lors de cette cérémonie de remise de trophées qui s’est tenue à Long Beach, en Californie, Emirates Airlines a aussi remporté le titre de Best Original Video pour sa vidéo de produit “Welcome to ICE” et a reçu le Five-Star Global Airline Official Airline Rating. Il s’agit de l’évaluation la plus élevée dans le premier programme d’évaluation des compagnies aériennes basées uniquement sur le retour vérifié et certifié des passagers.