Economie

La direction de l’Indian Ocean Real Estate Company (IOREC), promotrice du projet de développement commercial de Circle Square, annonce qu’un « Food Emporium » sera intégré au projet.

Le magazine économique « L’Eco austral » a publié en supplément de son édition de septembre 2011 un guide de l’investisseur dans l’océan Indien et en Afrique avec pour objectif « d’impulser un nouveau développement entre territoires et d’amener les décideurs à entreprendre plus loin ».

L’agence de la Mauritius Commercial Bank (MCB) située au Trianon Shopping Park rouvre ses portes le lundi 12 septembre après avoir été entièrement rénovée. 

Les opérateurs économiques mauriciens ont été appelés à participer activement au prochain forum économique des îles de l’océan Indien qui doit se tenir à Fort Dauphin à Madagascar du 24 au 26 octobre.

Une première récolte de pommes de terre a été effectuée dans la région de Rouge-Terre à Fond-du-Sac dans le Nord sous le MSPA Scheme de 1 000 arpents.

Intervenant jeudi à l’ouverture officielle d’un programme d’initiation au français commercial au Triolet Women Empowerment Centre, la ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, a exhorté les femmes entrepreneurs présentes à se tourner vers le commerce régional et international.

La signature, hier, à Istanbul, d’accord de libre échange (Free Trade Agreement) entre Maurice et la Turquie a été qualifiée d’événement historique qui ouvre la voie à une coopération approfondie entre les deux pays.

Le Premier ministre a levé le voile sur les grandes lignes du budget 2012 qui sera présenté le vendredi 4 novembre par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval. 

Presque neuf opérateurs économiques sur dix, interrogés dans le cadre de la 12e édition de l’Inflation Expectation Survey menée par la banque de Maurice, s’attendent à ce que le taux d’inflation cette année oscille entre 5 et 7 %.

Alors que le dossier des tripartites, devant déboucher sur la formulation et la recommandation d’une compensation salariale adéquate pour 2012, devait être évoqué ce matin au Conseil des ministres, syndicats et employeurs attendent de nouvelles indications du gouvernement pour connaître la ligne à suivre.

Maurice a été classée 5e destination préférée des touristes au monde selon le Condé Nast Traveller Readers’Travel Awards (CNTRTA).

Maurice a gagné une place au niveau mondial dans le classement 2011-2012 du Rapport Global sur la Compétitivité publié par le World Economic Forum (WEF) cette semaine. Maurice s’est classée 54e sur un total de 142 pays alors que dans le rapport 2010-2011, le pays s’était retrouvé 55e sur 139 pays.

Le gouverneur de la Banque de Maurice, Manou Bheenick, qui a lancé officiellement le système de compensation de chèque (CTS) en présence du Premier ministre et du ministre des Finances, Navin Ramgoolam et Xavier Luc Duval a récusé les allégations à l’effet que ce projet coûtera quelque Rs 100 M. « Le CTS coûtera moins de Rs 19 M sur cinq ans », a-t-il lancé. Il a également mentionné la détérioration de la situation économique mondiale, la nécessité de réduire les coûts d’opération et d’améliorer l’efficience du secteur bancaire.

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval a appelé ce matin les pays membres du Eastern and Southern Africa Anti-Money Laundering Group (ESAAMLG) a plus d’efforts en matière d’application des normes internationales pour combattre le blanchiment de capitaux et le financement d’activités terroristes et ce, comme élaborées par le Groupement d’action financière internationale (GAFI). C’était à l’ouverture officielle au centre de conférence de Grand-Baie de la 11e réunion ministérielle du ESAAMLG, qui a été marquée par l’accession de Maurice à la présidence de l’organisation régionale pour la période 2011-2012.

La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) a plaidé, hier, pour un système transparent d’allocation de contrats publics. Le vice-président de la Chambre, Kiran Juwaheer, qui procédait, à l’hôtel Le Labourdonnais, à l’ouverture d’une session de travail sur les points saillants du livre blanc sur le système d’appel d’offres, a soutenu que les procédés et processus adoptés dans l’allocation des contrats doivent susciter la confiance du public et des opérateurs économiques.

Le taux d’inflation en progression annuelle s’élevait à 5,8 % à la fin du mois dernier, indique le Bureau Central des Statistiques (BCS) qui vient de rendre publiques les données concernant l’évolution mensuelle de l’indice des prix à la consommation (CPI). Selon le BCS, le CPI a progressé de seulement 0,2 point par rapport à son niveau de juillet 2011.

Le taux d’intérêt à l’emprunt auprès de la Banque de Développement (DBM) a été réduit, passant de 9% à 5% a annoncé hier le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire Satish Faugoo lors d’une réunion avec tous les partenaires du secteur de l’élevage porcin. Et ceci dans le cadre du projet de restructuration du secteur porcin (Pig Sector Restructuring Project) qui vient récemment d’être transféré sous la tutelle du ministère, suite à une décision gouvernementale. Auparavant, ce projet était sous la responsabilité de la National Empowerment Foundation (NEF).

Ashok Subron de CSG-Solidarité réagit vivement à la position de la Mauritius Employers Federation (MEF) sur la compensation salariale.

Le Mauritius Labour Congress (MLC), par la voix de son président Haniff Peerun, réclame des actions de leurs entreprises pour les travailleurs, en sus des Rs 950 de compensation salariale pour l’année en cours que réclame que le Conseil des Syndicats. Les actions, suggère-t-il, devraient représenter la perte du pouvoir d’achat des travailleurs depuis 2005.

« Pas question de favoriser la popularité gouvernementale en hypothéquant le pays », a affirmé le VPM et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval ce matin.

Le Joint Economic Council, organisme fédérateur des organisations du secteur privé, réclame un signal fort tant au niveau de la politique monétaire que celui de la politique de développement économique en général pour redonner confiance aux opérateurs économiques. À un point de presse ce matin à Plantation House, Louis Rivalland et Raj Makoond, respectivement président et directeur du JEC, ont estimé « qu’il y a de l’espace » pour que le Monetary Policy Committee de la Banque de Maurice revoie à la baisse, à sa réunion du lundi 12, le taux d’intérêt directeur. Le JEC appelle également le gouvernement au plan de la politique de développement économique de poursuivre dans la voie des réformes et surtout d’accélérer les investissements dans les infrastructures.

ENL en partenariat avec le groupe sud africain Atterbury se lancera bientôt dans un important développement foncier comparable à Bagatelle, à Lusaka, en Zambie, a annoncé ce matin Hector Noël. Ce dernier qui rencontrait la presse ce matin a fait comprendre que la perspective de développement du secteur foncier et immobilier tant à Maurice que dans la région, s’annonce bien.

Le problème de l’endettement, que ce soit au niveau des ménages ou sur le plan national, constitue un véritable casse-tête dans la conjoncture économique. C’est ce qui découle de la septième édition du Financial Stability Report publié par la Banque de Maurice au cours de la semaine écoulée. Par rapport à la situation prévalant au sein des ménages, la banque centrale préconise un close watch, même si elle se garde de tirer la sonnette d’alarme, alors que par rapport à la dette publique, le benchmark des 60% du PIB sera crevé à partir de la fin de cette année suite à des emprunts contractés principalement de l’étranger par le gouvernement. Sur le plan général, la Banque Maurice met en garde contre les downsize risks à la croissance avec la crise au sein des économies de l’Euro Zone.

Dans la perspective du coup d’envoi, mardi, des consultations tripartites en vue de déterminer le quantum de la compensation salariale payable à partir du 1er janvier prochain, les partenaires sociaux, principalement le patronat et les syndicats, livrent une véritable guerre des nerfs tout en évitant de s’engager dans une surenchère de chiffres. Ainsi, la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP) et la Confédération Syndicale de Gauche (CSG-Solidarité) ont écrit officiellement au vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, pour dénoncer la "farce nationale" des tripartites et réclamer un mécanisme de compensation de hausse de prix post-budgétaires. De son côté, Toolsyraj Benydin, président de la Fédération des Syndicats du Service Civil (FSSC), animera demain matin un point de presse sur la question de la compensation salariale.