Economie

La sixième édition du Salon de l’entreprise, organisé par la Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA), a ouvert ses portes aujourd’hui au Centre Swami Vivekananda à Pailles et durera jusqu’au 4 septembre. Plus de 180 exposants et quelque 150 entreprises y participeront et offriront toute une gamme de produits et services.

L’économie mauricienne devrait poursuivre sur la voie de son rétablissement en 2011 mais il y a des risques accrus à sa croissance dus surtout à l’incertitude prévalant dans l’économie globale. 

Le Bureau Central des Statistiques (BCS) a corrigé à la baisse son estimation du déficit de notre commerce extérieur pour cette année, la ramenant à Rs 79 milliards au lieu de Rs 83 milliards comme prévu précédemment. Cependant, à Rs 79 milliards, le déficit commercial représenterait une hausse conséquente, soit 20 %, par rapport à son niveau de 2010.

Les propositions et mémoires des « stakeholders » et des organisations professionnelles devront être adressées aux ministères respectifs au lieu des Finances au plus tard le lundi 12

Le groupe Mauritius Union Assurance s’est fixé pour objectif cette année de réaliser un montant de primes brutes de Rs 1,7 milliard et des profits d’environ Rs 250 millions. « Ce que nous avons budgété pour 2011 est réalisable au vu de notre performance au cours du premier semestre », a déclaré au Mauricien Kris Lutchmeenaraidoo, Chief Executive Officer du groupe, à l’issue d’une rencontre avec des analystes financiers réunis au siège du groupe pour disséquer les résultats pour la période janvier-juin 2011.

Le département des douanes de la Mauritius Revenue Authority opère un guichet de service conseil à l’intention des petits et moyens entrepreneurs.

Les exportateurs textiles mauriciens et africains et les dirigeants de la Mauritius-United States Business Association sont dans l’attente de l’adoption d’un texte de loi portant sur le renouvellement de la dérogation du Third Country Fabric sous l’African Growth and Opportunity Act.

Trois semaines après sa prise de fonctions et à deux mois de la présentation de son premier budget pour 2012, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, prend la mesure de la marge de manœuvre, dont il dispose pour cet exercice déterminant. Deux paramètres économiques, et non des moindres : l'évolution du niveau de l'endettement de la nation et la performance budgétaire au cours du premier semestre, retiennent l'attention. 

Le calendrier établi par le gouvernement en vue des consultations tripartites pour fixer le quantum de la compensation salariale payable à partir du 1er janvier 2012 intrigue plus d'un, et encore plus les syndicalistes. Le coup d'envoi dès le 5 septembre contraste avec le scénario adopté l'année dernière, avec les négociations se déroulant jusqu'à la veille de la présentation du Budget 2011. Difficile de dire si le nouveau vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, veut se différencier de son prédécesseur. Mais pour prévenir toute stratégie de "batté touffé", des syndicalistes appellent de tous leurs vœux à une plateforme commune sur la question de la compensation salariale.

Cader Sayed-Hossen, nouveau ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Protection des Consommateurs, a insisté, mardi, pour que le marché opère selon les règles de la concurrence. M. Sayed-Hossen participait à sa toute première cérémonie officielle à l'occasion de l'ouverture d'un atelier de travail de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) sur la concurrence commerciale.

La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) prépare actuellement un document pour évoquer les problèmes de visa que rencontreraient les hommes d’affaires mauriciens quand ils doivent se déplacer dans des pays membres du COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa), soit une vingtaine au total.

L’indice des prix (IPC) reçu par les agriculteurs au cours du deuxième trimestre 2011 a baissé, annonce le Bureau Central des Statistiques (BCS) dans un document publié hier.

Le « passenger traffic » à Maurice pour le premier semestre 2011 est en progression, annonce le BCS qui relève 623 547 arrivées (+5,5 %) et 658 123 départs.

La septième édition du forum économique des îles de l’océan Indien, rendez-vous annuel des hommes d’affaires de la région, se tiendra du 24 au 26 octobre prochain dans la ville de Taolagnaro (Fort Dauphin), Madagascar.

La production sucrière pour l’ensemble de l’île s’élevait à 129 328 tonnes au 20 août dernier, indique le dernier bulletin du Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI) sur l’évolution de la campagne 2011.

Le vice-Premier ministre, ministre des Finances et du Développement économique, Xavier Duval présidera la première réunion tripartite dans le cadre du processus de consultations pour la détermination du quantum de la compensation salariale à être payée aux travailleurs à compter du 1er janvier 2012, annoncé le cabinet hier.

Les réserves nettes internationales de Maurice ont augmenté d’environ Rs 4,4 milliards en juin dernier pour s’établir à Rs 108,1 milliards, indique la Banque de Maurice (BoM) dans son bulletin de juillet 2011.

La libéralisation de l’accès aérien pourrait générer la création de quelque 10 400 emplois, entraîner une baisse de 31 % des tarifs et dégager un surplus de l’ordre de Rs 2,5 milliards, selon un rapport préparé par les consultants InterVistas-EU Consulting Inc.

Tout en reconnaissant qu’il n’y a pas de solution miracle aux problèmes économiques internes, la Mauritius Export Association a dans le cadre de la table ronde organisée à l’hôtel The Link recommandé qu’une stratégie intégrée soit élaborée pour mitiger les retombées néfastes d’un approfondissement de la récession économique mondiale. Cinq axes d’intervention portant à la fois sur la politique monétaire, la politique fiscale et le développement microéconomique ont été proposées à cet effet par le président de la MEXA Guillaume Hugnin.

Le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) a défendu avec force, hier, la politique monétaire poursuivie par la banque centrale, martelant en au moins trois occasions que le sentiment de pessimisme qui a gagné le monde des affaires depuis quelque temps est totalement injustifié. Intervenant lors d’une table ronde organisée à l’hôtel The Link, Ebène, par la Mauritius Export Association (MEXA), Manou Bheenick a déclaré que le taux de change de la roupie a évolué de manière plus ou moins stable depuis plusieurs mois et a réaffirmé que les autorités bancaires ne peuvent tenir en compte que les intérêts des exportateurs. Il y a aussi, a-t-il expliqué, les intérêts des importateurs et des consommateurs à prendre en considération.

Le déficit de notre commerce extérieur pour le premier semestre 2011 a été de l’ordre de Rs 36 milliards, soit environ Rs 4,8 milliards de plus que le montant enregistré pour la période correspondante de 2010. C’est ce qu’indiquent les données préliminaires publiées par le Bureau central des statistiques.

Mauritius Union Assurance (MUA) a lancé officiellement, mercredi dernier à l’hôtel Méridien Barbarons, sa nouvelle branche seychelloise. L’arrivée de MUA Seychelles a été saluée par le gouverneur de la Banque centrale des Seychelles, Pierre Laporte qui a parlé d’étape importante dans le développement du secteur des assurances dans l’archipel.

Avec l’arrivée à terme lundi d’une importante échéance dans les Programme-Based Budget (PBB) Proposals 2012/2014, le vice-Premier ministre et ministre des Finances multiplie ses consultations dans le cadre des préparatifs budgétaires. À ce stade, Xavier-Luc Duval, a déjà identifié les quatre principaux piliers autour desquels s’articuleront les orientations budgétaires. Dans le cadre de son programme de consultations, le vice-Premier ministre et ministre des Finances compte s’engager dans une série de séances de travail avec ses collègues ministres dès la fin de ce mois.

Le Procurement Policy Office et la Competition Commission signeront demain un protocole d’accord en vue d’une coopération et d’une coordination accrues pour harmoniser leurs activités dans la lutte contre le truquage des offres dans les marchés publics.