Faits divers

Poursuivi pour complicité dans le meurtre d'Hélène Lam Po Tang, Sanjeev Nunkoo, ex-Assistant Production Manager de la firme Lam Po Tang, a été acquitté à l'unanimité des jurés et libéré après avoir passé quatre ans et huit mois en détention préventive. Depuis l'ouverture de son procès le 20 juillet dernier, il n'a cessé de clamer son innocence en insistant qu'il avait été piégé. Les jurés ont donc été convaincus des arguments de son avocat dans cette affaire, Me Rama Valayden, qui a réclamé l'ouverture d'une nouvelle enquête cinq ans après les faits. Pour l'heure, si Sanjeev Nunkoo savoure sa liberté retrouvée et annonce qu'il demandera réparation, la famille d'Helène Lam Po Tang continue à vivre dans la douleur de l'inconnu de ce qui est arrivé lors de cette tragique nuit du 13 octobre à leur proche. Retour sur les dix jours qui ont marqué ce procès pour rien, puisque l'assassin (ou les assassins) d'Hélène Lam Po Tang court toujours.

Bientôt 120 jours écoulés depuis l'écroulement de l'empire de Dawood Rawat, évalué à Rs 35 milliards, mais déjà les signes d'impatience et d'énervement se font tangibles. Que ce soit dans les rangs des employés de la clinique Apollo-Bramwell, d'Iframac et de Courts, ou encore au sein du gouvernement, en l'occurrence le ministre des Services financiers, Roshi Bhadain supervisant la mise sous administration des avoirs de ce conglomérat.

Tej Kumar Hanseraz, 26 ans, Nitish Hanseraz, 21 ans, et Sarwan Bedassur, 25 ans, devront purger une peine de prison de sept ans pour l’agression mortelle de Kevin Kumar Ubhee, le 2 mars 2010. Nitin Kumar Bipin, 22 ans, qui a plaidé coupable, a quant à lui écopé de cinq ans de prison.

Une jeune fille de 12 ans, domiciliée à Calodyne, Grand-Gaube, est sortie de son mutisme quatre ans plus tard et c’est en présence de ses tantes qu’elle a soutenu au personnel du poste de police de Grand-Gaube, lundi dernier, avoir été victime d’attouchements, son agresseur étant nul autre que son grand-père paternel.

Un ex-employé du parc de loisir Waterpark s’est retrouvé sur le banc des accusés avec un autre individu pour avoir donné des instructions pour commettre un vol et pour possession d’objets volés. L’ancien employé du parc de loisirs était poursuivi pour avoir demandé à un autre employé de voler un téléphone portable, enroulé dans une serviette, dans l’enceinte du parc de loisirs qui était toujours en activité le jour des faits.

La FUEL Sugar Milling Compagnie Ltd, qui était poursuivie en Cour industrielle sous une charge de « willfully and unlawfully failed to ensure, so far as is reasonably practicable, the safety and health at work of its employees », a été trouvée coupable.

La magistrate Ida Dookhy-Rambarrun, siégeant en Cour intermédiaire, a rayé une charge d’escroquerie portée contre un individu empêtré dans une histoire de cœur. Il était accusé d’avoir berné une femme pour lui soutirer plusieurs sommes d’argent entre avril 2008 et septembre 2009, totalisant la somme de 5 700 euros.

La demande logée par la Plateforme citoyenne, qui s’érige en un front anti-charbon contre les promoteurs de la centrale CT Power, a été appelée la semaine dernière en Cour suprême. L’affaire a été fixée pour être entendue le 13 janvier 2016.

La police de Belle-Mare enquête depuis deux jours sur une affaire alléguée de relations sexuelles entre deux élèves et deux coachs lors d’une sortie scolaire au début du mois.

Le Central CID a commencé une enquête sur un rassemblement illégal tenu samedi dernier dans la capitale, avec comme toile de fond le non-renouvellement du permis de travail du maulana Chaykh Khaled, recteur de la mosquée Al-Aqsa. Ce dernier, ainsi que les imams Qari Mansoor et Adil Bholah, ont été interrogés au Central CID dans la journée. Toutefois, ils ont été autorisés à rentrer chez eux sans être davantage inquiétés à ce stade.

Après deux semaines de procès, Sanjeev Nunkoo, accusé de complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang, a été reconnu non coupable à l’unanimité par les jurés après trois heures de délibération. Retrouvant la liberté après cinq ans de détention préventive, il n’a pu cacher son émotion à sa sortie de la Cour d’assises.

Poursuivie pour importation et possession de drogue devant les Assises, la Malgache Amina Houssen sera fixée sur son sort ultérieurement. Lors de son procès hier, l’accusée n’a pas nié avoir été interpellée avec de la drogue à l’aéroport SSR mais affirme avoir été piégée par une Malgache qui lui a fait croire qu’elle pouvait arranger ses problèmes financiers si elle l’aidait à transporter « des trucs » à Maurice.

Une femme condamnée à une amende de Rs 5 000 en cour de District de Pamplemousses pour avoir lancé des insultes à une autre personne le 16 février 2012 a vu son appel en Cour suprême rejeté.

Une équipe de la Division Centrale de la brigade antidrogue, supervisée par le sergent Gokhool, a découvert hier deux cultures de cannabis. Aidée de la Police Helicopter Squadron, cette équipe de l’ADSU a survolé une forêt à Pétrin vers 11 h 30 et y a effectué sa première saisie, totalisant 356 plants de gandia.

Alexandre Nathanael Rionold, 18 ans, a comparu devant les Assises hier pour avoir mortellement agressé Jean David Rabaye le 7 avril 2013. L’accusé a plaidé coupable sous une charge réduite de « wounds and blows causing death without intention to kill ». Le juge Benjamin Marie-Joseph, qui a présidé ce procès, rendra son verdict la semaine prochaine.

Radié du barreau le 30 mars 2007, Prakash Boolell avait logé un procès en Cour suprême demandant sa réintégration. L’affaire a été de nouveau appelée devant le Full Bench composé des juges Asraf Caunhye, Prithviraj Fekna et Ah-Fook Chui Yew Cheong. Après avoir pris connaissance des affidavits des deux parties, le jugement a été réservé sur la demande de Prakash Boolell. Dans son affidavit, celui-ci estime qu’il doit être réintégré après toutes ces années.

Une escouade de l’ADSU sous la supervision du sergent Mohun a procédé à l’arrestation de Pascal Joseph Chan Yuk Han, un jardinier de 29 ans habitant un appartement de la NHDC Pavillon, à Cap-Malheureux, après une perquisition de son domicile hier.

Le procès intenté à Sanjeev Nunkoo pour complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang a franchi son étape finale aujourd’hui avec les plaidoiries des avocats. Dans son réquisitoire ce matin, Me Denis Mootoo, de la Poursuite, a maintenu que Sanjeev Nunkoo était bel et bien au courant de tout depuis le 12 octobre 2010 et qu’il ne fait aucun doute que le couteau acheté par l’accusé a servi à tuer Hélène Lam Po Tang. Me Mootoo a demandé au jury de ne négliger aucun détail des dépositions de l’accusé. « The statements of the Accused give the best evidence », a-t-il soutenu. Me Rama Valayden, l’avocat de Sanjeev Nunkoo, devait pour sa part faire sa plaidoirie dans l’après-midi. Le verdict sera connu demain.

Thierry Lagesse, ex-président du conseil d’administration de GML, Dhaneshwar Toolsee, directeur de la société d’importation de véhicules SS Motor Point et Ashish Seeburun ont comparu en cour intermédiaire ce matin dans le procès qui leur est intenté pour complot dans une affaire de fraude sur l’importation d’une voiture de luxe. Thierry Lagesse, dans ses dépositions à la police lues en cour, nie toute charge portée contre lui, insistant qu’il n’avait rien à faire avec l’importation d’une Mercedes Benz.

Au cours d’une patrouille policière à la rue Farquhar à Port-Louis, à la mi-journée hier, un officier du poste de police de Trou-Fanfaron a surpris un habitant de Chebel tentant de dérober de l’argent du sac à main d’une dame. L’homme, un récidiviste, a aussitôt été arrêté et placé en détention policière. Une somme de Rs 100 a été saisie sur lui.

  • Avec l’affaire DPP en Cour suprême, l’interrogatoire d’un patron de presse dans l’opération BAI – Daylight Robbery de lundi reporté
  • Comité parlementaire de l’ICAC: nouveau report de la réunion de mardi prochain

L’affaire de l’injonction intérimaire obtenue par le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) et la police dans le cadre de la Sun Tan Hotels Saga, sera relancée lundi matin. Le DPP est attendu au pays en fin de semaine, très probablement demain. Une première conséquence de ce développement est que l’interrogatoire Under Warning d’un patron de presse, concerné par les Deals de MediaMetrix Ltd, qui avait été fixé à lundi, a été reporté à la mi-journée.

Le Head of Department de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Maoumar Pooloo, qui est à sa deuxième visite depuis le début de la semaine au QG du Central CID, devra procéder au décorticage des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard octroyés à quatre groupes d’affaires.

Un sexagénaire habitant Eau-Coulée a été agressé par deux individus vers 8 h 45 hier au cimetière de Bois-Marchand.

Condamnée le 13 mai 2014 à 20 ans de prison pour trafic de drogue, Marianne Rossan, qui était poursuivie aux côtés de sa complice Sabena Jafer qui a écopé, elle, de dix ans de prison, va en appel.