Faits divers

Du fait de la suspension de la cotation des titres de Le Merrit Holdings Ltd à la Bourse de Maurice la semaine dernière, un nouveau développement majeur est intervenu. Cette société, engagée dans l’immobilier de haut niveau avec la construction de tours résidentielles, susceptibles de modifier le “skyline” de Trianon, a en effet été placée sous administration judiciaire au terme des dispositions de l’Insolvency Act depuis la fin de la semaine.

Dix-neuf semaines après la découverte macabre du cadavre découpé en treize morceaux de Mantee Muchoyea, âgée de 53 ans, dans le Bassin Cahin, Petit-Verger, Petite-Rivière, de nouveaux développements sont intervenus ce matin dans cette enquête policière. La Major Crime Investigation Team (MCIT), menée par le chef-inspecteur Dieudonné Gérard, a procédé à deux interpellations pour interrogatoire. Devi Muty, âgée de 53 ans, habitant le morcellement La-Confiance, Beau-Bassin, alias Finoune, et son époux, le receveur de bus de la Corporation Nationale de Transport (CNT), Viranda Muty, 54 ans, sont en garde à vue avec une éventuelle inculpation de Conspiracy pesant sur les épaules de la femme, qui souffre d’un handicap ; De son côté, le receveur devrait être en mesure de rentrer chez lui en fin de journée après avoir répondu aux questions des limiers de la MCIT.

La magistrate Renuka Dabee, qui avait trouvé jeudi dernier coupable l'ex-conseillère de la municipalité de Quatre-Bornes de trafic d'influence, a écouté ce matin les arguments de son homme de loi, Me Yousouf Mohamed, sur la sentence qui devrait lui être imposée. Faisant allusion à son casier vierge et à sa situation familiale, ainsi que d'autres procès similaires, Me Mohamed a demandé à la Cour de lui imposer des travaux communautaires au lieu d'une peine de prison. L'avocat de l'ICAC, Me Kaushik Goburdhun, a, lui, insisté sur le fait qu'elle avait plaidé coupable, rappelant qu'une forte somme d'argent était en jeu. La Cour fera connaître sa sentence mercredi.

Les juges Shaheed Bhaukaurally et David Chan Kan Cheong, siégeant en appel, ont annulé un jugement de la Cour de Savanne concernant un chef d’accusation de consommation d’alcool dans un lieu public. La magistrate de première instance avait rayé les charges portées contre l’accusé. En appel, les juges ont ordonné qu’un nouveau procès soit institué, considérant le fait que la magistrate avait les preuves nécessaires pour conclure que le lieu où se trouvait l’accusé était public.

Molla Moussa, 29 ans, le présumé meurtrier, est retourné sur les lieux, mardi, dans l’exercice d’une reconstitution des faits. Il est revenu sur la méthode employée pour égorger sa maîtresse, la Bangladaise Mina, le dimanche 13 juillet, dans un buisson épais à La Roche qui Pleure, à Gris-Gris. Par ailleurs, à l’heure de vérité, Moussa a disculpé ses deux collègues, Suman Rari et Jamal Uddhin alors qu’il avait soutenu que ces derniers avaient maintenu Mina alors que lui-même l’égorgeait. Toutefois, à ce stade, les deux Bangladais demeurent en détention policière en attendant une décision du Bureau des Directeurs Publiques (DPP).

Il y a 10 ans, le 25 juillet 2004, une violente explosion ravagea, aux petites heures d’un dimanche, l’ancien complexe Grand’Bay Store qui abritait plusieurs commerces, débits de boissons et restaurants vis-à-vis du Sunset Boulevard. Alors que les derniers endroits transpirant la Night Life s’apprêtaient à baisser rideaux, une explosion se fit entendre. Cette explosion d’une violence inouïe provoqua la mort de deux jeunes fiancés: Emmy Ng Saw Hang Yeung, 24 ans, et Jean-François Lew Leen, 26 ans. 13 autres personnes qui se trouvaient dans les parages de ce complexe commercial ont reçu des soins, dont cinq ont été hospitalisées.

La liste des victimes de l’injection d’Avastin serait-elle plus longue ? C’est ce qu’on est tenté de croire après que des patients soient venus de l’avant, cette semaine encore, expliquant avoir perdu la vue après une injection à l’hôpital Moka. Cela, même si le ministère de la Santé a assuré que l’administration de cette injection a été suspendue en attendant les conclusions et recommandations du comité d’enquête mis sur pied sous la présidence du Dr J. Isabelle pour faire la lumière sur le cas des patients éborgnés après les injections d’Avastin, le 22 mai dernier. D’autant que, comme nous le faisions ressortir la semaine dernière, plusieurs patients ont continué à être administrés ce traitement après que le cas des quatre patients éborgnés ont été mis au grand jour. Dès lors, les patients en traitement à l’hôpital Moka disent craindre pour leur vue “parski létan ou pe ale rode soin, ou kapav perdi lizié.”

La Cour criminelle intermédiaire, avec pour magistrate W.V. Rangan, a ordonné, cette semaine, l’arrêt de toute poursuite contre Tirat Moossun, l’ancien Lord-maire de Port-Louis (MMM-MSM) de 2004 sur lequel pesait une accusation de conflit d’intérêt dans l’octroi d’un étal au Marché Central à sa sœur, Mme Vimla Callichurn (née Moossun).

CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN: Marche pacifique aujourd’hui à Plaine-Verte
Les dirigeants et membres de la Madina-t-ul Munawwara Mosque et Madrassah organisent une marche pacifique, aujourd’hui, à partir de 10h au Kadhafi Square à Plaine-Verte. Cette manifestation est organisée en signe de solidarité avec les Palestiniens qui ne cessent de subir les bombardements d’Israël tuant des milliers de civils, dont des femmes et des enfants sans défense. Rappelons qu’une telle manifestation avait déjà eu lieu vendredi de la semaine dernière dans les rues de la capitale et avait connu un bon succès d’affluence.

C’est demain matin, en Cour criminelle intermédiaire, que Bimla Ramloll, ancienne conseillère PMSD de Quatre-Bornes et membre de l’Alliance sociale menée par le Parti travailliste en 2005, prendra connaissance de la sentence qu’elle mérite pour pratique avérée de corruption.

Un joueur a trouvé la combinaison gagnante pour le tirage du Loto d’hier soir. Il empoche le jackpot de Rs 43 823 361. La cagnotte de samedi prochain passera à au moins Rs 5 millions. Les numéros gagnants de ce tirage sont : 02-11-16-34-35-39.
 Le tirage a fait 53,181 gagnants qui se partagent la somme de Rs 53 172,415 comme suit :
 6 bons numéros : un gagnant qui remporte la somme de Rs 43 823 361 ;

Un détenu, qui avait été libéré sous caution, a été trouvé coupable en Cour de Grand-Port d’avoir enfreint les conditions liées à sa libération sous caution en se présentant avec plus d’une heure de retard au poste de police. Les juges Abdurrafeek Hamuth et Bobby Madhub, siégeant en appel, ont jugé que c’était sa première infraction et ont trouvé qu’une amende serait un meilleur avertissement.

Sanjeev Ramessur, poursuivi pour le meurtre de sa compagne, Veenoo Naiko, en février 2012, a comparu aux Assises hier.

Le procès qu’intente l’État en Cour d’assises, présidée par le juge Benjamin Marie-Joseph, à Dharshan Gungaram, accusé du meurtre de Ricardo Dintu en décembre 2004, a été appelé hier. La défense et la poursuite ont clos les débats sur la motion de “voir dire” logée il y a presque un an. L'avocat de Dharshan Gungaram maintient qu'il y a eu “massive forgery” dans les entrées de l'Occurences Book du 1er janvier 2005 alors que Me Sanjeev Baungally, du Parquet, a soutenu qu'il y avait plusieurs contradictions dans les “grounds of objection” logés par la défense. La défense conteste la production de ce document en Cour.

  • Une quarantaine de jeunes Mauriciens, habitant principalement le Sud, avec des versements d’au moins Rs 40 000 chacun, allèguent être victimes d’un racket
  • Alors qu’ils auraient dû avoir rejoint leurs bateaux de croisière à Miami le 6 juillet, ces aspirants-employés sont toujours dans l’attente de leurs visas de travail
  • Interpol, approchée par Princess Cruises pour une enquête à Maurice au sujet de ces recrutements suspects
  • D & R Cruisse Management à Maurice promet de procéder au remboursement intégral des victimes

Depuis le début de ce mois, une quarantaine de jeunes Mauriciens, habitant principalement des agglomérations du Sud et de l’Est de l’île, vivent un véritable cauchemar. Pourtant, jusque-là, ils caressaient l’idée d’une carrière de rêve à bord des croisières de Princess Cruises, une compagnie de réputation internationale.

Un vendeur d’ordinateurs, poursuivi et trouvé coupable pour avoir été en possession d’objets volés (Possession of stolen Properties — PSP) a vu le verdict l’ayant trouvé coupable et la sentence être annulée en appel. La juge Nirmala Devat et le juge Prithiviraj Fekna font remarquer dans le jugement qu’ils ont rendu il y a quelques jours, que l’avocat ayant paru pour l’État lors de cet appel n’a pas soutenu le jugement de la magistrate de la cour de première instance.

  • L’expertise en matière d’organisation et de contrôle sur les courses hippiques, disponible à Hong Kong, sollicitée pour le « coup de balai » promis au Champ-de-Mars
  • Les noms du président de la « full-fledged Commission of Inquiry » et de ses assesseurs annoncés après les consultations d’usage
  • Des Forensic Auditors et des spécialistes étrangers encadreront les membres de la commission d’enquête
  • Le rôle et le Track Record par le Chief Stipendiary Steward, depuis sa nomination, ciblés spécifiquement dans les attributions définies hier

 
Les déclarations d’intention de mardi dernier à l’Assemblée nationale du Premier ministre, Navin Ramgoolam, en vue d’administrer un « véritable coup de balai » dans les tribunes du Mauritius Turf Club (MTC), ont été confirmées lors des délibérations du conseil des ministres d’hier. Les attributions de la « full-fledged Commission of Inquiry » sur l’organisation des courses de chevaux à Maurice ont été définies et rendues publiques. Des premiers contacts ont été établis en vue de procéder au choix de l’oiseau rare, qui sera appelé à présider cette commission d’enquête de même que ses plus proches collaborateurs.

Dans le procès de Steve St-Pierre et Michael Rayapen, poursuivis pour complicité après la saisie de Rs 15 M de drogue à l’aéroport le 23 juillet 2011, l’homme de loi de St-Pierre, Me Kailash Trilochun, avait présenté une motion réclamant que son client bénéficie d’un procès séparé. Cependant, l’autre accusé Michael Rayapen n’avait pas d’avocat ce jour-là. Il est maintenant défendu par Me Neelkanth Dulloo qui a demandé hier à la Cour plus de temps pour se décider sur cette motion. L’affaire sera de nouveau appelée le 18 août.

Dans le cadre de l’enquête judiciaire sur l’accident mortel survenu à Sorèze le 3 mai 2013, l’ancien Chairman du board de la Corporation Nationale de Transport (CNT), Ashwin Dookun, a été appelé à faire la lumière sur l’achat des autobus de la marque Ashok Leyland par la CNT. Les autobus, dit-il, n’étaient pas conformes aux recommandations de la compagnie vue que les caractéristiques n’avaient pas été respectées par la compagnie indienne.

Le banquier escroc Ketan Somaia, qui avait logé le plus gros procès en diffamation à Maurice contre le groupe Le Mauricien en 1999, soit des réclamations de Rs 350 millions, a été condamné par la Old Bailey Court à Londres à une peine de huit ans de prison ferme. Il a été trouvé coupable dans des cas d’escroquerie pour un montant de Rs 585 millions (19,5 millions de dollars américains) lors d’une Private Prosecution logée à Londres par un de ses anciens partenaires. Entre-temps, des frasques à Maurice attribuées entre 1991 et 2002 à l’ancien patron de la défunte Delphis Bank, soit un montant de Rs 595 millions avec de faux Duplicate Certificates à la Bourse de Maurice et des prêts frauduleux, demeurent impunies faute de l’exécution d’un mandat d’extradition.

Nouvelle comparution de Bernard Maigrot hier devant la Cour d’assises présidée par le juge Benjamin Marie-Joseph. L’avocat de l’accusé dans l’affaire du meurtre de Vanessa Lagesse, Me Ivan Collendavelloo, Senior Counsel, qui avait fait une demande à la cour pour que celle-ci entende les plaidoiries sur sa motion réclamant que la poursuite soumette à la défense les documents à caractère scientifique qu’elle a en sa possession, a réitéré sa motion avec quelques amendements. Il demande des documents précis sur les analyses d’ADN de son client.

Dans un jugement rendu ce matin, l’ICAC a essuyé un deuxième revers après que la magistrate Wendy Rangan, siégeant en Cour criminelle intermédiaire, a ordonné l’arrêt des poursuites contre l’ancien lord-maire Tirat Moosun.

Des passagers d’un autobus de la Corporation Nationale de Transport (CNT) ont été outrés par le comportement outrancier et le langage abusif du contrôleur. Une plainte a été déposée à cet effet aux autorités concernées.

Poursuivi en Cour d’assises pour avoir causé la mort de son frère, Satyajeet Seepaul a été condamné ce matin à huit ans de prison, desquels seront déduites les années qu’il a passées en remand.