Faits divers

Depuis le début de cette semaine, une escouade du Central CID sous la double supervision des assistants-commissaires de police Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi se penche sur des éléments constituant un cas de détournements de fonds estimés à exactement Rs 105 386 858. Cette fraude, qui s’est échelonnée sur plusieurs années au moins depuis 2009, a été commise au préjudice de la société d’experts-comptables HLB Appavoo Associates, située rue Mère Barthèlemy à Port-Louis.

Un homme, traduit en Cour criminelle intermédiaire pour attentat à la pudeur, a finalement été lavé de tout soupçon, sa présumée victime s’étant rétractée alors qu’elle déposait lors du procès. À l’époque où le délit aurait été commis, soit en 2007, la présumée victime était alors âgée de 9 ans. L’incident se serait déroulé à Pointe-aux-Sables. Quant à l’accusé, aujourd’hui âgé 52 ans, il est originaire du Sri Lanka et skipper de profession. A noter enfin qu'il a épousé la grand-mère maternelle de son accusatrice.

L’enquête judiciaire instituée par le DPP dans le cadre des inondations meurtrières du 30 mars a démarré aujourd’hui avec le témoignage du Chief Inspector Dawoonath, qui est en charge de la Police Information and Operation Room (PIOR), là où se trouve le main control room des caméras CCTV. Des enregistrements vidéos de ces caméras situées près du poste de police de Fanfaron, au marché central et à Victoria Square ont été visionnés en cour.

À ce matin, six suspects avaient été placés en détention policière dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Yoven Velangany, 28 ans, tué d’un coup de feu samedi à Petit-Verger, Saint-Pierre. Dans la journée d’hier, deux habitants de Saint-Pierre, Sadil Owaris et Zakir Shaktun, ont été appréhendés par les limiers de l’Eastern Division pour leur rôle dans la fusillade mortelle. De son côté, Vica Sansfaçon, recherché par la police depuis samedi soir, a pris la décision de se constituer prisonnier en présence de son homme de loi. Son frère Benjamin Sansfaçon est également Wanted dans cette même affaire de règlement de comptes meurtrier entre gangs rivaux.

Depuis ce matin, la zone industrielle de Saint-Pierre est devenue un véritable “flash point”, en atteste le branle-bas de combat des sapeurs-pompiers et des hommes de la Special Mobile Force, entre autres, après une fuite de chlore d’un cylindre se trouvant dans la cour de l'usine textile World Knits Ltd. Bilan : au moins une vingtaine de travailleurs ont été affectés dans différentes sociétés de production de cette zone industrielle. Pris de malaises et de problèmes respiratoires, ils ont été transportés de toute urgence à l'hôpital. En début d'après-midi, les forces d'interventions étaient toujours mobilisées sur le terrain en attendant un retour à la normale.

Ahmad Battun, arrêté dans le cadre du meurtre de Diraj Goorbin, découvert le 17 avril 2013 dans une mare de sang dans un champ de canne, a comparu devant la Bail and Remand Court lundi. Compte tenu du fait que le prévenu est en détention depuis un an, le magistrat Neeshal Jugnauth a ordonné à ce que les charges formelles contre lui soient logées au plus tard le 21 mai, au cas contraire, il obtiendra la liberté provisoire contre une caution de Rs 25 000.

Hemant Bangaleea, homme d’affaires de Triolet connu du milieu judiciaire récemment dans l’affaire qui l’oppose à Nitesh Ramdhary concernant la vente d’un terrain en Inde pour Rs 40 M, a été trouvé coupable d’agression sur un dénommé Dewandsing Bobeechurn, en Cour de Pamplemousses lundi.

Sockalingum Sawmynaden, qui a été trouvé coupable et condamné par la cour criminelle intermédiaire à onze ans de prison pour avoir emporté, selon le dossier à charge, une somme de Rs 6,6 millions, somme représentant le butin d’un hold-up, restera en détention en attendant que son appel du jugement soit pris. Le hold-up a été commis le 8 décembre 2006 à la succursale de Rose -Blelle de la State Bank de Rose-Belle.

La magistrate Padmini Mauree, siégeant en cour de Rose-Hill, a rayé les deux charges retenues contre un ex-employé de Glads Contracting Ltd, accusé d’avoir volé un starter de camion dans un store de la compagnie. La magistrate a indiqué qu’il n’y avait pas assez de preuves pouvant inculper l’accusé.

Les “particulars” qu’avait soumis le conseil légal de Pravind Jugnauth au défendeur, en l'occurrence l’État, ont fait l’objet de débats hier devant la Master and Registrar Gaitree Jugessur-Manna.

Le passager d’un taxi avait été poursuivi pour avoir refusé de payer son trajet. Dans son jugement, la magistrate Padmini Mauree, siégeant en cour de Rose-Hill, a rayé l’affaire, jugeant qu’il y avait trop de contradictions dans les versions du chauffeur de taxi.

Le suspect Kodo Agathe, âgé de 44 ans, appréhendé en début de soirée samedi dans l’enquête au sujet de l’agression sur Joseph Christian Agathe, 41 ans, habitant Montagne-Chérie, est retourné sur les lieux dimanche.

Un automobiliste était poursuivi en Cour de district de Rose-Hill pour avoir utilisé son téléphone portable alors qu’il était au volant. Pour sa défense, il avait expliqué qu’au moment où le policier l’avait arrêté, il tenait simplement le téléphone dans sa main et ne faisait pas d’appel. La magistrate Padmini Mauree lui a accordé le bénéfice du doute car le policier l’ayant interpellé n’avait pas pu expliquer pourquoi il n’avait pas procédé à une vérification de téléphone alors qu’il avait l’occasion de le faire. La Cour a estimé que la version du policier n’était pas cohérente.

L’enquête menée conjointement par la Criminal Investigation Division (CID) de l’Eastern Division et la Major Crime Investigation Team (MCIT) dans la fusillade mortelle de samedi après-midi à Petit-Verger, Moka, avec le jeune Yogen Velangany abattu d’un coup de fusil, aborde aujourd’hui une étape cruciale. Dans la matinée, les hommes des ASPs Monvoisin et Ramgoolam complétaient les dépositions des principaux témoins oculaires de ce meurtre en vue de confirmer l’identité du meurtrier. En début d’après-midi, l’équipe du chef inspecteur Rugbur et de l’inspecteur Johkoo s’apprêtait à démolir l’alibi du suspect Jean-Philippe Harel pour clamer son innocence quant à sa participation à cette guerre des gangs.

Nouveauv drame dans l’enceinte de la résidence de l’ancien président de la République Cassam Uteem, à Mare-Gravier, Beau-Bassin, ce matin. Le constable Franco Ecumoire, 23 ans, qui comptait deux ans de service au sein de la force policière, s’est tiré une balle dans la tête. Cet habitant de Montagne-Blanche n’a pas survécu à ses blessures. L’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, devait confirmer la cause officielle du décès.

Louis Michael Ricardo Seetamane (43 ans), un pêcheur habitant Tourette Road, à Vieux Grand-Port, a trouvé la mort hier après-midi dans des circonstances tragiques.

Smart for Success Ltd avait logé une plainte en Cour suprême contre Platinium Leisure Ltd autour de l’utilisation de l’enseigne Xia. Smart for Success Ltd commercialise depuis 2004 la marque de vêtements Xia pour son magasin à Rivière-Noire alors que Platinum Leisure Ltd utilise cette même enseigne pour son restaurant à Bagatelle. Selon le plaignant, l’utilisation de la même enseigne pour deux commerces différents portait à confusion.

L’enquête judiciaire instituée par le Directeur des Poursuites publiques, Me Stayajit Boolell, concernant les inondations meurtrières du 30 mars, sera appelée pro-forma aujourd’hui, soit près d’un an après le tragique évènement causant la mort de onze personnes à Port-Louis, notamment au Caudan.

La motion présentée par Me Ashwina Joree, State Counsel, qui représente l’État, défendeur dans l’appel logé par un automobiliste de Rodrigues, qui a été verbalisé pour avoir conduit un véhicule alors qu’il avait un taux d’alcoolémie au-dessus de la quantité prescrite par la loi, a été rejetée par le chef juge, Keshoe Parsad Matadeen, et le juge Saheed Bhaukaurally. Dans cette motion, l’avocate a argué que l’appelant a présenté sa demande d’appel hors du délai prévu dans nos lois.

FOND-DU-SAC : Arrêté pour vol dans une maison de jeu
Un habitant de Plaine-des-Papayes, âgé de 24 ans, est en détention policière depuis le week-end suite à un vol avec violence dans une maison de jeu à Fond-du-Sac. La déclaration consignée par une des caissières indique qu’une dispute a éclaté entre l’homme et elle vers 17 h samedi alors qu’elle était en service. L’individu devait l’agresser peu après avant de faire main basse sur une somme de Rs 2 300 se trouvant dans le tiroir. Il devait ensuite prendre la fuite avant d’être arrêté par la police. D’autre part, la police enquête sur un autre vol avec violence commis dans une autre maison de jeu à D’Albert. Vers 23 h samedi, un homme encagoulé a fait irruption sur les lieux avec un sabre à la main. Il a emporté Rs 2 318 d’une caissière aussi bien que son porte-feuille contenant des cartes bancaires et une somme de Rs 230.

Des limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de la Eastern Division, travaillant en étroite collaboration avec ceux de la Major Crime Investigation Team (MCIT), sont sur la brèche en vue d’élucider les circonstances d’une fusillade mortelle à Petit-Verger, Saint-Pierre. Yoven Vineyen Velangany, 23 ans, habitant Gentilly, Moka, a succombé samedi à des coups de feu tirés littéralement à bout portant par son assaillant, qui était accompagné d’une vingtaine de complices voyageant à bord d’une dizaine de véhicules. Trois suspects sont déjà sous les verrous alors que la police se dit confiante que l’étau se resserre sur tous ceux qui ont participé directement ou indirectement au règlement de comptes de samedi après-midi. Des enregistrements de caméras de surveillance sur un immeuble privé du coin ont été versés dans le dossier à charge en vue de permettre à la police d’identifier individuellement tous les suspects de même que les véhicules impliqués dans ces graves incidents.

“Je m’appelle Camille. J’ai 6 ans et demi. Je suis en CE1. J’habite à Moreea en Polynésie française. J’aimerais correspondre avec une jeune fille comme moi.”En octobre 2010, une jeune Réunionnaise jette une bouteille à la mer Quatre ans plus tard, elle est retrouvée en Australie. 

La condamnation à trois mois de prison infligée en Cour suprême, le 17 octobre 2011, par l’ancien Senior Puisné Judge Keshoe Parsad Matadeen à Dharmanand Dhooharika, journaliste et rédacteur-en-chef de l’hebdomadaire Samedi Plus, pour Offence of scandalising the Court, a été cassée, mercredi dernier, par le Board du Conseil Privé de la reine, la plus haute instance de la justice mauricienne. Les Law Lords qui ont écouté à Londres l’appel logé par Dharmanand Dhooharika ont conclu qu’il n’avait été animé d’aucune mauvaise foi (bad faith) dans ses écrits et, surtout, qu’il n’a pas bénéficié d’un procès équitable puisqu’il n’avait même pas eu l’opportunité, lors de son procès, de donner en personne son témoignage pour sa propre défense.

De retour d’un séjour à Agaléga, un visiteur offusqué par l’ampleur des déchets entassés sur les plages de l’atoll et l’abattage des tortues de mer se dit surpris par le laxisme des autorités sur place face à ces deux problèmes néfastes à l’environnement. Il est connu de tous que les superbes plages d’Agaléga sont régulièrement polluées par des déchets des bateaux — notamment en provenance du continent asiatique — poussés par les courants. Mais les plages ne sont pas les seules victimes de pollution. Des barils de carburant sont débarrassés dans des bois ou abandonnés ça et là. Quant à l’abattage des tortues, espèces protégées, il serait plutôt courant.