Faits divers

Dans le sillage du jugement du Judicial Committee of the Privy Council, le bureau du Directeur des Poursuites publiques a communiqué à la presse l’analyse suivante sur les attendus de ce jugement rendu public, hier après-midi.

La compagnie Gamma Civic et Railway Agro-mechanical Multipurpose Cooperative Society Ltd étaient poursuivies en Cour industrielle sous deux charges en violation à la Occupational Health and Safety Act, pour avoir failli à assurer la sécurité de ceux qui ne sont pas ses employés sur le lieu de travail. Kressoonlall Simothy, chauffeur à la Railway Agro-mechanical Multipurpose Co-Operative Society Ltd avait été électrocuté alors quand il est entré en contact avec l’un des câbles électriques laissés sans protection par Gamma Civic.

La Major Crime Investigation Team, menée conjointement par le chef inspecteur Rugbur et l’inspecteur Jokhoo sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi du Central CID, a procédé à une deuxième arrestation dans le meurtre de Mantee Murchoyea, commis à Petite-Rivière le 23 février dernier.

Un chauffeur, qui a été verbalisé alors qu’il était ivre au volant, a obtenu en appel l’annulation de la peine qui lui avait été imposée par le tribunal de première instance, la cour de district de Moka. Le jugement de la cour suprême a été rendu mardi par les juges Asraf Caunhye et Bobby Madhub.

Le procès des douze présumés pirates somaliens poursuivis pour piraterie en haute mer s’est poursuivi hier avec le témoignage du Chief Armsmaster Command Investigator de la marine américaine, John Clemons. Ce dernier a été entendu par vidéoconférence de Floride, aux États-Unis. Lors de son audition, il devait affirmer que le bateau MSC Jasmine, qui avait envoyé des signaux de détresse, ne comportait aucun pirate à bord.

Poursuivi pour imprudence causing involuntary homicide, Sooress Mohun, un conducteur d’autobus âgé de 62 ans, a été reconnu coupable par la magistrate Niroshini Ramssondar. Il était accusé d’avoir, le 21 juin 2010, causé la mort de Louis Benedicte Baveuse, 71 ans, dans un accident impliquant son autobus.

Lalit et la Confédération des Travaileurs du Secteur Privé (CTSP) ont déposé, durant la journée, une nouvelle pétition au Bureau du Premier ministre réunissant la signature des responsables d’organisations/mouvements dont les membres contestent la nouvelle carte d’identité avec l’obligation de soumettre les empreintes digitales. Dans cette pétition, les contestataires adressent cinq nouvelles demandes à l’État dont celle pour la destruction de la base de données d’Ébène contenant les informations des citoyens.

Le procès intenté par le Directeur des poursuites publiques (DPP) à la Mauritius Commercial Bank (MCB) dans l’affaire du National Pension Fund (NPF) a repris aujourd’hui en Cour intermédiaire. La défense représentée par Me Maxime Sauzier a fait part de son intention de loger une motion d’abus de procédures après le contre-interrogatoire du Senior Investigator Raju Naiken de l’ICAC. La défense s’appuiera sur trois points pour soutenir sa motion, time factor, fairness et bias prosecution.

Nouvelle attaque commise dans la soirée d’hier par des hommes encagoulés. Un vigile de 48 ans, habitant Congomah, était affecté sur un chantier de construction à Belle-Terre quand il a été entouré par quatre hommes. Ces derniers devaient le ligoter avant de siphonner du diesel depuis les véhicules en stationnement. Ils ont également fait main basse sur son cellulaire et une somme de Rs 2 700. L’un d’entre eux est reparti sur la moto de la victime. Une déposition a été consignée à la police.

Les limiers de la brigade antidrogue affectés à l’aéroport de Plaisance ont réussi un joli coup de filet avec la saisie de 400 grammes d’héroïne, avec une valeur marchande de Rs 3 millions, et l’arrestation de trois suspects dont une femme.

La magistrate Padmini Mauree a acquitté un automobiliste poursuivi pour agression d’un autre usager de la route. Le délit allégué aurait été commis à une station d’essence. Pour la magistrate, la poursuite a pêché au niveau des preuves à charge.

Le procès intenté aux douze présumés pirates somaliens se poursuit en Cour intermédiaire devant les magistrats Wendy Rangan et Azam Neerooa. Après le témoignage d’un officier de la marine américaine, la séance d’aujourd’hui verra l’audition des témoins étrangers via vidéoconférence.

Marie Claudia Lacharmante et Marie Véronique Raphaël, poursuivies en Cour d’Assises pour possession et trafic de 478, 5 grammes d’héroïne, ont été condamnées ce matin par le juge Benjamin Marie Joseph à 10 ans et 8 ans de prison respectivement. Les deux femmes ayant plaidé coupable, le bureau du DPP avait décidé de rayer l’accusation de trafic qui pesait sur elles. Marie Claudia Lacharmante a été arrêtée le 21 août 2009 alors qu’elle recevait un colis envoyé par Véronique Raphaël de l’île de La Réunion, contenant 10 paquets d’héroïne dissimulés dans une robe de mariée.

Navin Kumar Dookony avait réclamé une somme de Rs 100 000 à Rajesh Jettu pour dommages, ce dernier n’ayant pas respecté les termes d’un contrat en construisant un portail en fer noir qui avait rouillé avec le temps. Le magistrat Raj Seebaluck, siégeant en cour intermédiaire, l’a sommé de payer la somme de Rs 20 000 au plaignant.

Poursuivi devant les Assises sous une charge de Wounds and Blows causing death without intention to kill, Kursley Armoogum a été condamné ce matin par le juge Benjamin Marie Joseph à dix ans de prison. Il était poursuivi pour le meurtre de Christopher Boodhoo, survenu le 11 décembre 2011 après une dispute.

La division civile de la cour intermédiaire, présidée par le magistrat Raj Seebaluck, a émis un ordre d’éviction à l’encontre de la locataire d’une maison sise à Trou-aux-Biches. Celle-ci n’a payé ni son loyer ni sa note d’électricité durant 43 mois. La cour ordonne à la locataire de payer à la propriétaire les sommes de 1) Rs 155 000 pour le loyer et Rs 24 000 pour les notes du CEB, et 2) Rs 200 000 représentant les frais des réparations qui doivent être apportées à la maison. La locataire devra en outre quitter les locaux à la fin du mois d’octobre au plus tard.

Grave accident de la route à Baie-du-Tombeau samedi soir. Une moto a violemment percuté un poteau de Mauritius Telecom. Le motocycliste, Rudy Charles Sooprayen, 28 ans, habitant Roche-Bois, a été tué sur le coup.

Kursley Armoogum, poursuivi aux Assises pour wounds and blows causing death without intention to kill, sera fixé sur son sort demain. Il est accusé du meurtre de Christopher Boodhoo, survenu le 11 décembre 2011 après une dispute. Il avait plaidé coupable. Lors des plaidoiries, Me Roshan Santokee, Principal State Counsel, avait demandé à la Cour « d’envoyer un signal fort » dans les cas de crimes passionnels en imposant une sentence maximum de plus de dix ans à l’accusé. Revenant sur les circonstances du drame, Me Rama Valayden, l’avocat de l’accusé, avait pour sa part plaidé pour que la Cour prenne en considération le fait que le jeune homme avait, ce jour-là, été victime de son amour, au point « d’aimer à en perdre la raison ».

Le procès intenté à Pravind Jugnauth pour conflit d’intérêts dans l’affaire MedPoint a été appelé ce matin en Cour intermédiaire devant la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen. Avant que Pravind Jugnauth fasse connaître son plea, la défense représentée par Me Roshi Badhain a logé une motion pour demander que la charge contre son client soit rayée. Il a soutenu qu’il n’y a aucune offence known to the law sous la Prevention of Corruption Act (POCA) et que l’action de la poursuite est time barred. Les débats ont été renvoyés au 31 juillet.

Il a fallu attendre que Harish Boodhoo, qui avait dénoncé l'affaire de Protection Money en 2007, adresse une lettre le 28 mars dernier à l'Independent Commission against Corruption pour que cet organise fasse enfin savoir que "the files have been referred to the DPP with the recommendations of the Commission" et que "upon advice of the DPP, same have been referred to the Commissioner of Police for disciplinary action to be instituted". La lettre qui est signée du directeur des enquêtes C. Ghoorah ne mentionne aucune date quant au mouvement des dossiers de l'ICAC au DPP et du DPP au commissaire de police ni ne mentionne-t-elle les noms des cinq officiers qui sont sous le coup dune procédure disciplinaire.

L'enquête policière initiée sur les allégations d'abus sexuels sur une adolescente de 13 ans a amorcé, hier matin, un nouveau tournant avec le début de l'interrogatoire des trois premiers suspects appréhendés. Ces habitants du village de Poudre D'or ont nié catégoriquement avoir eu des rapports intimes avec cette mineure depuis le début de 2013 avec son silence acheté avec de l'argent, des cadeaux et même des sucreries. Entre-temps, les deux autres suspects dénoncés dans cette affaire de mœurs, deux jeunes de Montagne-Blanche, courent toujours.

Depuis les révélations plutôt "choquantes" de l'acheminement de cadavres dits non-réclamés issus d'ashrams vers le SSR Medical Collège, l'enquête policière a connu des développements.

L'Assemblée Générale de la Nursing Association (NA) qui se tenait hier matin au Nurses' Centre, Beau-Bassin s'est terminé en eau de boudin. Pour cause: une des membres, en l'occurrence, la trésorière, Ramguttee Rajcoomaree a été huée et insultée par certains membres, dont le secrétaire général de l'association. Traumatisée, car ayant reçue des menaces, dont des menaces de mort, Ramguttee Rajcoomaree a fait une déposition à la police de Beau-Bassin contre le secrétaire général qu'elle accuse de harcèlement. Les membres féminins de la NAmontent au créneau pour dénoncer "cette humiliation" dont a été victime l'une de leurs pairs et comptent poursuivre le secrétaire général de la NA. Elles espèrent le soutien d'autres associations féminines pour le respect des droits des femmes.

Le procès intenté à Jimmy Marthe, Jimmy Jean Alexis et Désiré Azie, accusés d’entente délictueuse dans l’importation de 12 kg d’héroïne d’une valeur de Rs 180 M, dont l’instigateur serait Gro Derek, a été appelé hier matin. Le magistrat Raj Pentiah a fait savoir à Désiré Azie, le seul à avoir dû se présenter, que sa motion de remise en liberté a été retirée.