Faits divers

Poursuivi pour le meurtre de son épouse en 2012, Jagatsingh Doobraz a comparu pour la première fois devant les Assises hier. La poursuite a demandé à la cour d'émettre un ordre pour que l'accusé soit détenu et pour qu'un “probihition order” soit émis contre lui.

Une année après le début de l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) dans l’affaire du prêt de 1,1 million d’euros obtenu par le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo de la State Bank of Mauritius, l’Office of the Director of Public Prosecutions a conclu à une No Further Action dans cette affaire.

Le défilé se poursuit dans le cadre de l’enquête du Central CID au sujet des Misleading Information fournies par l’ASA Group à la Financial Services Commission (FSC) pour des Global Business Licences et une Investment Banking Licence.

Trois convocations pour la commission d'enquête sur la drogue hier, soit Vishneou Belle-Etoile, Marie Danielle Levaillant et Rajkumari Persand, qui étaient sur la sellette. Dans les trois cas, a relevé le président de la commission, Paul Lam Shang Leen, « des “sim cards” enregistrées à vos noms ont été utilisées pour contacter des détenus purgeant des peines liées à des affaires de drogue ».

Sooriadev Cheetamun, un jeune habitant de Phoenix, est poursuivi devant les Assises pour le meurtre d'une octogénaire, commis en 2013. Lors de la séance d'hier, la police a objecté à sa demande de remise en liberté conditionnelle.

L’Independent Commission against Corruption (ICAC), qui se concentre sur la Horse Racing Connection dans la saisie record de 135 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, procède depuis ce matin à l’interrogatoire du frère de Navin Kistnah.

La magistrate Sophie Chui Yew Cheong a donné cinq semaines au Directeur des poursuites publiques (DPP) pour loger des accusations formelles contre Brian Burns, le gendre de Dawood Rawat, Chairman Emeritus de l'ex-BAI, sinon « la cour abandonnera les charges provisoires portées contre lui » dans l'affaire BAI. La magistrate a fait cette déclaration lors de l'appel de l'affaire en cour de Rose-Hill hier après-midi, après que Me Gavin Glover a objecté à la requête du DPP pour que deux mois lui soient accordés pour donner son avis.

Le commissaire de la National Transport Authority (NTA), Koshik Reesaul, dont le recrutement avait été contesté par le n°2 de cette instance parapublique, ne fera pas appel en son nom du verdict rendu le 27 février par le Public Bodies Appeal Tribunal (PBAT) au sujet de sa nomination.

L’ex-Registrar de l’Université de Technologie Sanjiv Kumar Babooa, licencié de son poste après son arrestation par l’ICAC en 2012 sous l’article 7 de la Prevention of Corruption Act, avait logé une demande de “judicial review” de la décision de l’établissement tertiaire de mettre fin à son emploi.

Deux frères habitant St-Malo, Baie-du-Tombeau, ont été arrêtés par la CID de Grand-Baie, avec le soutien de la police du Tourisme, ces derniers étant soupçonnés d'avoir volé dimanche après-midi le sac d'une ressortissante sud-africaine à Grand-Baie.

La plainte constitutionnelle logée par le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, contre l’ICAC, le commissaire de police et le ministère du Logement et des Terres, a été appelée ce matin devant la Master and Registrar de la Cour suprême, Shameem Hamuth-Laulloo. Le DPP devra donner sa position sur la défense soumise par l'ICAC, et ce par le biais de son avoué Me Mardemootoo. Le ministère du Logement et des Terres n'a quant à lui pas encore apporté les précisions réclamées dans cette affaire. Les différentes parties se présenteront à nouveau en cour le 9 mai prochain.

Mamad Emamally, un ex-chauffeur de taxi de 45 ans poursuivi devant les Assises pour avoir agressé mortellement un certain Abdool Raouf Choomka, un ramasseur de bouteilles de 53 ans, a été condamné ce matin par la Cour d'Assises à 13 ans de prison. Il avait plaidé coupable d'une charge réduite de coups et blessures causant la mort sans intention de la donner.

Un valet de chambre malgache de 33 ans, S.A. Rakotoarisoa, a été condamné ce matin à 20 ans de prison pour possession de drogue par le juge Benjamin Marie-Joseph, siégeant en Cour d'assises. Il avait plaidé coupable. S.A. Rakotoarisoa a été arrêté le 30 juin 2010 avec de l’héroïne d’une valeur de Rs 5,9 M.

Un individu avait été condamné à payer une amende de Rs 4 000 en cour de Pamplemousses pour n'avoir pas entreposé l'extincteur de son véhicule dans une « position accessible ». L'automobiliste avait en effet été interpellé par des policiers lors d'un contrôle de routine. Il avait alors écopé d'une amende avant d'être poursuivi pour infraction au code de la route, son extincteur se trouvant dans le coffre de sa voiture. Il avait toutefois décidé d'interjeter appel, soutenant qu'il n'avait pas commis d'infraction.

Jalil Baccar, habitant la banlieue de Port-Louis, n’est officiellement pas salarié. Il était propriétaire d’une tabagie « renommée » qu’il loue maintenant depuis trois ans. Et occasionnellement, il est chauffeur de taxi pour un Mauricien vivant en France. Cependant, son compte en banque, avec « plusieurs virements en liquide », a intrigué la Commission Lam Shang Leen. « Pour un homme qui, selon nos renseignements, est “sans emploi”, cela a de quoi soulever des questions ! » L’homme concède de plus être un « oncle de Naserah Vavra, épouse de Siddick Islam, alias Ner ». Or, ce dernier purge une peine de 30 ans pour importation de drogue tandis que Naserah Vavra, surtout connue comme la « Reine de Plaine-Verte », a défrayé la chronique quand son nom a été associé au réseau de Gro Derek…

Le procès concernant la plainte logée par Navin Ramgoolam, jugeant « anticonstitutionnelles » les perquisitions faites à son domicile, à Riverwalk, en février 2015, a été appelé ce matin devant la Master and Registrar de la Cour suprême. Me Booneshwar Sewraj, représentant Navin Ramgoolam, a demandé que le Directeur des poursuites publiques (DPP) apporte plus de détails sur sa demande d'être mis hors de cause dans cette affaire. Le parquet devra ainsi revenir en cour le 30 mars pour présenter ses “particulars of objection”.

L’enquête de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), suite à la saisie record de 135 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, devrait être relancée sur de nouvelles bases dans les prochains jours. Cette étape devrait coïncider avec le retour de mission d’Afrique du sud du patron de l’ADSU, le Deputy Commissioner of Police, le DCP Choolun Bhoyjoo, et de l’assistant surintendant de police, Jacques Jean-Pierre. Le prochain objectif sera d’élucider les Missing Links en série dans ce réseau de trafiquants de drogue, qui ont tenté le coup des deux premières décennies du siècle en matière de trafic de drogue. À ce stade, aucune information n’a transpiré officiellement quant aux premiers résultats des contacts de la direction générale de l’ADSU avec les autorités sud-africaines ou encore les Whereabouts du suspect Navin Kistnah, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par le tribunal de Port-Louis. Toutefois à Maurice, l’exercice d’Intelligence Gathering de l’ADSU se focalise sur les milieux du Mauritius Turf Club et du jeu. En parallèle, les liens entre le dénommé Geeanchand Deewdanee, connu pour ses fréquentations High Flyer avec le Sun Trust, sont passés au peigne fin, en particulier avec Mahen Gowressoo, ancien ministre travailliste reconverti en partisan du MSM lors des dernières élections nationales.

La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, siégeant en Cour intermédiaire, a rayé deux charges portées contre un dénommé Allymun, à qui il était reproché d'avoir comploté avec une tierce personne en mars 2002 pour dissimuler un van faisant l'objet d'une enquête policière sur fond d'escroquerie. La magistrate a statué que la poursuite n'a pu établir qu'il y a eu complot en vue de commettre un délit.

Le procès intenté à Siddick Chady, ex-Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), et à Prakash Maunthrooa, ancien directeur général de la MPA, pour pots-de-vin dans l'affaire Boskalis a été marqué ce matin par des points de droit soulevés par les avocats de la défense, contestant le fait que la poursuite ait décidé d'appeler des témoins locaux, à savoir des policiers, alors qu'aucune décision n'a été prise concernant l'éventuel retour du témoin néerlandais Antonius De Goede, dont l'audition n'a pas encore été complétée. Me Rashid Ahmine a soutenu que le bureau du DPP est en liaison avec la cour de Rotterdam, « qui devrait donner sa décision la semaine prochaine » sur le renouvellement de son accord avec la justice mauricienne pour reprendre les auditions.

Il devient impossible de vivre dans certains quartiers de Rose-Hill. Les trafiquants de drogue y font la loi tandis que la police, elle, est impuissante. C’est ce que font ressortir des habitants de Plaisance, Rose-Hill, dans une lettre adressée à leur député et vice-Premier ministre, Ivan Collendavelloo. Ils l’invitent à prendre les mesures nécessaires afin qu’ils puissent vivre en sécurité.

Indira Gooranah Ramiah, la sœur de Romy Gooranah, était convoquée par la commission Lam Shang Leen hier. Le fait que son numéro figure « dans le carnet d’un trafiquant de drogue, qui se trouve en prison, et qui a été saisi », de même que des mouvements d’argent sur le compte en banque qu’elle détient avec son époux intéressent la commission. Néanmoins, le Chairman, Paul Lam Shang Leen, souhaite convoquer l’époux d’Indira Ramiah pour un interrogatoire approfondi très bientôt.

Vimalen Chinagen, inculpé sous une charge de coups et blessures causant mort d'homme sans intention de la donner en Cour intermédiaire, a écopé de trois ans de prison. Il a été reconnu coupable d'avoir mortellement agressé un certain Teeluckdharry Patut Roy, alias Gyan, 53 ans, le 12 avril 2008.

L’homme d’affaires Geeanchand Deewdanee, inculpé provisoirement pour le délit aggravé d’importation de drogue dans la saisie record de 135 kilos d’héroïne, maintient son innocence dans cette affaire.

Gaetan Juel, 35 ans, qui était parmi les 13 sans domicile fixe (SDF) interpellés vers 4h ce matin, après une opération menée à Port-Louis par la CID Sud, a été arrêté. Il a avoué avoir participé, en février et mars derniers, à deux cas de vols enregistrés dans la capitale. Interrogé, le suspect a expliqué aux enquêteurs avoir pris part, avec d'autres complices, dans un vol qui avait été rapporté en février par le propriétaire d'un magasin connu de la capitale.