Faits divers

Suite à la décision du Passport and Immigration Office d’annuler son visa d’étudiante après qu’elle ait été testée positive au VIH, l’étudiante camerounaise, par le biais de son homme de loi, Me Bery François, a déposé une motion jeudi en Cour suprême pour demander une révision judiciaire de cette décision.

Après qu’une enquête judiciaire ait été instituée pour faire la lumière sur les inondations du 30 mars 2013, les proches des 11 victimes de cette catastrophe sont toujours dans l’expectative de sanctions à être prises contre les autorités para-étatiques pointées du doigt par la magistrate Ida Dookhy-Rambarrun dans ses observations. Ils ont par ailleurs saisi la Cour suprême pour réclamer des dommages de Rs 20 M par famille à l’État.

Le Chief Executive Officer de BAI Co (Mtius) Ltd, Oomeshsingh Sookdawoor aussi connu sous le nom de Rishi, en liberté provisoire dans le BAI Mega-Financial Scandal, nie avoir touché des commissions de Rs 1,5 million dans l’affaire du placement de Rs 80 millions dans le Super Cash Back Gold en date d’octobre de l’année dernière. C’est ce qui ressort d’une mise en demeure, rédigée par les soins de Me Komadhi Mardemootoo, avoué.

  • Sir Anerood Jugnauth : « Nou pou al tir tou kofr ninport kot li ete »
  • Ouf de soulagement pour 7 846 clients du Super Cash Back Gold de BAI avec des placements jusqu’à un maximum de Rs 500 000
  • L’exécution du mandat d’arrêt international contre le Chairman Emeritus de BAI constitue un tournant avec le coup d’une bataille légale tous azimuts
  • Le début de semaine prochaine s’annonce décisif dans les enquêtes confiées au Central CID et à l’ICAC sur la BAI Mega-Financial Scam

Trois semaines après l’écroulement de l’empire Dawood Rawat, l’heure des comptes a sonné. D’abord pour le Chairman Emeritus du groupe BAI sur qui pèse un mandat d'arrêt  international exécutable à tout moment telle une épée de Damoclès. Les tentatives de négociations avec le gouvernement en vue d’un Face Saving Device pour le récent récipiendiaire de la légion d'honneur  présenté comme l’alter ego de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, n’ont jamais été « on the cards ». Lors du point de presse d’hier, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a confirmé qu’il n’y a jamais eu de négociations entre le gouvernement et la BAI.

Depuis hier en début d'après-midi, à l'issue de la conférence de presse du Premier ministre sir Anerood Jugnauth, annonçant le package du gouvernement en faveur des victimes du Super Cash Back Gold, la satisfaction est de mise dans le camp du comité de soutien institué depuis l'éclatement de ce scandale financier. Une nouvelle mobilisation à Belle-Rose sera bientôt organisée, mais cette fois en guise de remerciement au gouvernement pour avoir pris « cette décision, qui viendra apaiser l'angoisse des clients ».

Acquittés devant la Cour intermédiaire sous une charge d’acte de piraterie en haute mer, les 12 présumés pirates restent toujours en détention sur le territoire mauricien vu que le DPP a avancé 18 points d’appel pour contester la décision de la cour. L’appel se tiendra le 29 avril, le temps que les avocats fassent part des développements dans ce procès. L’appel a été fixé au 15 mai.

Un certain Jaykishan était poursuivi devant la cour de Curepipe pour avoir agressé sa victime avec une pioche le 27 janvier 2011 à Vacoas. L’accusé obstruait le passage des véhicules près du Bazar et a mal pris les reproches de la victime qui s’en plaignait. Les coups reçus avec la pioche ont valu à sa victime une incapacité de travailler pendant plus de 20 jours. Il avait reçu sa décharge de l’hôpital après 28 jours. La victime a souligné en cour qu’il a dû être opéré, sous peine de rester paralysé.

Trois individus, dont un coach de Ju-Jitsu, étaient poursuivis en cour de Curepipe pour avoir eu en leur possession des armes offensives, dont des sabres de “samouraï” et des gourdins, et ce dans un lieu public. Ces armes se trouvaient dans un véhicule situé près du cinéma Savoy, à Vacoas.

Maeva Sakaoury, l'adolescente de 13 ans domiciliée à Eau-Coulée rapportée récemment disparue, a été retrouvée saine et sauve au domicile de l'une de ses amies, à Camp-Bouvette, Curepipe.

Le mois dernier, la Law Reform Commission (LRC) a soumis un mémorandum à l’Attorney General Ravi Yerrigadoo portant sur les modifications à apporter aux infractions contre les biens dans le code pénal. Ce mémorandum, qui fait suite aux deux Issue Papers rédigés en décembre 2013, vise à moderniser le dispositif légal en vigueur et propose plusieurs amendements pour renforcer le code pénal.

L’ancien directeur de la State Trading Corporation (STC), Ranjitsing Soomarooah, en liberté conditionnelle et doublement inculpé dans l’enquête du Central CID dans le cadre de la Betamax Saga, était de retour dans la matinée aux Casernes centrales, et ce en compagnie de son homme de loi, Me Rama Valayden.

La magistrate Wendy Rangan, siégeant en Cour intermédiaire (Criminal Division), a reconnu coupable un Accounts Clerk de la National Empowerment Foundation (NEF) d’avoir été trouvé en possession de 132,4 g de cannabis et d’avoir fumé cette substance, qualifiée de « drogue dangereuse » dans la Dangerous Drug Act.

La première réunion de mobilisation des bénéficiaires de VRS/Blue Print, victimes de la BAI, s’est tenue hier, à L’Escalier. Ceux-ci ont accepté à l’unanimité que Rex Stephen les représente dans toute négociation éventuelle avec les autorités. Ashok Subron a aussi révélé qu’à part les retraités de l’industrie sucrière, plusieurs syndicats avaient placé l’argent de leur provident funds à la BAI.

En prélude à une annonce prévue après le conseil des ministres du jour au sujet des options pour sauvegarder les intérêts des 24 000 polices d’assurance sous le Super Cash Back Gold de BAI, l’Assets Recovery Unit de l’Office du Director of Public Prosecutions (DPP) et le commissaire de police, Mario Nobin, ont réalisé, hier après-midi, un coup double.

En début d’après-midi, après la réunion du Conseil des ministres du jour, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a annoncé un Package en faveur des déposants du Super Cash Back Gold de la BAI, soit un total de 14 570 personnes, pour 24 690 polices d’assurance pour un montant de Rs 19,2 milliards.

Une quinquagénaire habitant Flacq a été victime d’un vol à l’arraché hier à 16h30.

Poursuivi pour complot dans le cadre de l’affaire du vol allégué au bungalow de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam à Roches-Noires, l’avocat de l’ex-DCP Ravin Sooroojbally, Me Narghis Bundhun, avait logé une demande devant le tribunal de Pamplemousses pour que la charge provisoire soit radiée.

Arnaud Boodram, suspect dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de la petite Helena Gentil – et défendu par Me Deepak Rutnah –, est à nouveau passé en Cour de District de Port-Louis ce matin.

J.M. Changou, condamné à six mois de prison pour conduite en état d’ivresse, ne pourra faire appel du jugement de la Cour intermédiaire au Privy Council, la division criminelle de la cour d’appel ayant rejeté sa demande. « Permission to appeal be refused because the application does not raise an arguable point of law, or a point of general public importance which ought to be considered by the Judicial Committee at this time and there is no risk that a serious miscarriage of justice has occurred », soutient la cour d’appel.

Me Yahia Nazroo, l’avocat de Nandanee Soornack, a logé une motion lundi pour la révocation d’un mandat d’arrêt émis contre Nandanee Soornack sur le territoire mauricien. Il soutient de ce fait que la police a abusé des procédures de la Cour en formulant une demande pour un mandat d’arrêt, sachant que Nandanee Soornack n’était pas à Maurice.

Depuis hier après-midi, le constable Jhagur, affecté comme Revenue Clerk à la Northern Division de la force policière, a été placé en état d'arrestation par le Central CID. Des chèques s'élevant à plusieurs millions de roupies au nom du “Government of Mauritius”, n'ont pas été crédités sur les comptes appropriés, les “returns” n'ayant pas été soumis en temps voulu.

Le policier Sarvansingh Kasory a comparu hier en Cour intermédiaire dans le cadre du procès qui lui est intenté par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) pour trafic d’influence, en violation de l’article 10 de la Prevention of Corruption Act 2002. Son homme de loi Me Gavin Glover avait logé une motion pour contester le fait que durant l’interrogatoire d’un témoin, la poursuite avait aidé ce dernier à se souvenir d’un numéro de téléphone.

Un trafiquant de drogue présumé a été intercepté par l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), lundi vers 14 h 20. Cet habitant de Pamplemousses âgé de 20 ans se trouvait non loin du rond-point de Sottise, à Grand-Baie, lorsque 22,5 g d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 300 000, et la somme de Rs 1 400 ont été découverts sur lui.

Les constables Vincent Gaiqui et Jean-François Numa, répondant d’une charge provisoire de meurtre dans le cadre du décès d’Iqbal Toofany survenu le 2 mars 2015 alors qu’il était sous la charge de la CID de Rivière-Noire, ont été libérés sous caution hier à la Bail and Remand Court.