Faits divers

Un camion-citerne, qui transportait des eaux usées, a fait un dérapage spectaculaire hier à Sorèze en face de la station-service Indian Oil. Il était peu après midi quand le véhicule, qui se dirigeait vers Réduit, s’est subitement retourné avant que la cabine du chauffeur ne se retrouve en sens inverse dans un caniveau. Dans ce mouvement brusque, le réservoir d’essence du camion a été endommagé. Le chauffeur, qui se trouvait sur place, a expliqué au Mauricien qu’il a perdu le contrôle du camion car « il y avait trop d’eau sur la route ». L’accident n’a fait aucun blessé mais aurait pu avoir des conséquences graves si des véhicules s'étaient trouvés sur la troisième voie.

Aswin Gopee, 21 ans, et Nitshal Ramloll, 17 ans, tous deux habitant Grande-Pointe-aux-Piments, sont accusés par un inspecteur de police de “larceny with violence”. Ils ont comparu devant le tribunal de Pamplemousses ce matin. Dans une déposition consignée vendredi soir au poste de police de Trou-aux-Biches, l'inspecteur a allégué qu’après une altercation qu'il aurait eue avec deux jeunes, ces derniers l'auraient agressé avant de voler une chaîne qu'il avait en sa possession. Le CCID a ouvert une enquête pour vérifier si les allégations faites par l'inspecteur de police sont fondées. Le sergent, qui était au poste de police et qui était responsable du “shift”, a été interrogé samedi.

Sanjay Gangalamramasy, 52 ans, comptable dans une compagnie privée, a connu une fin tragique hier après-midi lors d’une sortie familiale. Cet habitant de Palma, Quatre-Bornes, s’est noyé dans le lagon de La Gaulette. Il était rentré dans l’eau dans l’après-midi et s’était retrouvé en difficulté. Alertés, les gardes-côtes et la police de la localité se sont rendus sur place. Sanjay Gangalamramasy a été repêché mais il était trop tard, la victime avait déjà rendu l’âme. Son corps a été transporté à la morgue de l’hôpital Victoria. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste Maxwell Monvoisin a attribué le décès à une asphyxie due à la noyade.

Le procès de Vigeshwur Bholal, 19 ans, et Bassoodev Ketwaroo, 23 ans, poursuivis pour le meurtre d’un SDF en 2012, a débuté ce matin devant le juge Benjamin Marie-Joseph aux Assises. Les deux jeunes hommes ont plaidé non-coupables d'une accusation de « manslaughter » (homicide involontaire). Un panel de jurés sera constitué avant que le procès ne prenne sur le fond. Plusieurs témoins seront appelés, dont des officiers de police impliqués dans l'enquête. Le procès devrait durer environ 2 semaines.

Un accident de travail mortel a été enregistré ce matin sur un chantier à Pointe-aux-Piments. Kevin Camatchee, un Curepipien âgé de 31 ans, Crane Operator de son état, a en effet trouvé la mort par électrocution. Le bras de la grue qu’il manœuvrait sur un chantier de trio Development Company Ltd a heurté une ligne de haute tension à 10h50. Transportée d’urgence au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital, la victime ne devait pas survivre à la décharge électrique qu’il avait reçue, décédant en cours de route. La police a ouvert une enquête en vue de déterminer les circonstances de ce drame. Les inspecteurs de l’Occupational Health and Safety Inspectorate du ministère du Travail et des Relations industrielles devaient également se rendre sur les lieux de l’accident en vue de s’assurer que les normes de sécurité prescrites avaient été respectées.

Pendant huit jours, les proches de  Christiane Chery, âgée de 27 ans, mère d’une fillette de trois ans, habitant l’avenue Andreanum à La-Tour-Kœnig, sont restés sur le qui-vive. Elle n’avait pas donné signe de vie depuis qu’elle avait quitté son domicile sur le coup de 16h ce jeudi  9 février. Aucune nouvelle d’elle et en dépit de toutes les recherches entreprises, l’espoir de la retrouver vivante s’amenuisait au fur et à mesure que les jours passaient. Son fiancé, un ressortissant réunionnais, avec qui elle avait envisagé de refaire sa vie, était également aux abois et n’arrivait pas à comprendre ce qui aurait pu se passer. Puis, dans la journée de jeudi dernier, c’est l’effroi. Un ouvrier agricole,  affecté à lirrigation travaillant dans un champ de cannes dans les environs de Médine Business Park, Clarens Field, allait faire une découverte macabre, soit le corps d’une jeune femme, avec de graves blessures au cou et sur d’autres parties de son corps, y gisant sans vie. Avec les premières descriptions physiques, les parents devaient faire face à l’atroce réalité à l’effet que la jeune femme a été mortellement agressée. En parallèle, la police, qui avait déjà procédé à l’interpellation du chauffeur de taxi attitré de la victime, Bilal Elahee, âgé de 24 ans, mettait la pression sur ce suspect, qui finira, vendredi matin, par avouer être l’auteur de ce crime odieux par jalousie maladive.

La Cour de district des hautes Plaines-Wilhems a donné gain de cause à la municipalité de Vacoas-Phœnix dans un procès de celle-ci a intenté à une dénommée Marie-Madeleine C. pour avoir « développé un terrain sans avoir obtenu un permis de l’autorité ». Elle élevait des cochons dans une zone décrétée, entre-temps, résidentielle.

Ranjivsingh Rishi Kumar Boolauck, celui derrière les allégations de fraude de Rs 700 M à la Mauritius Housing Corporation (MHC) qui avait valu une descente de l'ICAC dans les locaux de la MHC, avait logé une demande d'injonction en cour suprême, après avoir été sommée par l'institution de comparaître devant un comité disciplinaire mercredi dernier, lui reprochant d'avoir  divulgué des informations dans la presse. La juge Rita Teelock, siégeant en  référé, a émis un ordre d'injonction intérimaire décrétant la suspension du comité disciplinaire. Les parties concernées devront  se présenter en cour le 22 février.

Poursuivi pour le meurtre de sa compagne Anjoo Baillache en 2013, Mario Laval Josephine, 56 ans, a comparu devant les Assises jeudi. Il a informé la cour qu’il n’avait pas les moyens financiers de retenir les services d’un homme de loi.

L'ancien surintendant de la prison de Phoenix, Chandursing Guttoo, avait logé une plainte en réclamation contre l'État pour arrestation arbitraire et illégale. L'ancien responsable de l'ex-prison de Phoenix avait soutenu dans sa plainte que le 26 octobre 2007, il avait été arbitrairement arrêté et interdit de ses fonctions à la suite d'un rapport de l'United Nations Sub-Commitee sur la prévention de la torture. Il lui était reproché d'avoir infligé un traitement inhumain à des détenus. Le juge Asraf Caunhye a rejeté sa plainte, concluant qu'après son arrestation, il avait été détenu pour une courte période pour les besoins de l'enquête et avait été relâché sous caution par la suite. La cour a trouvé qu'il n'y avait rien d'arbitraire ou illégal dans la façon de procéder de la police.

Mukesh Moykoo, condamné à purger 2 ans de prison pour possession de 28,1 g de cannabis en vue d'en faire du trafic, avait interjeté appel du verdict, le jugeant « sévère et excessif ». Le double bench siégeant en appel, composé des juges Rita Teelock et Bobby Madhub, n'a toutefois pas été du même avis, statuant que le magistrat de la cour de première instance avait pris note de tous les facteurs entourant cette affaire avant de rendre la sentence.

Sa cavale a pris fin hier peu après 14h. Les éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de Mahébourg ont en effet procédé à l’arrestation d’Azor Esperanzo Carleto Rivière, un maçon de 46 ans habitant la localité. Lors de son interpellation, le suspect de l’agression de son ex-compagne, Doreen Télémaque, 47 ans, habitant Bois-d'Oiseaux, à Plaine-Magnien, n’a pas fait de résistance.

Les dernières 24 heures ont été déterminantes dans l'enquête de la Major Crime Investigation Team (MCIT) sur le meurtre de Christiana Chery, jeune femme de 27 ans. Elle avait été retrouvée sans vie avec des blessures dans un champ de cannes à l'arrière du Medine Business Park donnant sur la route de Rivière-Noire. Le meurtrier présumé, Mohamud Bilall Elahee, chauffeur de taxi de 24 ans habitant Quinze-Cantons, Vacoas, arrêté mercredi dernier, est passé aux aveux au sujet de ce meurtre avec pour toile de fond la jalousie. Dans un premier temps, il a été conduit sous forte escorte policière en vue de retrouver l'arme du crime.

Les pluies qui avaient accompagné le passage de la forte tempête tropicale Carlos il y a une douzaine de jours n’auront pas permis à la Central Water Authority (CWA) de sortir de la situation d’urgence. Les grandes pluies d’été se faisant toujours attendre, le mot d’ordre reste toujours la prudence au niveau de la consommation d’eau à travers le pays. Et pour cause : les derniers relevés effectués au niveau des différents réservoirs hier matin par la Water Resources Unit du ministère des Utilités publiques indiquent que dans l’ensemble, le niveau d’eau accuse un déficit de 13 points par rapport à pareille date l’année dernière. Hier matin, le stockage en eau disponible était de 51,8 millions de mètres cubes, soit 66,9% de la capacité des réservoirs, contre 80,3% au 16 février 2016.

Le corps de Christiana Chery, une habitante de La Tour Kœnig, Pointe-aux-Sables, âgée de 27 ans et portée manquante depuis le 9 février, a été découvert hier après-midi dans un champ de cannes en face du Business Park à Bambous par un employé de Médine. La CID de Port-Louis, des enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) et des officiers du Scene of Crime Office (SOCO) s’étaient rendus sur les lieux pour prélever des empreintes.

Dans le litige opposant le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, à l’Attorney General et l’État, contestant la décision du Conseil des ministres, datée du 27 février 2015, de placer le bureau du DPP sous la tutelle du bureau de l’Attorney General, l’État et l’AG ont été appelés hier devant la Master and Registrar de la Cour suprême. L'homme de loi de Me Satyajit Boolell, Me Vijay Dwarka, a logé les amendements apportés à la plainte initiale. Lors de la dernière audience, le DPP avait fait part de son intention d'inclure la Prosecution Commission dans sa plainte. Me Boolell estime que la décision du gouvernement d'instituer une telle commission a été bien calculée pour porter atteinte aux pouvoirs qu'il détient sous la Constitution. L'État et l'AG devront faire connaître leur position le 16 mars.

L’affaire logée par Me Akil Bissessur, réclamant le gel du versement des allocations mensuelles de Rs 282 000 à sir Anerood Jugnauth en tant que Premier ministre, a été appelée ce matin devant le chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Asraf Caunhye. Alors que les débats sur un point d'objection des hommes de loi de SAJ avaient été fixés pour aujourd'hui, l'affaire a pris une nouvelle tournure avec l'accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre. Me Akil Bissessur a apporté des amendements à sa plainte en marge de ces récents développements. Si les conseillers légaux de SAJ n'ont démontré aucune objection, le chef juge n'a toutefois pas agréé à la demande, d’autres défendeurs dans cette affaire, à savoir l'Accountant General et le ministère des Finances, n'ayant pas reçu la plainte amendée.

Doreen Télémaque, une habitante de Bois-d'Oiseaux, Plaine-Magnien, âgée de 47 ans, a été agressée hier matin par son ex-compagnon, 46 ans, à la gare routière de Mahébourg. Tous deux devaient s’y rencontrer pour l'achat de fournitures scolaires pour leur enfant de 12 ans, mais c'est armé d'un sabre qu’Azor Esperanzo Carleto Rivière, un quinquagénaire, s'est pointé.

Poursuivi pour le meurtre de son ex-fiancée, Thierry Stéphane Agathe, un habitant de Cité Argy, Flacq, a comparu devant les Assises. La poursuite a accédé à sa demande pour une réduction de la charge de manslaughter qui pesait sur lui. L’accusé a ainsi plaidé coupable sous une charge réduite de “wounds and blows causing death without intention to kill”. Le procès a été fixé pour être entendu le 27 mars.

Iqbal Mallam Hassam, ancien Managing Director de la State Investment Corporation (SIC), fait l'objet de deux accusations provisoires en cour de Rose-Hill, soit d'abus dans l'exercice de ses fonctions et de blanchiment d'argent.

Hyder Ratan, Vellen Chellan et Anil Taurah étaient poursuivis en Cour intermédiaire sous une charge de coups et blessures causant la mort sans intention de la donner. Il leur était reproché d'avoir battu à mort Vishal Doorgah le 9 mars 2013. Ce dernier était recherché pour avoir kidnappé une fillette de 8 ans. Les trois accusés se sont vu accorder le bénéfice du doute concernant l'accusation d'agression mortelle mais ont été reconnus coupables d'avoir infligé des coups à leur victime, et ce de par leurs aveux dans leurs dépositions à la police.

Brian Burns, l’ancien Chief Executive Officer (CEO) d'Iframac Ltd et gendre de Dawood Rawat, patron de l'ex-BAI, a comparu ce matin devant la magistrate Sophie Chui au tribunal de Rose-Hill dans le cadre des accusations provisoires retenues contre lui après le démantèlement de l’empire BAI. Selon l'inspecteur Marianne, du CCID, le dossier a été transmis hier au bureau du Directeur des poursuites publiques. Me Gavin Glover, avocat de Brian Burns, a demandé que le parquet vienne communiquer sa position. L'affaire sera appelée le 9 mars.

Un chauffeur de taxi de 24 ans et habitant Quinze-Cantons, Vacoas, a été arrêté hier par la police de La Tour Kœnig. Il est soupçonné d’être impliqué dans la disparition de Christiana Chery, une habitante de La Tour Kœnig âgée de 27 ans, portée manquante depuis jeudi dernier. Son père a signalé sa disparition dimanche à la police. L’interrogatoire du suspect, placé en cellule, se poursuit.

Après Patrick Pondor, 48 ans, laboureur de son état, et Mohamad Yunus Dhundass, 24 ans, de Curepipe, deux autres suspects ont été interpellés, depuis hier,  Ils sont Kumarsing Ancharaz, habitant Beau-Bassin, et Gaëtan Lindsay, de la Tour Kœnig. Ils sont tous soupçonnés d’être impliqués dans un réseau de véhicules volés. Kumarsing Ancharaz et Gaëtan Lindsay ont pu retrouver la liberté conditionnelle après leur comparution pour forgery.