Faits divers

Les banques commerciales opérant des ATM à travers l’île sont sur le pied d’alerte depuis la fin de la semaine. En effet, trois ressortissants chinois ont tenté en pleine matinée de mercredi dernier de procéder à la capture des données confidentielles sur les bandes magnétiques des cartes bancaires de clients de la Mauritius Commercial Bank.

Le plaignant, propriétaire d'une ferme à Belle-Vue, Albion, où il élève des porcs, avait logé une plainte en Cour suprême, réclamant Rs 5,7 M au défendeur qui, selon lui, avait occupé illégalement sa ferme, laquelle, après un examen de la portion de terre où elle se situe, avait été grandement endommagée.

Trois hommes poursuivis en Cour intermédiaire pour avoir infligé des coups à un policier ont été acquittés. Ces derniers auraient infligé des coups de poing au constable lorsque ce dernier les a interpellés sur la route.

Un chauffeur d'autobus, poursuivi pour avoir causé la mort d'un motocycliste lors d'un accident de la route, a été blanchi devant la Cour intermédiaire.

Condamné le 13 juin 2013 à 33 ans de prison pour possession de drogue à des fins de distribution par le juge Prithviraj Fejna aux Assises, le Sud-Africain  Johannes Juric Botha gagne en appel.

Un dénommé Vashish, poursuivi devant la cour de Rose-Hill, avait écopé d’une peine de prison de six mois pour avoir volé une bâche, en violation des articles 301 et 305 du code criminel. La cour avait aussi ordonné qu’il soit sous la supervision de la police pendant un an après sa sortie de prison.

Une opération de balayage a vu les officiers de la brigade antidrogue de la division nord réaliser l’une de leurs plus grosses saisies de plants de cannabis jeudi à la mi-journée, à Mare d’Australia.

Laina Rawat, la fille du Chairman Emeritus de la BAI Dawood Rawat, qui a cherché refuge en France, a porté plainte hier après-midi au Central CID.

Depuis la fin de la semaine, l’état-major de la Mauritius Commercial Bank (MCB) est en état d’alerte avec des tentatives de fraude sur des guichets automatiques (ATM) à Port-Louis. Des informations à l'effet que l’ATM de Grand-Baie aurait été également ciblé n'ont pas été confirmées officiellement, même si la MCB a pris la décision de procéder à une vérification systématique de ses 140 guichets à Maurice.

Un habitant de Grand-Baie a déposé une plainte au poste de police du village à 21 h 45 hier afin de signaler le vol d’une bonbonne de gaz, de bijoux et d’une somme de Rs 9 000 à son domicile. Il estime que celui-ci a eu lieu entre 11 h 30 et 17 h 30 le même jour. Le montant du butin s’élève à Rs 60 000.

Le procès intenté par l’ICAC au directeur du Valuation Office et à Anerood Jeebodhun pour abus dans l’exercice de leurs fonctions sous les articles 7 (1) et 83 de la Prevention Against Corruption Act (POCA), a été appelé hier en cour intermédiaire devant la magistrate Wendy Rangan. Cela dans le cadre du rachat de la clinique MedPoint par l’État au coût de Rs 144,7 M.

Depuis ce matin, la boucle est bouclée dans le cadre de l’operasyon netwayaz initiée par l’Alliance Lepep au lendemain des élections générales du 10 décembre de l’année dernière. Même l’ancien président de la république Kailash Purryag, qui a affirmé avoir soumis sa démission suite à un Gentleman’s Agreement depuis janvier dernier avec le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, a eu à plier à une invitation formelle à grimper les 23 marches menant au QG du Central CID. Pour les besoins de cette audition, l’ancien chef d’État a retenu les services de Me Sanjay Bhuckory. Cette convocation s’est avérée incontournable suite à la série d’allégations proférées contre Kailash Purryag par l’Acharya Sonu Kumar Jha, lors de ses derniers déplacements aux Casernes centrales.

Le procès intenté par l’ICAC au directeur du Valuation Office et à Anerood Jeebodhun pour abus dans l’exercice de leurs fonctions sous les articles 7 (1) et 83 de la Prevention Against Corruption Act (POCA), a été appelé hier en cour intermédiaire devant la magistrate Wendy Rangan. Cela dans le cadre du rachat de la clinique MedPoint par l’État au coût de Rs 144,7 M.

L’audition des témoins, dans le cadre du procès intenté à Sanjeev Nunkoo pour complicité dans le cadre du meurtre d’Hélène Lam Po Tang, s’est poursuivie ce matin avec les dépositions des scientifiques du FSL. M. Bhagowantee, qui avait examiné la maison des Lam Po Tang le 29 octobre 2010 et le 3 novembre 2010, a déclaré en cour que du sang avait été prélevé dans plusieurs pièces de la maison. Il a indiqué qu’il en avait également dans la voiture de Sanjeev Nunkoo, plus précisément sur un tapis se trouvant près du siège passager à l'avant du véhicule. Tous les échantillons avaient été envoyés au FSL pour analyses.

L’acquisition en 2011 d’une propriété immobilière de haut standing à Floréal par Nandanee Soornack, très proche de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, continue à faire des vagues et est propulsée à l’avant-scène de la Navin’s Coffers Saga de l’opération Lakaz Lerwa Lion. Actuellement, le Central CID poursuit son enquête au sujet des dessous de l’exercice d’évaluation par le Valuation Office de cette transaction immobilière impliquant des VVIPs de l’ancien gouvernement travailliste. L’actuelle No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui a déjà été entendue Under Warning au sujet des zones d’ombre dans cette affaire, est attendue de nouveau dans cette enquête en cette fin de semaine. Ce dossier est un des sept qui ont été retenus pour être transmis en Italie en vue de soutenir la demande d’extradition de Nandanee Soornack. Il n’est pas à écarter que l’ex-PM Navin Ramgoolam soit de nouveau convoqué par les enquêteurs de la police pour consigner sa version des faits face à des allégations d’évaluation sur mesure du domaine Soornack à Floréal. De son côté, Didier Maingard de la Ville-Es-Offrans, l’ancien propriétaire, par le truchement de la société Blast Communication, donne sa version et soutient que « je n’ai fait de cadeau à personne ».

  • Des témoins entendus par l’ICAC affi rment que « le DPP avait suggéré qu’un Legal Advice soit obtenu du Solicitor General’s Offi ce, plus particulièrement de Me Rajesh Ramloll »
  • Le paragraphe 25: “The Director General did call the DPP on Friday 10 July 2015 and did mention that there was ‘pressure’”
  • L’ICAC confi rme son intention de poursuivre la « further investigation » sous la POCA
  • Quatre options, allant d’un Nolle Prosequi à un Referral en passant par des poursuites au pénal, sous l’article 93 de la Constitution régissant tout cas de « Misbehaviour »  de la part du DPP

L’Independent Commission against Corruption (ICAC), par l’intermédiaire du directeur de l’Investigation Division Chimunlall Ghoorah, est passée à l’offensive dans l'affaire Sun Tan Hotels Pty Ltd, dont le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, est l'un des protagonistes. Dans un contre-affidavit juré hier après-midi, la commission anti-corruption a dévoilé une partie de ses batteries en soulignant qu’elle est « duty bound » d’instruire des enquêtes sur des allégations, notamment suite à un “referral” en bonne et due forme. De ce fait, l’ICAC a confirmé son intention d’aller de l’avant avec la “Further Inquiry” dans l’affaire de la réduction des “Indemnity Fees” pour le renouvellement du bail de deux arpents de Pas Géométriques pieds dans l’eau à Palmar et donne la garantie que cet exercice sera mené en toute impartialité. Toutefois, avant de s’attaquer au cœur du problème de la contestation de l’injonction temporaire émise par la juge Ah Foon Chui Yew Cheong en faveur du DPP, le directeur de l’Investigation Division de l’ICAC prend soin de mettre en avant le caractère exceptionnel de ce contre-affidavit, rédigé par Me Sivakmaren Mardemootoo.
 

593 plants de gandia ont été arrachés par la division sud de la brigade antidrogue, hier, dans le sud de l’île. Aidés du Police Helicopter Squadron, les enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont survolé un champ de cannes à St Aubin vers midi et y ont découvert une immense culture de gandia. 521 plants de cannabis, mesurant tous 10 cm, y ont été arrachés. Puis, vers 14 h, cette même équipe a survolé une forêt à Bois Sec et est tombée sur 72 plants de gandia, mesurant entre 10 cm et 30 cm. L’enquête se poursuit, l’identité des cultivateurs étant encore inconnue.

La demande de remise en liberté conditionnelle de Jayraj Sookur, accusé du meurtre de sa belle-fille Stacey Henrisson, a été débattue hier devant les Assises. La police, par le biais du Detective Inspector Jean Claude Vally, a objecté à la remise en liberté de l’accusé. Ce dernier, quant à lui, dit faire confiance à la justice, car il est innocent dans cette affaire. Le juge Pritviraj Fekna communiquera sa décision ultérieurement.

La compagnie sucrière de Savanne était poursuivie en Cour industrielle sous une charge de “failing to ensure, so far as is reasonably practicable, the safety and health at work of one of its employee”. Un de ses employés s’était grièvement blessé au bras en manoeuvrant une machine alors qu’il travaillait dans un champ de cannes à L’Avenir. La Cour l’a reconnue coupable.

Le procès intenté à Sanjeev Nunkoo pour complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang se poursuit avec l’audition des témoins de la Poursuite. L’ASP Luciano Gerard, l’enquêteur principal dans cette affaire, a été appelé à la barre des témoins. Il a fait lecture des trois dépositions de l’accusé dans lesquelles il revient sur les événements précédant la découverte du cadavre d’Hélène Lam Po Tang à son domicile le 15 octobre 2010 et incrimine l’époux de la victime. « Gary (l’époux de la victime, Ndlr) ti promett pou donn mwa Rs 500 000 pou debaras lekor la », avait-il confié à la police.

Dans la matinée, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) mettait la dernière main à l’affidavit pour contester l’injonction temporaire obtenue par le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre sa convocation formelle dans le cadre de l’enquête sur la Sun Tan Hotels Saga.

  • L’ex-chairperson de la STC, Vimi Appadoo, confrontée aux pressions exercées sur les autres « board members » pour avaliser le contrat jackpot de Rs 10 milliards au groupe Bhunjun
  • L’ex-ministre Rajesh Jeetah et le CEO Vikram Bhunjun parmi les deux derniers protagonistes à être interrogés Under Caution par le Central CID

L’enquête du Central CID sur le contrat jackpot de Rs 10 milliards en faveur de Betamax, du groupe Bhunjun, aborde un dernier virage avant l’étape du “clearance” au niveau de l’Office of the Director of Public Prosecutions.

Le Canadien Allan Stockhall, arrêté en juillet 2009 avec 989,6 g d’héroïne d’une valeur de Rs 15 millions, a comparu devant les Assises aujourd’hui.

Une boutiquière tenant un commerce à Saint-Paul était poursuivie en Cour intermédiaire sous une charge de “possession of articles obtained by means of a crime”. Il lui était reproché d’avoir été en possession de certains articles qui avaient été volés à la compagnie Delicia Foods Ltd. Pour sa défense, elle avait expliqué qu’elle n’était pas au courant que ces biscuits et boîtes de tomates avaient été dérobés car elle les avait achetés auprès d’un représentant de Delicia Foods. Tous les articles avaient été livrés dans sa boutique durant la journée et elle avait payé entre Rs 6 000 et Rs 7 000 pour chaque livraison.