Faits divers

La présence de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam à son bungalow de Roches-Noires, de 16 heures le 2 juillet 2011 à au moins 1 h 30 le 3 juillet, a été doublement certifiée par le Central CID. En effet, le week-end dernier, le chef inspecteur de la VIPSU attaché à la sécurité de Navin Ramgoolam, a donné des indications sur son emploi du temps et a complété l’exercice, hier après-midi, avec la conclusion de son audition en tant que témoin par des hommes de l’assistant commissaire de police Heman Jangi.

Le procès intenté à Pravind Jugnauth pour conflit d’intérêts dans l’affaire MedPoint a été pris sur le fond ce matin en Cour intermédiaire devant les magistrats Niroshini Ramssondar et Azam Neerooa. Après la déposition d’un Senior Officer de l’État civil, la Cour a entendu le Main Enquiring Officer de l’ICAC dans cette affaire, Prenauth Aleear.

Mouhammad Moustakin Aumeer a comparu en Cour d’assises ce matin devant le juge Benjamin Marie-Joseph pour avoir agressé mortellement son demi-frère, Afzal Karrim Khan, âgé de 34 ans au moment du drame, lors d’une dispute qui avait mal tourné. Plaidant coupable sous une charge réduite de « coups et blessures causant la mort sans intention de tuer », il a écopé de cinq ans de prison.

La cour a condamné Kaviraj Lutchman à 25 ans de prison pour avoir, en février 2010, tué sa belle-mère Amrita Chatardharry, 51 ans. Les 1 627 jours passés en détention seront déduits de sa sentence.

Les hommes de la Southern Division et ceux de la Major Crime Investigation Team (MCIT) conjuguent leurs efforts dans trois possibles cas de meurtres rapportés officiellement dans la nuit d’hier à ce matin.

Le procès intenté à l’ancienne enseigne Pick N Pay par Mont Choisy Ltd, réclamant des dommages de Rs 200 M pour rupture de contrat, a franchi une étape importante. Dans un ruling rendu hier, le Full Bench de la Cour suprême a ordonné aux deux parties d’avoir recours à un règlement arbitral, devant la Cour commerciale, tranchant ainsi en faveur de Mont Choisy Mall. Rappelons qu’à l’ouverture du procès, une question préliminaire avait été soulevée pour savoir si le contrat entre les deux parties comportait une clause stipulant qu’en cas de litige, elles devraient avoir recours à l’arbitrage.

Le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun, l’ancien maire de Quatre-Bornes Maheswarsing Khemloliva et Beejaye Soomye ont été reconnus coupable de participation à une manifestation illégale devant les locaux de Radio One, le 2 mai 2009. Les magistrates ont statué que les preuves présentées en cour démontrent que les trois accusés étaient bel et bien présents.

La sentence à l’égard de Jordan Lennon, âgé de 21 ans, pour homicide involontaire sur la personne du policier Rajkumar Chandan Sheoraj a été prononcée ce matin devant la magistrate Ida Dookhy-Rambarrun. Le jeune homme, 19 ans au moment des faits, était accusé d’avoir heurté mortellement un motard de la police sur la route de Flic-en-Flac dans la nuit du 22 au 23 décembre 2012.

La Roches-Noires saga, qui fait l’objet d’une enquête à deux têtes, sur respectivement les incidents au campement de Navin Ramgoolam le 3 juillet 2011 et le suicide en cellule au poste de Rivière-du-Rempart le 30 juillet de la même année, prend une autre tournure. Depuis ce matin, la Special Cell du Central CID sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi accorde priorité au volet consacré au « suicide » d’Anand Kumar Ramdony en cellule au poste de police de Rivière-du-Rempart aux petites heures du matin du 30 juillet 2011. Ce suspect avait été interpellé dans le cadre d’une enquête dans une affaire de recel (Possession of Stolen Property) d’une montre contre paiement de Rs 200. Depuis ce 30 juillet 2011, le doute continue à planer quant aux circonstances de ce drame dans un poste de police en dépit des conclusions d’une enquête judiciaire, présidée la magistrate Ganoo.

Un avis de fortes houles, valable jusqu'à mardi, est en vigueur. La présence de la forte tempête tropicale Chedza influence en effet l'état de la mer à Maurice.

Le rapport du Fact Finding Committee (FFC) présidé par l'ancien juge Arriranga Pillay sur la non-reconnaissance des diplômes et maîtrises par le Medical Council (MC) a été soumis, vendredi, au Conseil des ministres. Lequel blâme plusieurs institutions de haute importance, dont la Tertiary Education Commission (TEC), l'Université de Technologie (TEC), le Medical Council (MC) et l'ancien ministre de la Santé. Selon le compte rendu du Conseil des ministres, les institutions sus-mentionnées, ont failli à maintenir un control rigoureux en ce qu'il s'agit des agreements signés avec le DY Patil Worldwide Ltd.

La thèse soutenue par l'ancien Premier ministre et leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam, à l'effet qu'il n'était pas présent à son campement de Roches-Noires au moment des incidents à 1h30 du matin le 3 juillet 2011 est mise à rude épreuve. Ainsi, deux membres de la garde prétorienne de Navin Ramgoolam, l'ancien directeur du National Security Service (NSS), Dev Jokhoo, l'ancien patron de la VIPSU, l'ex-DCP Ravine Sooroojebally, ont été appréhendés et inculpés provisoirement du délit de complot et de cover-up dans l'enquête au sujet de cette affaire. À hier, la convocation formelle pour interrogatoire under caution et très probablement l'inculpation provisoire de Navin Ramgoolam était tributaire d'une further statement de son ancien ami et nouveau dénonciateur, l'homme d'affaires Rakesh Gooljaury, après celle dans la soirée de dimanche dernier. Mais l'étape Ramgoolam devra être franchie d'ici à la fin de cette semaine, même si les responsables de cette enquête, placée sous la supervision de l'assistant commissaire de police Hemant Jangi, se gardent de se prononcer sur cette échéance cruciale tant sur le plan de l'enquête que politique.

Jean-Michel Lee Shim, ancien patron de SMS Pariaz, dont le nom a été cité dans la GamblingGate, a débarqué à Maurice, hier matin, soit dix-huit mois après. Au terme d'un arrangement préalable négocié avec le Central CID, il s'est rendu directement aux Casernes centrales en compagnie de son conseil légal, Me Yousouf Mohamed, Senior Counsel.

Aucun joueur n'a trouvé la combinaison gagnante pour le tirage du Loto d'hier soir. Avec le roll over, le jackpot de samedi prochain passera à environ Rs 20 millions.

La magistrate Ida Dookhy-Rambarun, siégeant en Cour intermédiaire, a abandonné les charges contre un chauffeur de taxi accusé d’avoir été le complice d’un vol avec circonstances aggravantes. Ce dernier était poursuivi en cour intermédiaire sous trois chefs d’accusations, à savoir entente délictueuse, complicité et possession d’objets volés. Il avait plaidé non-coupable.

Le nouveau ministre des Arts et de la Culture, Dan Baboo, a eu une rencontre avec des artistes à son bureau jeudi matin, où il a été question de la Rights Management Society (RMS) et de ceux qui représentent Maurice à l’étranger, entre autres. Cette information diffusée sur une radio privée a toutefois fait l’effet d’une bombe dans la communauté des artistes, car la majorité d’entre eux – et non des moindres – n’étaient pas au courant de la rencontre…

Dix-sept personnes ont fait appel d’une décision de la cour qui leur a interdit de travailler « directement ou indirectement » avec une compagnie offrant des services similaires à ABC Datacall Ltd pour une durée de six mois. Le motif de cet ordre d’interdiction est que les appelants avaient résigné leur contrat avec la compagnie plaignante pour une société concurrente.

Le rapport du Fact Finding Committee présidé par l’ancien juge Arriranga Pillay sur la DY Patil Medical School, qui a été soumis au Conseil des ministres hier, a constaté que la Tertiary Education Commission (TEC), l’Université de Technologie (UTM), le Medical Council et le ministère de la Santé ont tous failli dans leur tâche en ce qui concerne le suivi de la mise en œuvre de l’accord signé avec DY Patil Worldwide Ltd.

Au cours d’une patrouille de routine dans la journée de jeudi, des officiers du poste de police de Terre-Rouge sont tombés sur une voiture garée dans un lieu pas très fréquenté de Morcellement Richwood.

Poursuivi initialement devant les Assises sous une charge de “manslaughter” pour avoir, en février 2010, tué sa belle-mère Amrita Chatardharry, 51 ans, avant de la découper en morceaux, Kaviraj Lutchman, un mécanicien de Phœnix, répond désormais d’une charge réduite de “wounds and blows causing death without intention to kill”. Il a comparu hier devant le juge Benjamin Marie-Joseph, lequel rendra son verdict le 20 janvier.

Une dizaine de jours après le démarrage des auditions des premiers protagonistes dans l’affaire du cambriolage au campement de Navin Ramgoolam, à Roches-Noires, dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011, l’enquête du Central CID atteint ces jours-ci son point culminant. La convocation de l’ancien Premier ministre pour interrogatoire “Under Warning”, techniquement son arrestation, est plus qu’une certitude. Mais le suspense est de mise quant au jour où devra intervenir cette étape.

Un consultant en éducation reprochait à un individu de lui avoir soutiré une somme de Rs 55 000 en se faisant passer pour un vendeur d’automobiles. La magistrate Ida Dookhy-Rambarun, siégeant en Cour intermédiaire, a toutefois statué que les documents de la transaction jouaient en faveur de l’accusé, du fait que l’accord concernait un prêt et que le plaignant prétendait l’avoir signé sans le savoir.

Muhammad Ashfaaq Khan Mohidinkhan, 19 ans, et son complice Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, alias Ballon, 45 ans, ont comparu devant les Assises ce matin pour importation et trafic de drogue. Les deux accusés sont en détention depuis leur arrestation, en 2012. L’un d’eux, Mohidinkhan, se dit persécuté à la prison de Grande-Rivière et dit craindre pour sa sécurité.

La série d’enquêtes policières contre des membres de l’ancien gouvernement se poursuit. La semaine prochaine ce sera au tour des anciens ministres Lormus Bundhoo (Santé) et Satish Faugoo (Attorney General) d’être inquiétés par la police suite à un incident survenu à la veille du scrutin du 10 décembre à Goodlands.