Faits divers

Traduit devant la cour criminelle intermédiaire présidée par la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen, un dénommé Jacques Désiré Francis a obtenu le bénéfice du doute. Il était accusé d’avoir pris part à divers cambriolages perpétrés dans les résidences de Pereybère et dans les environs, mais il a nié avec force y avoir pris part, tant dans la déclaration qu’il a faite à la police que lors de sa déposition en cour sous serment. Il avait été impliqué dans ces vols par un certain Janny Stephan Edouard, témoin que la magistrate a finalement trouvé peu crédible. Elle a donc rayé les accusations qui ont été logées contre l’accusé.

Le procès qu’intente l’État en Cour d’assises, présidée par le juge Benjamin Marie-Joseph, à Dharshan Gungaram, accusé du meurtre de Ricardo Dintu en décembre 2004, a été appelé ce matin devant les Assises. Alors que la Cour avait prévu de rendre son Ruling sur la motion de voir dire logée en juin 2013 et dont les débats se sont étendus sur plus d’un an, l’affaire a été renvoyée au 9 septembre. La Cour d’assises décidera également s’il y aura un stay of proceedings après que l’avocat de la défense eut évoqué un cover up de la police.

Un vol s'est produit sur un site d'irrigation à Fond-du-Sac entre samedi et lundi.

Intervenant samedi dernier au Mother Courage Centre, Moka, lors d'une rencontre avec la presse, Ian Jacob, un des animateurs de Rezistans ek Alternativ, a annoncé la participation de son mouvement aux prochaines élections générales.

Arrêté dans le cadre du scandale dans le judiciaire qui a éclaté en juillet 2013 après une plainte logée par Paul Foo Kune alléguant qu’il y aurait des tentatives d’entraver la bonne marche de la justice dans l’affaire opposant Sports Data Feed à Play Online en Cour suprême, l’avocat Noor Hussenee a comparu devant la magistrate Ida Dookhy Rambarrun hier. Son homme de loi, Me Raouf Gulbul avait logé une motion pour demander la radiation des charges contre lui, ce à quoi avait résisté la poursuite.

Les débats dans l’enquête judiciaire pour faire la lumière sur l’accident d’un bus de la CNT à Sorèze le 3 mai 2013 en cour correctionnelle de Port-Louis ont pris fin aujourd’hui.

Dans un projet logé en Cour suprême, un homme a réclamé que celle-ci le déclare comme étant le père de l'enfant de sa maîtresse. Cette dernière, qui était mariée, a en effet affirmé ne plus avoir de relations intimes avec son époux depuis janvier 2003. Quant à sa fille, elle est née en décembre de la même année. Cependant, après voir étudié l’affaire, la Cour a préféré refuser la paternité de l'enfant au plaignant.

Les commissaires de la Competition Commission of Mauritius (CCM) ont avalisé, lors de la réunion de vendredi dernier, les recommandations de la directrice générale de la CCM pour l'imposition d'une amende totalisant Rs 27 millions ainsi que de directives sur Phoenix Beverages Ltd et Stag Beverages Ltd,  parties trouvées coupables de collusion en vue de contrôler le marché de la bière à Maurice.

Poursuivi par le ministère du travail, la compagnie de construction Ramloll Bhooshan Renovation and Building Ltd a été reconnu coupable par la Cour Industrielle de n’avoir pas pris les mesures adéquates pour assurer la sécurité de ses employés. Lors d’un accident le 1er avril 2011, un employé s’était grièvement blessé lors d’une chute d’un échafaudage.

Le bilan du week-end sur les routes a été lourd avec cinq nouvelles victimes. Un motocycliste, Kishan Jugroo, âgé de 23 ans, habitant Phoenix, a été renversé mortellement sur la route de Flic-en-Flac, à hauteur de la Speed Camera. Vu les circonstances, il a été tué sur le coup. D’autre part un autre motocycliste, Ramanand Lingaya, 28 ans, de Baie-du-Tombeau, a succombé hier soir à de graves blessures essuyées lors d’un accident de la route. Par ailleurs, trois survivants du violent accident sur l’autoroute à Calebasses, dans la nuit de vendredi à samedi, ayant fait trois morts, sont toujours admis au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital où dans un des cas, l’état de santé inspire de vives inquiétudes.

PITON : Des bijoux et une tablette volés chez une jeune femme
Une habitante de Cottage âgée de 25 ans a consigné une déposition au poste de police de Piton samedi pour un vol survenu à son domicile le même jour. Entre 7 h 15 et 18 h, des bijoux et une tablette, estimés à Rs 58 000, ont été emportés d’un meuble. Aucune trace d’effraction n’a été relevée sur les lieux.

  • La victime Geerjanand Bhaugeerutty, Sampling and Technical
  • Manager d’une compagnie de textile, au volant de sa Audi, revenait d’une rencontre avec des clients malgaches en compagnie d’un collègue quand le drame s’est produit
  • La Mitsubishi de la victime Descombes aurait quitté la voie expresse de l’autoroute en direction de Port-Louis pour percuter violemment deux autres voitures engagées dans le couloir menant au nord de l’île
  • Trois autres occupants des trois véhicules impliqués dans
  • cet accident fatal admis à l’hôpital, dont un à l’Intensive Care Unit, suite à de graves blessures

Deux ressortissants français détenus à Maurice pour trafic de droits seront transférés incessamment en France, a appris Le Mauricien de sources officielles. Ce transfert fait suite à une série de consultations entre les autorités française et mauricienne. I

La magistrate Niroshini Ramsoondar, siégeant en Cour intermédiaire, a décidé de rayer les charges portées contre Dilmohamed, Mahamoodally et Gangoo, qui étaient poursuivis pour avoir comploté afin de commettre un hold-up de Rs 2,5 M au préjudice d’une agence de voyages. Le délit aurait été commis en août 2006 rue Sidanier, à Port-Louis.

La magistrate Yashumatee Gopaul, siégeant en Cour de Pamplemousses, a trouvé coupable un homme accusé d’avoir agressé un autre après un accident de la route. La magistrate a statué que l’accusé avait donné plusieurs versions contradictoires, notamment le fait qu’il avait maintenu que la victime était saoule lors de l’altercation alors que le formulaire 58 n’en avait pas fait mention.

Allan Limmer, un chef de cuisine sud-africain qui travaillait pour le compte d’un établissement hôtelier dans le Nord du pays, a récemment été licencié avec pour motif ce qu’il considère être une « banale affaire de nouilles », mais que son ancien employeur estime être une faute grave. M. Limmer a logé une plainte il y a quelques jours, en Cour suprême, réclamant à la compagnie propriétaire du complexe la somme de Rs 35 M en guise de dommages.

Les limiers de la CID de la Southern Division sont sur la piste de six suspects, qui ont mis à exécution un plan de braquage de la filiale de State Bank of Mauritius à Surinam. A hier soir, le préjudice n'était pas encore évalué alors qu'un des clients de la banque, qui venait d'effectuer un retrait, a été délesté de la somme de Rs 40 000.

Condamné le 10 octobre 2011 à une peine de 42 ans pour le meurtre, le 24 février 2007, de sa mère – Daivannai Chocalingum, âgée de 73 ans –, Jeevadassen Chocalingum a appris que son appel sera entendu devant le Full Bench de la Cour Suprême, composé du Chef Juge Keshoe Parsad Matadeen et de deux autres juges, le 4 septembre prochain. Le verdict de “guilty as charged” pour meurtre avait été voté en Cour d’assises à sept contre deux. Quelque temps après sa condamnation, Jeevadassen Chocalingum avait, par le biais de ses hommes de loi – Mes Rama Valayden et Manoj Appado –, fait appel de la sentence.

Cinq jours après le drame frappant la famille Chellen et la Mauritius Tourism Academy, le mystère de la noyade de l'ancien directeur de l'Ecole hôtelière Sir Gaëtan Duval, Harmon Chellen, aussi connu sous le nom de Desiga, âgé de 53 ans, aux Seychelles demeure entier.

Le procès qu’intente l’État en Cour d’assises, présidée par le juge Benjamin Marie-Joseph, à Dharshan Gungaram, accusé du meurtre de Ricardo Dintu en décembre 2004, connaîtra un développement majeur ce mardi. Le juge rendra son Ruling sur la motion de voir dire logée en juin 2013 et dont les débats se sont étendus sur plus d’un an.

De nouveaux développements sont intervenus ce matin dans le cadre de l’enquête sur les coups de feu mortels tirés le dimanche 17 avril 2013 dans le chassé Carsenac à Poste-de-Flacq, qui appartient à la propriété sucrière de Constance. Un habitant de Flacq, Jeetendra Mooneea, alias Pipone, 41 ans, avait été tué lors d’une opération de lutte contre le braconnage. Jusqu’ici, la Major Crime Investigation Team (MCIT), travaillant en collaboration avec des enquêteurs de la CID Eastern Division, avait procédé à cinq interpellations, soit le meurtrier présumé, Atmanand Deenoo, gardien de chassé, le Chief Watchman, José Léveillé, Marquelin Eulalile et Vikhash Bhogun, chauffeurs de Constance et Philippe Rivalland, Manager de cette propriété sucrière. Cette ultime partie de l’enquête, axée sur une tentative de « pervert the course of justice » avec un maquillage de ce meurtre, visait à établir le rôle et les responsabilités de deux hommes de loi dont les services ont été retenus par Constance.

Comme cela arrive souvent, alors que vous êtes tranquillement au volant de votre voiture, voilà que se pointent subitement derrière vous trois ou quatre motards tous feux allumés et sirènes ou klaxons ronflants. Eux roulent au-dessus des limites autorisées et vous demandent, illico presto et faisant fi des dangers environnants, de vous rabattre pour laisser passer le cortège premier ministériel ou celui de son vice-Premier ministre. Même si cela est dérangeant pour votre conduite prudente, vous vous exécutez immédiatement en bougonnant des mots pas très gentils. En vous disant qu’après tout, cela fait partie du folklore de notre chère République. Celle qui est classée au 24e rang des pays les plus paisibles du monde selon le Global Peace Index.

L’autopsie pratiquée par les autorités des Seychelles sur la dépouille de Harmon Chellen, ancien directeur de la Mauritius Tourism Academy, a attribué le décès à la noyade. Mais à ce stade, aucune autre indication n’a filtré quant aux circonstances de cette noyade en début d’après-midi lundi alors que le principal concerné devait reprendre l’avion pour rentrer à Maurice ce jour-là. Ce matin, des démarches étaient en cours en vue du rapatriement du corps, qui est attendu à l’aéroport SSR cet après-midi. Les services du Dr Satish Boolell, ancien Chief Police Medical Officer, ont été sollicités pour une contre-expertise médico-légale à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre en début de soirée.

Une jeune mauricienne de 28 ans, qui a débarqué à l'aéroport d'Adélaïde mercredi matin, s'est retrouvée dans les mailles des autorités australiennes. À sa descente d'avion, un simple contrôle des bagages initiés par les officiers de l'Australian Customs and Border Protection Service devait en effet déboucher sur la découverte d'environ trois kilos de méthamphétamine dans une de ses valises. La suspecte a déjà été inculpée de “importing a border controlled substance” en violation avec l'article 307.1 de la Criminal Code Act de 1995.