Faits divers

L'Independent Commission Against Corruption (ICAC) a obtenu récemment un "attachment order" de la Cour suprême, sous la section 56 (3)(a) de la Prevention of Corruption Act, sur une partie des biens appartenant à l'usurier Presram Sookur (72 ans) et ses proches. Cet ordre se rapporte à 19 véhicules et sept portions de terrain, le tout est évalué à plusieurs millions de roupies. Les protagonistes doivent expliquer leur source de financement, que les enquêteurs soupçonnent de provenir des victimes qui auraient été bernées par le casseur.

L'avocat Mamade Alim Bocus était le premier à déposer devant la Commission d'enquête sur la drogue hier. Président de l'ICTA depuis mars dernier, cet ancien candidat du MMM a été cité par Raouf Gulbul s'agissant de la rencontre à Saint-Pierre, en novembre 2014.

Athon Murday, actuellement attaché aux services de Me Raouf Gulbul, a succédé à Riaz Gulbul, devant la Commission d'enquête sur la drogue. Hier, devant cette instance, cet avocat ayant déclaré avoir « prêté serment depuis 12 ans » a fait montre d'une certaine légèreté, poussant l'ancien juge Paul Lam Shang Leen à s'exclamer à un certain moment de son audition : «Vous êtes corrompu ! » Athon Murday a donné des éclaircissements sur sa présence aux côtés de Raouf Gulbul lors de la fameuse soirée du 24 novembre 2014 à Saint-Pierre, en pleine campagne électorale, et sur la présence des autres participants.

Depuis jeudi, des éléments du Forensic Science Laboratory (FSL) sont venus épauler les sauveteurs de la Fire and Rescue Team et la Special Mobile Force (SMF) dans l’entrepôt incendié de Shoprite, à Trianon. Le FSL compte examiner certaines substances pouvant indiquer la présence ou les restes du corps de Sandesh Domah (24 ans), le seul employé qui n’a pas répondu à l’appel après l’éclatement du sinistre vers 18 heures dimanche dernier.

Le procès intenté à Navin Ramgoolam dans l'affaire des coffres-forts contenant Rs 220 M retrouvés à son domicile de Riverwalk a été appelé pour la première fois ce matin en Cour intermédiaire. L'ancien Premier ministre a plaidé non coupable aux vingt-trois chefs d'accusation logés contre lui pour « accepting payments in cash in excess of an amount equivalent to 500 000 rupees in foreign currency ». Des délits qui auraient été commis entre 2009 et 2015. Le représentant de la poursuite Me Denis Mootoo compte écrire au Master de la cour pour solliciter une équipe et 5 counting machines en vue de compter les billets saisis. Cet exercice se fera le 10 mai 2018, date à laquelle le procès a été fixé. Le 31 mai et 21 juin 2018 ont aussi été retenues pour l'audience.

En principe, la commission d'enquête sur la drogue, présidée par l'ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, ne devait pas tenir d'auditions publiques cette semaine. Toutefois, en toute urgence, les membres de la commission ont pris la décision de procéder à l'audition d'un témoin considéré comme étant susceptible de porter le cas du Senior Member at the Bar et Chairman de la Gambling Regulatory Authority, Me Raouf Gulbul, au « Make or Break Point ». La séance du jour sera davantage consacrée aux secrets de famille, car le témoin n'est nul autre que le neveu du Senior Member at the Bar et a assuré les fonctions de clerc à l'étude de Me Gulbul pendant au moins 13 ans. Il sera question de la genèse de la connexion de l'étude Gulbul avec le parrain des parrains, Peroumal Veeren, et des liens avec Parviza Jeeva, qui a été condamnée à une longue peine de prison pour trafic de drogue. Mais les révélations pourraient également porter sur le transfert illégal d'importantes quantités de devises étrangères par la filière du VIP Lounge au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport.

Un comité de crise a été institué sous la présidence du ministre des Collectivités locales Mahen Jhugroo pour passer en revue la situation au Trianon Shopping Park; l'incendie qui a éclaté dans l'entrepôt de l'hypermarché Shoprite depuis 18 heures dimanche n'est toujours pas maîtrisé à ce mardi matin.

Dans un jugement interlocutoire rendu le 7 septembre, le juge Prithviraj Fekna avait statué que sir Harry Tirvengadum et Gérard Tyack n’auront pas à rembourser les sommes de 1,5 et 1,3 million de francs suisses respectivement, la réclamation intervenant plus de 10 ans après les faits reprochés.

Un touriste polonais âgé de 41 ans n’oubliera pas de sitôt ses vacances à Maurice, qui ont viré au drame dimanche. Il nageait dans le lagon de Blue-Bay, à une centaine de mètres de la plage, quand un bateau à moteur l’a percuté.

Un violent incendie s'est déclaré hier peu avant 18h dans l'entrepôt de l'hypermarché Shoprite, à Trianon. Un des employés, Sandesh Domah, n'a pas donné signe de vie depuis. Les 80 pompiers mobilisés luttent toujours pour circonscrire le dernier des quatre foyers. L'accès à l'intérieur est compliqué. « Une épaisse fumée toxique se dégage et la chaleur dans l'entrepôt est intense. Ce qui rend notre tâche difficile » , explique Dorsamy Ayacoutee, Divisional Fire Officer. 

Le village de Baie-Topaze à l’ouest de Rodrigues vit un véritable drame depuis vendredi soir. Aurélio Jean, âgé de 50 ans, habitant du village, et pêcheur de son état, est porté disparu en mer au large de la Passe-Butte. La pirogue dans laquelle il avait pris place en début de soirée de vendredi pour une partie de pêche a chaviré en pleine mer. La cause : une énorme houle ! Les recherches entreprises par les pêcheurs des environs et des éléments de la National Coast Guard (NCG) pendant toute la journée d’hier n’ont rien donné. La Passe-Butte est réputée pour être une zone extrêmement dangereuse. Par contre, deux autres pêcheurs à bord du Fils du Temps, une embarcation en fibre de verre, en l’occurrence, Sténio Jean, âgé de 42 ans et Francet Raphaël, qui sont restés agrippés pendant six heures à la pirogue renversée, ont pu être secourus par un autre pêcheur, qui rentrait à terre à bord d’une autre embarcation.

Le lieutenant de la Special Mobile Force (SMF) Atmanand Sookur est poursuivi en Cour intermédiaire pour homicide involontaire après que deux anciens membres du GIPM, les Privates Nanon et Binda, ont péri noyés au bassin de Sept-Cascades lors d’une sortie d’entraînement le 29 septembre 2012. Lors de l’appel du procès jeudi, son homme de loi, Me Hamid Jaggoo, a demandé à avoir tous les documents relatifs à cette affaire, dont une copie de l'enregistrement vidéo du jour du drame. La poursuite fera part de sa position le 30 novembre.

Dans le procès intenté à l'ex-ministre et député de la circonscription No 9 Raj Dayal pour « bribery by public official », les avocats de la défense et de la poursuite ont fait leur plaidoirie, dans le cadre de la motion présentée par Me Gavin Glover, avocat de Raj Dayal, demandant l'arrêt permanent du procès pour « abus de procédures ». Il reproche à l'ICAC de n'avoir pas fait parvenir au DPP un document « intrinsèquement lié » à la plainte logée contre son client à l'ICAC. Mais la poursuite soutient qu'il est prématuré de réclamer l'arrêt du procès, faute de preuves.

La compagnie CT Power avait logé une plainte contre l'État mauricien, lui réclamant la somme de USD 30 974 735,06 et Rs 3 543 355 000, soit environ Rs 4,6 Mds. La compagnie veut désormais amender sa plainte pour y ajouter d'autres éléments. La cour a accédé à sa demande. L'affaire sera appelée le 6 février 2018. CT Power indique dans sa plainte que cette somme représente les coûts engendrés pour la construction de la centrale de charbon à Albion ainsi que les pertes encourues avec la décision du gouvernement de ne pas lui octroyer de permis.

« Mauritian constitutional regime: Avenue for Reforms ». Tel était le thème de la conférence animée hier après-midi par les membres de l’Association du Middle Temple (Mauritius) à la municipalité de Port-Louis. Le vice-président de l'association, le juriste Milan Meetarbhan, a exposé cinq aspects de notre Constitution qui, selon lui, doivent être revus. « There is room for better interpretation of what is already there. No need for reform. » Pour lui, plusieurs aspects de la Constitution soulèvent des interrogations, qui méritent d'être débattues en profondeur. Notamment le pouvoir du parlement d'amender la Constitution, la loi suprême du pays.

Louis Dean Hamilton Golding, 40 ans, a été arrêté jeudi par une équipe de la Field Intelligence Unit (FIU) dans la région de Baie-du-Tombeau. Il était recherché dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du gérant de la villa Lotus, Ajith Kumar Tohubul, 61 ans, commis le 10 octobre. L’épouse du quadragénaire, Marie Clothida Golding, est toujours recherchée par la police.

Le corps de Ginette Bellerose, 70 ans, a été retrouvé hier dans une mare de sang à son domicile, à Petite-Rivière. La piste d'un vol qui aurait mal tourné est privilégiée par les enquêteurs. Environ Rs 11 000 ont disparu des caisses de la boutique que tenait la septuagénaire.

Ramraz Hoolass, un Charge Nurse de 59 ans, affecté à l’hôpital Jeetoo à Port-Louis, a été arrêté par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) mercredi pour avoir utilisé son poste pour obtenir une gratification. Le délit a été commis en février 2016 alors qu’il travaillait au laboratoire de l’établissement.

Le Senior Member at the Bar et Chairman de la Gambling Regulatory Authority sans compter le rôle de Legal Adviser du Premier ministre, Me Raouf Gulbul, est en passe d’établir un record. Déjà cet après-midi, il sera à sa quatrième comparution devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, pour la suite de sa confrontation avec de graves allégations au sujet de ses relations professionnelles et autres avec des trafiquants de drogue notoire. A ce matin, aucune indication n’était disponible de sources officielles que la séance du jour serait la dernière de la série ou pas. Mais des recoupements d’informations effectués par Le Mauricien de sources concordantes indiquent qu’un volet crucial n’a pas encore été abordé à ce jour.

En se basant sur certaines informations, l’Anti Drug and Smuggling unit (ADSU) a arrêté un cinquième suspect dans l’enquête sur la saisie de Rs 105 M d’héroïne sur un couple kazakh, le 20 octobre à l’aéroport international SSR.

Yadavesh Seegoolam, 18 ans, a été arrêté pour tentative de meurtre sur sa belle-mère de 38 ans. À la suite d’une altercation mardi soir, le jeune homme s’est saisi d’un couteau avant de lui assener plusieurs coups. Grièvement blessée, la trentenaire a été transportée d’urgence à l’hôpital Nehru où son état de santé est jugé inquiétant. Elle n’est pas en état de consigner sa version des faits.

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) enquête sur les agissements de quelques avoués véreux qui, de mèche avec des usuriers, dépouillent les clients qui n’arrivent pas à rembourser leur emprunt. Les enquêteurs ont noté que, dans certains cas, les victimes n’étaient pas mises au courant du transfert de leur bien au nom des prêteurs sur gages ou celui de leurs proches. Lors de l’arrestation de l’usurier Presram Sookur, 62 ans, lundi, l’ICAC a saisi des titres de propriété dans lesquels figurent les noms de deux avoués.

Trente et un mois après l’écroulement de l’empire du Chairman Emeritus du groupe BAI, Dawood Ajum Rawat, un nouvel épisode de ce feuilleton se joue actuellement en Cour suprême. La demande pour le Winding Up de la Bramer Banking Corporation Limited formulée par voie d’affidavit pour le compte du Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Yacoob Ramtoolah, risque d’avoir des répercussions personnelles pour deux protagonistes majeurs, en l’occurrence Dawood Ajum Rawat lui-même, et l’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam.

Des policiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont eu fort à faire pour arrêter un musicien âgé de 29 ans, lors d’une perquisition à son domicile lundi. Ce dernier était en compagnie de deux trentenaires quand la police a débarqué.