Faits divers

Une véritable catastrophe en mer a été évitée de justesse, hier après-midi, au large de Flic-en-Flac. Un bateau de plaisance avec 14 touristes étrangers à bord a chaviré et, à ce matin, au moins six des passagers sont toujours en observation dans une clinique privée. Plus grave encore est que le skipper, un dénommé Visnoo Ramasawmy, âgé de 34 ans, habitant résidence St-Jacques, Flic-en-Flac, était en état d’ébriété et a été pris en contravention par la National Coast Guard pour le délit de « operating pleasure craft under the influence of alcohol ».

Rambhajun Dholah, client de la State Bank of Mauritius, réclamait Rs 150 000 de dommages à sa banque pour des préjudices causés lors d'une transaction où sa carte de débit a été refusée, et ce alors que son compte était bien approvisionné. La magistrate Maryse Cala-Panglose a rejeté sa demande, statuant que la SBM n'était aucunement responsable d'erreurs techniques sur un “non-SBM POS”.

La septuagénaire continue à se murer dans le silence face aux détails accablants de Mardaye Kalinghee, la coaccusée de Morcellement Saint-AndréAprès le temps mort de ce début de semaine dans l’enquête sur le meurtre de Mantee Murchoyyea, âgée de 53 ans, dont le corps découpé en treize morceaux furent découverts dans le Bassin Cahin le mardi 24 février, la Major Crime Investigation Team (MCIT) se prépare à coincer les deux derniers suspects encore en liberté. A cet effet, un Judge’s Order, sollicité par les enquêteurs de la police, devrait ouvrir la voie à un dénouement rapide de cette affaire, avec notamment l’arrestation de ces derniers. Entre-temps, Cathaye Mootien, aussi connue sous le nom d’Ayama, âgée de 79 ans, continue à faire prévaloir son droit au silence même si les détails des aveux de Mardaye Kalinghee sont présentés comme étant extrêmement accablants quant à son rôle dans ce crime commis de sang froid. Le dernier détail en date est que le paiement des Rs 50 000 « pou travay ki inn fer » devait être effectué ce mois-ci selon l’arrangement agréé au préalable entre Ayama et la commanditaire, qui voulait, semble-t-il, régler son compte à Mantee Murchoyea par jalousie et vengeance.

Plus de 30 ans après, un homme d’affaires et directeur de compagnie, aujourd’hui âgé de 70 ans, doit répondre devant les autorités de l’absence de contrôle alléguée de ses pulsions sexuelles. Joseph Marie Cyril Tyack, habitant Curepipe, est interrogé Under Warning en présence de son homme de loi, Me Gavin Glover, au QG du Central CID suite à de graves allégations d’attouchements sexuels répétés et de viol portées par la victime, une Mauricienne, qui a épousé un ressortissant français, et qui n’a pas encore digéré les abus allégués, qu’elle avait subis alors que ses parents avaient une entière confiance en son « bourreau ».

Professionnelle du canyonning, Delphnie Beugnot a fait une chute fatale après une fausse manœuvre ou un moment d’inattention à Pétrin mardi matin vers 9h30. La Réunionnaise qui s’apprêtait à descendre une cascade de huit mètres était accompagnée de son époux et de trois autres habitués de ce genre d’activités. Son corps a été hélitreuillé des gorges où le médecin avait déjà constaté le décès attribué à des fractures au crâne.

Arrestation d'un Prison Officer avec 13 pouliahs de gandia et du Subutex. Opération menée par la PSS suite à une filature. Le suspect allait prendre du service ce soir. La drogue était destinée à un trafiquant notoire à la prison.

L’enquête du Central CID sur le détournement de Rs 105,4 millions au préjudice de Clensy Appavoo, fondateur de HLB Appavoo & Associates Ltd, pourrait changer de bord, la victime se retrouvant maintenant dans le hot seat. Le Central CID met actuellement la dernière main au questionnaire de base pour l’interrogatoire under caution de Clensy Appavoo sur les dessous de l’affaire Cordial OI Ltd après le décès du promoteur de cette société offshore, un ressortissant français, Michel Paul Corvalan, le 29 mars 2011. Une somme de 2,3 millions d’euros (≈Rs 100 millions) est en jeu. D’autre part, en fin de semaine, les hommes des assistants commissaires de police Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi ont quasiment bouclé le dossier de Winsy Buttié, en liberté provisoire sous une caution de Rs 125 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 16 millions. Les informations recueillies dans les milieux autorisés du Maurtius Turf Club confirment que cette propriétaire de dix coursiers misait en moyenne Rs 150 000 par journée de courses jusqu’à tout récemment.

Un chauffeur de taxi ayant plus de 40 ans de carrière a été agressé, jeudi, à la mi-journée par le récidiviste Shanawaz Dowlut, 32 ans, alias Bol, habitant Plaine-Magnien. Ce dernier l’a entraîné à la plage publique de La Cambuse avant de le tabasser violemment et de le laisser pour mort. Il a ensuite pris la fuite à bord du véhicule du chauffeur de taxi, avant de changer les plaques d’immatriculation.

Jean Manuel Ravina a été acquitté par la Cour de Port-Mathurin, présidée par la magistrate Meenakshi Bhogun-Ramjutton, qui conclut que l’accusation était “défectueuse”.

La fin de cette semaine a vu de fréquentes visites des hommes du Central CID dans les locaux du Mauritius Turf Club (MTC) pour compléter le volet de l’enquête sur le détournement de fonds de Rs 105,4 millions au préjudice de Clensy Appavoo, de HLB Appavoo & Associates Ltd.

La Major Crime Investigation Team (MCIT) du tandem composé du chef-inspecteur Luciano Gérard et de l’inspecteur Ranjit Jokhoo abordera ce week-end un tournant décisif dans le meurtre de Mantee Murchoyea, âgée de 53 ans, découpée en treize morceaux  – balancés dans le Bassin Cahin dans la nuit du 23 au 24 février dernier. Les principales pièces de ce puzzle avec en toile de fond une sinistre affaire de sorcellerie et de vengeance devront servir à l’interrogatoire Under Caution de Cathaye Mootien, aussi connue sous le nom d’Ayama, âgée de 79 ans et habitant Chebel. Jusqu’ici, cette suspecte, qui a été appréhendée mercredi après-midi, nie toute participation dans ce crime macabre.

Ryan Bergue (et non Goder, comme mentionné dans notre édition d'hier) est « sain et sauf ». C'est arrivé devant la grille de l'école hier matin que ce dernier aurait profité d'une minute d'inattention de sa soeur, qui l'accompagnait, pour prendre la fuite en direction de la forêt.

Jane Maclean, ancienne directrice du laboratoire scientifique (FSL), a soutenu dans un rapport qu’elle a rédigé sur ses conclusions quant à l’incendie qui a eu lieu chez Harish Boodhoo le 1er mars 2011 : « In my opinion, the fire was started by person (s) unknown distributing an accelerant around the back of the pickup truck and lighting it with a naked flame ». Le magistrat Kevin Moorghen, qui a présidé l’enquête judiciaire instituée par le DPP pour situer les causes de cet incendie, a donné hier, lors de la dernière audience de cette instance, lecture de ce rapport.

C'est une attaque qui aurait pu avoir des conséquences tragiques. Muthoora Ramdass, 64 ans, plus connu sous le nom d'Indur, habitant Engrais-Martial, Eau-Coulée, a été victime, hier à la mi-journée, d'une agression à l'arme blanche avant d'être laissé pour mort sur la plage publique de La Cambuse, peu fréquentée en jours de semaine. Son agresseur est un récidiviste connu des services de Police de Mahébourg et Plaine-Magnien. Il s'agit de Shanawaz Dowlut, 32 ans, habitant Plaine-Magnien.

Les habitants de Baie-du-Cap ont laissé éclater leur colère hier. « Napli kapav gramatin tanto marse plis ki 1,5 km alle vini. Napli kapav avec sa bann contour Chamarel la. Dimoun pe malad, zenfan pe arriv tard lekol, dimoun pe perdi travay », disent-ils. « Rann nou nou simin », clament-ils, estimant que les autorités n'ont « pas pris les décisions qu'il fallait » en faveur des habitants du village. D'autant que la route sinueuse et très étroite de Chamarel, qu'ils sont contraints d'emprunter de Choisy à Case-Noyale, représente un danger « plus conséquent » pour la vie des milliers d'usagers de cette route.

C'est lorsque la “speed camera” de Midlands a arrêté de fonctionner que le pot aux roses a été découvert hier. L'appareil, qui repère les véhicules dépassant la limite de vitesse de 110 km/h, a été endommagé jeudi vers 2 h du matin, par pas moins de cinq balles provenant d'un fusil de chasse. L'affaire est très prise au sérieux, d'autant qu'il s'agit du deuxième acte de vandalisme en deux mois sur ce genre d'appareil.

L'ex-enseignante du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) Sudha Singh et la psychologue Pascale Bodet, poursuivies pour complot et usage de faux dans l'affaire de pédophilie alléguée au MITD, ont comparu hier devant la Cour de District de Rose-Hill. Les charges provisionnelles qui pesaient sur elles ont été rayées. Toutes deux ont signifié leur intention de poursuivre le ministre de l'Éducation Vasant Bunwaree.

L'ex-enseignante du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) Sudha Singh et la psychologue Pascale Bodet, poursuivies pour complot et usage de faux dans l'affaire de pédophilie alléguée au MITD, ont comparu hier devant la Cour de District de Rose-Hill. Les charges provisionnelles qui pesaient sur elles ont été rayées. Toutes deux ont signifié leur intention de poursuivre le ministre de l'Éducation Vasant Bunwaree.

Le procès opposant le Premier Ministre Navin Ramgoolam à Pravind Jugnauth et vice versa a été appelé en Cour Suprême devant le juge Abdool Rafick Hamuth ce matin.

Josian Kenneth Fabre – un jeune homme ayant été trouvé coupable et condamné en 2009 à 32 ans de prison par la Cour d’assises pour, selon l’accusation, avoir tenté de prendre possession de 285,8 g d’héroïne en vue d'un trafic – devra faire face à un nouveau procès, tel que décidé par le Full Bench de la Cour suprême.

La Bail and Remand Court avait rejeté le 26 septembre dernier la demande de liberté conditionnelle de Kennedy Thérèse, poursuivi pour le meurtre de son arrière-grand-mère, Marie Andréa Thérèse, et ce de peur que le jeune homme, qui suit des traitements psychiatriques depuis 2009, ne commette un autre crime.

Quatre perforations dont trois sur la caméra du radar de Midlands ont été repérées par la traffic branch de la police dans la matinée.

Le procès intenté à Siddick Chady et Prakash Maunthrooa dans l'affaire Boskalis a été appelé ce matin. La magistrate Wendy Rangan n'a pas accédé à la motion logée par l'avocat de Siddick Chady, Me Said Toorbuth, pour “disclosure of documents”.

Douze semaines après le meurtre atroce de Mantee Murchoyea, âgée de 53 ans – dont le corps a été découpé en 13 morceaux jetés dans le Bassin Cahin, à Petit-Verger, Petite-Rivière –, la Major Crime Investigation Team (MCIT) a élucidé les circonstances macabres de l'affaire.