Faits divers

Le meurtre d’Eishanne Coowar, âgé de 43 ans, homme d’affaires habitant Eau-Coulée, le samedi précédent, a été élucidé en moins de 24 heures avec l’arrestation du meurtrier présumé. Le masseur Ricardo Atchiane, âgé de 23 ans, habitant Rose-Hill, appréhendé par la Major Crime Investigation Team (MCIT), est passé aux aveux lors de son interrogatoire se déroulant en présence de son homme de loi, Me Ravi Rutnah, vendredi soir. Déjà, dès son arrestation, dimanche dernier, il avait donné des indications sur le meurtre et le butin volé du coffre-fort, soit de l’argent liquide, des devises étrangères et des bijoux d’une valeur de Rs 1,7 million, avaient été retrouvrés, de même que l’arme du crime, sur les instructions du meurtrier présumé. Mais cette affaire pourrait déboucher sur deux autres pistes, soit une filière d’adoption d’enfants contre paiement avec un journaliste comme intermédiaire présumé et une affaire de drogue.

La guerre au sujet de l’exclusivité pour organiser les paris sur les matches de football à l’étranger (Grande-Bretagne) engagée entre Michel Lee Shim, de Sport Data Feed Ltd, et Paul Foo Kune, de Play-On Line éclabousse le judiciaire. Depuis vendredi, la Cour suprême est en état d’électrochoc avec des révélations soutenues par de la Documentary Evidence à l’effet que des juges étaient manipulées par des forces occultes contre des récompenses en argent en vue d’obtenir des jugements truqués présumés. C’est du moins le sens de la démarche entamée par Paul Foo Kune en début de semaine dernière avec une déposition en présence de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, au QG du Central CID. En fin de semaine, les hommes des ACP Vuddamalay et Jangi sont passés à l’action avec une descente musclée dans l’enceinte de la Cour suprême en vue de l’arrestation de deux secrétaires de juges Krisnadatt Jory et Rajendra Issuri aux services des juges Hamuth et Caunhye.

Le petit village de Grand-Port a été choqué, lundi dernier, suite au meurtre de Nykos Antonino Babet, un handicapé de 35 ans. Jonathan Catherine, 21 ans, le troisième concubin de son ex-épouse Sherlaine Hellene, 34 ans, l’a poignardé à mort alors qu’il était chez lui en fauteuil roulant. Activement recherché par les limiers de la Central Investigation Division (CID) de Mahébourg, Catherine s’est constitué prisonnier le lendemain peu avant midi au poste de police de Bel Air Rivière Sèche.

Un magasin de Goodlands a été cambriolé dans la nuit du 9 au 10 juillet.

RKLM Pro Services, qui avait effectué des travaux mécaniques et électriques dans le centre commercial de New-Grove, réclamait de ce dernier une somme de Rs 1 683 750 pour des travaux complétés dont le paiement n’avait pas été reçu.

L’avocate Vijaya Sumputh, qui s’était lancée dans une bataille juridique contre le Holborn College, institution tertiaire britannique pour laquelle elle agissait en tant qu’agent, a décidé d’abonner les poursuites contre l’institution.

L’événement d’hier, soit l’arrestation de deux secrétaires de juge, a définitivement mis l’ensemble des juges dans un état de choc. Aucun ne voulait commenter cette situation, ni même le chef juge, Bernard Sik Yuen, ni le Deputy Master and Registrar, les deux personnes qui ont été au four et au moulin, plus particulièrement ce dernier, pendant toute la journée d’hier.

Le Central CID, qui a arrêté hier quatre personnes, soit l’avoué Me Roshan Rajroop, deux secrétaires de juges, Krisnadatt Jory et Issuri, affectés respectivement au service des juges Hamuth et Caunhye en Cour suprême, et Akhee Bhikajee, une employée de SMS Pariaz, est en présence de dix e-mails des plus accablants et incriminants pour les principaux suspects.

Le PMSD et Lalit soutiennent la décision du président de la République de demander à la Commission de Pourvoi en Grâce d’étudier la possibilité de réclamer une réouverture du dossier de l’incendie meurtrier de l’Amicale. Lalit va plus loin en réclamant une commission d’enquête pour savoir ce qui s’est réellement passé ce 23 mai 1999.

Interrogé pendant  environ quatre heures hier, dans les locaux du Central CID aux Casernes Centrales, l’ex-Attorney General a formellement nié les allégations portées contre lui selon lesquelles il a proposé une somme d’argent à la famille Jeannot pour que Florent Jeannot, 19 ans, enlève sa déposition d’agression consignée à la police contre lui. En compagnie de son panel d’avocats, dont Mes Yousuf Mohamed, Senior Counsel, Gavin Glover et Sanjay Bhuckory, Yatin Varma a donné ses explications pour justifier ses dires autour des dessous des tractations avec des membres de la famille Jeannot. Dans une déclaration à la presse après ce rendez-vous au Central CID, Me Gavin Glover a fait comprendre que son client est serein pour les prochaines étapes de l’enquête à venir et est à la disposition des enquêteurs. D’autre part, un des aspects abordés hier avec ceux-ci devait avoir trait aux différents appels téléphoniques échangés par Yatin Varma tout au long de ces négociations entre au moins le 19 mai et le samedi 15 juin. Rappelons que concernant Maurice Allet, le State Law Office a objecté hier à la motion déposée la semaine dernière par son conseil légal, dans laquelle celui-ci demande que l’accusation provisoire logée contre le président de la MPA soit rayée. Ainsi le magistrat Prithiviraj Balluck a fixé au 6 août prochain les débats.

  • Deux secrétaires de juges, les dénommés Jory et Issoory, et un représentant de SMS Pariaz placés en état d’arrestation par le Central CID à la suite de graves 
allégations de corruption
  •   Des hommes de loi impliqués dans cette affaire devront être appréhendés 
par le Central CID incessamment
  •   Ordre de la Cour suprême à la demande du DPP pour la saisie des ordinateurs 
des secrétaires de juge en état d’arrestation
  •   Les ACP Vuddamalay, Jangi et le SP Callee en Cour suprême ce matin pour informer les autorités compétentes des détails de ce “Very High Profile Case”
  •   Des échanges d’e-mails portant sur des directives pour le versement présumé de pots-de-vin de Rs 300 000 aux auxiliaires de justice et pour d’autres paiements de Rs 500 000 en possession du CCID

Depuis ce matin, la Cour suprême est ébranlée par un gros scandale avec deux secrétaires de juges, les dénommés Jory et Issoory, de même qu’un membre de la profession légale, placés en état de détention au QG du Central CID. De graves allégations portant sur la manipulation de documents versés dans des dossiers lors des affaires devant cette instance du judiciaire contre le paiement de pots-de-vin ont été portées contre ces secrétaires de juges au-dessus de tout soupçon. En parallèle à l’arrestation de ces suspects au cœur même du système judiciaire, les responsables du Central CID, les assistants commissaires de police Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi et le surintendant Yashdev Callee, se sont rendus en Cour suprême pour informer les autorités compétentes des premiers détails de ce qui est présenté comme un « Very High Profile Case ».

Une femme de 64 ans, actuellement en vacances à Maurice et séjournant à Pereybère, a été victime d’un vol dans la nuit de mardi.

Les magistrats Ratna Seetohul-Toolsee et Raj Seebaluck siégeant à la cour criminelle intermédiaire, ont rendu leur ruling sur la motion qu’avait déposée Me Yusuf Mohamed SC, avocat de la défense, dans le procès logé contre des anciens conseillers municipaux de Quatre-Bornes portant sur l’allocation d’étals à la foire la ville. La cour a donné raison à la défense.

Des débats ont eu lieu hier sur la motion présentée en Cour criminelle intermédiaire sur la motion de Showkutally Soodhun contestant l’admissibilité des photos qu’ont remises à la police deux photographes travaillant pour le compte du groupe de presse La Sentinelle Ltd.

L’ancien Attorney General Yatin Varma, remis de ses émotions récentes, accompagné de son panel d’hommes de loi, dont Mes Yousuf Mohamed, Senior Counsel, Gavin Glover et Sanjay Bhuckory, subit depuis la mi-journée un interrogatoire Under Warning au QG du Central CID dans le cadre du VarmaGate.

Stéphane Tossé, garde du corps de Sanjeev Lutchmun — un des directeurs de la compagnie Whitedot arrêté dans le cadre de l’enquête sur le scandale financier des Ponzi Schemes — est interrogé au Central CID depuis le début de la semaine sur les Rs 4 millions retrouvées dans l’appartement de sa petite amie. Le suspect maintient sa version initiale et nie toute connexion de cette forte somme d’argent avec l’affaire Whitedot.

C’est un véritable cri du cœur que les parents d’enfants handicapés fréquentant les écoles de l’APEIM ont lancé en direction du gouvernement ce matin. C’était lors d’une manifestation organisée au Jardin de la Compagnie, à Port-Louis, visant à alerter l’opinion publique sur l’avenir incertain de leurs enfants avec l’annonce de la fermeture de ces écoles. « Assez de discrimination ! »

La journée de demain s’annonce cruciale dans l’enquête du Central CID dans le VarmaGate pour l’ancien Attorney General, Yatin Varma, et le président en exercice de la Mauritius Ports Authority (MPA) et du PMSD, Maurice Allet, les deux inculpés provisoirement et en liberté sous caution pour le délit de complot pour entrave à la justice.

La Corporation Nationale de Transport (CNT) fait face à une urgente injection en vue d’assurer un renouvellement substantiel de sa flotte d’autobus dans la conjoncture. C’est ce qui découle d’une communication du General Manager, Robin Soonarane, au conseil d’administration de la CNT le mois dernier. Le montant estimé est de Rs 1,3 milliards pour financer l’acquisition de 370 nouveaux autobus en vue de remplacer 402 bus jugés vieux et en panne faute de pièces de rechange.

La motion de la défense réclamant l’arrêt du procès pour abus de procédures dans l’affaire Boskalis a été présentée en Cour intermédiaire devant la magistrate Wendy Rangan hier.

Au cours d’une dispute, hier soir, un soudeur âgé de 30 ans a été poignardé par son frère, un maçon âgé de 26 ans.

Marie Régis Philippe Aza était poursuivi par la Cour intermédiaire pour « larceny of a gold chain on a public road » et « possession of stolen property ». Ce retraité de 63 ans a plaidé non coupable.

La coïncidence veut qu’alors que le Premier ministre, Navin Ramgoolam, est appelé à répondre à l’Assemblée nationale à une interpellation parlementaire sur les inondations meurtrières du 30 mars dernier, les représentants de General Construction sont entendus dans les locaux de la CID de Port-Louis Sud aujourd’hui.

Le ressortissant indien Qadeer Baig Mirza,  accusé de trafic de drogue, a écopé de douze ans de prison et d’une amende de Rs 75 000. Le juge Benjamin Joseph siégeant en Cour d’assises l’a trouvé coupable de possession de 120,4 grammes d’héroïne amenée à Maurice en provenance de Mumbai à des fins de distribution le 3 décembre 2010. Il avait caché l’héroïne dans les semelles de ses chaussures.