Faits divers

Le juge Gérard Angoh, siégeant à la cour commerciale, est arrivé à la conclusion que la firme Euro Frigo Ltd, qui achète des produits frigorifiés, a payé la totalité de la somme qu’elle était censée devoir à Ital Surgel Ltd, une firme importatrice.

La demande faite par la SICOM Employees Union (SICOMEU) devant le Tribunal de l’Emploi (Employment Relations Tribunal — ERT) pour que la SICOM lui accorde la reconnaissance syndicale, a été appelée pour la première fois jeudi dernier. Une prochaine audience est fixée au 8 avril

Razun Jean Patrick Remond était poursuivi en cour de district de Port-Louis sous une charge de Smoking in Public. Il était accusé d’avoir fumé à la gare Jan Palach à Curepipe.

Les hommes de CID de la région Nord, opérant sous les ordres de l'assistant Commissaire de Police Devanand Reekoye, ont mis hors d'état de nuire un gang de voleurs à Bois-Marchand aux petites heures hier matin.

Le procès intenté à Siddick Chady et Prakash Maunthrooa dans l’affaire Boskalis s’est poursuivi hier en cour intermédiaire. Jan Cornelius Haak et Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede, les deux représentants de la firme Boskalis, sont attendus à Maurice afin de témoigner dans cette affaire. Les deux hommes disent cependant craindre pour leur sécurité.

Dans le cadre du procès intenté à Siddick Chady et Prakash Maunthrooa, respectivement ancien Chairman de la Mauritius Ports authority et ex-directeur de cet organisme dans l’affaire Boskalis, Raymond Lagesse, le directeur de la compagnie Mechanical Transport Ltd, est venu témoigner en cour hier.

Poursuivi pour avoir offert des pots-de-vin à des cadres du Board of Investment pour faciliter l’obtention de permis de résidence à des étrangers, Iqbal Mohabuth a été condamné hier à six mois de prison et à payer une amende de Rs 75 000. La peine d’emprisonnement a été suspendue en attendant que la Cour étudie sa requête pour des travaux communautaires. Iqbal Mohabuth répondait de 17 charges en violation la Prevention of Corruption Act (PoCA).

Le volet des pratiques médicales illégales alléguées au DY Patil Medical College prend son envol avec une première descente des lieux, hier, à l’hôpital Jawaharlal Nehru par des limiers du Central CID pour compiler les dossiers. Cet exercice est suivi aujourd’hui d’une convocation pour audition de l’ancien Regional Health Director de l’hôpital de Rose-Belle, le Dr S. Ramdoyal, en compagnie de son homme de loi, Me Antoine Domingue, aux Casernes centrales. En parallèle, le Fact Finding Committee, présidé par l’ancien chef juge Arriranga Pillay et institué par la Tertiary Education Commission (TEC), qui a procédé, hier, à l’audition de l’ancien directeur exécutif de la TEC, Praveen Mohadeb, entamera la semaine prochaine l’ultime étape avant la soumission du rapport sur le cas du DY Patil Medical College au conseil d’administration pour toute décision. Entre-temps, un nouveau scandale fait actuellement l’objet d’un début d’enquête au Central CID avec en toile de fond un trafic de cadavres entre une maison et une faculté de médecine dans le privé, autre que le DY Patil Medical College.

Un contrôle routier mené la semaine dernière dans l’Ouest a permis d’élucider un vol de moto. Quatre jeunes suspects, dont deux mineurs, ont été appréhendés par la police.

Le procès intenté au directeur de Skyline Travel Agency Mahmad Yacoob Maghoo (alias Aboo) et l’ancien directeur général de la Banque de développement de Maurice (DBM) Benyram Chooramun, a été appelé hier devant l’instance criminelle de la Cour intermédiaire, présidée par le magistrat Vijay Appadoo.

Le seul héritier de deux portions de terres de feu Deomateea Gokool, Premdeo Gokool, avait intenté un procès à une certaine Shyamwatee Ragoomundun, lui reprochant d’avoir pris avantage de la maladie et du vieil âge de la propriétaire pour qu’elle lui vende ses deux portions de terres.

Un dénommé Peter Yan Ross, qui a été appréhendé par l’ADSU le 19 novembre 2013 dans une plantation de cannabis alors qu’il manipulait cette drogue en compagnie de deux autres personnes, a été remis en liberté sous caution par la Bail and Remand Court présidée par la magistrate Sophie Chui.

Le procès qu’intente l’Independent Commission Against Corruption à l’ancien ministre des Infrastructures publiques Ajay Gunness et à l’ex-directeur général de la Development Works Corporation Dhaneshwar Soobrah a été appelé hier matin en Cour criminelle intermédiaire devant les magistrats Azam Neerooa et Vijay Appadoo.

Les deux procès intentés – l’un par le Dr Rajah Madhewoo du Regroupement Travayer Social (RTS) et l’autre par Pravind Jugnauth – ont été appelés ce matin devant le Deputy Master and Registrar, Nicolas Oh San-Bellepeau.

L’enquête sur le démantèlement du réseau de contrebande opérant dans la zone portuaire a débouché jusqu’ici sur 16 arrestations. L’escouade de la Port Police menée par le chef inspecteur Hector Tuyau en collaboration avec des éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a procédé à l’arrestation de deux directeurs de Bella Amigo, une compagnie engagée dans la commercialisation de poisson et de fruits de mer dans le réseau d’hôtels et de restaurant à travers l’île. Aujourd’hui, une descente des lieux était prévue dans un restaurant huppé de la région ouest en vue de confirmer les aveux d’un des suspects interpellés depuis la semaine dernière.

SMS Pariaz Ltd avait été trouvée coupable par la Cour de Moka de n’avoir pas payé de “prescribed fees in respect of a classified trade” au Conseil de District. La compagnie devait alors s’acquitter d’une amende de Rs 2 000 et des frais de commerces de Rs 25 000. En appel, les juges Saheeda Peeroo et David Chan Kan Cheong ont néanmoins annulé l’amende, jugeant que cette dernière n’avait « pas lieu d’être ».

Jean D. A. Andersson était poursuivi en Cour intermédiaire pour le vol et la détention de feuilles de contreplaqué au préjudice d’un collège de Pailles, en violation des sections 301(1) et 305(1)(b) du code criminel. La magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen a rayé les deux charges retenues contre lui.

La magistrate Sophie Chui, siégeant à la Bail and Remand Court (BRC), a accordé la liberté conditionnelle à Louis Didier Papie, qui se trouvait en détention à la suite d’une affaire d’escroquerie.

Une réclamation d’argent faite dix ans après une transaction de vente est considérée comme étant hors du temps. Siégeant en instance d’appel, le Senior Puisne Judge Eddy Balancy, et le juge Prithiviraj Fekna, ont confirmé la décision de la cour intermédiaire en ce sens, en retenant un point de droit soulevé par les défendeurs dans le procès de réclamation.

Le conseil d’administration de la SICOM envisage de contester le rapport du Pr Torul, qui préside la Commission Conciliation et Médiation (CCM), en Cour suprême. La direction de la compagnie d’assurances d’État conteste pour rappel le rapport du Pr Torul, qui dit-elle contient des inexactitudes et des remarques injuste à son égard. Entre-temps, la SICOM Employees Union a déposé vendredi dernier une demande devant le Tribunal de l’Emploi en vue d’obtenir d’un ordre intimant à la SICOM de la reconnaître en tant que syndicat défendant les intérêts des travailleurs.

Nasser Gunnoo, Mohit Bheekhoo et Hussein Goolamkader ont été poursuivis en cour intermédiaire pour avoir reçu des lingots d’or volés par un employé de la Gold Lovers Jewellers. La magistrate Niroshini Ramsoondur a jugé coupables Nasser Gunnoo et Hussein Goolamkader. Mohit Bheekhoo a quant à lui obtenu le bénéfice du doute.

Un peu plus d’une année après l’éclatement du scandale Ponzi Scheme avec au moins 3 630 victimes recensées pour un montant déclaré de Rs 937 millions, c’est véritablement un retour à la case départ. En effet, les dernières informations en date indiquent que l’Assets Recovery Office sous le contrôle de l’Office of the Director of Public Prosecutions est appelé à revoir sa stratégie par rapport aux avoirs saisis dans le cadre de cette enquête. Ce développement fait suite à un ordre de la Cour suprême suite à des actions logées par des compagnies de Leasing. Entre-temps, le Central CID est en présence de nouvelles orientations en vue de conclure cette enquête sur des crimes en col blanc. Un des points à approfondir demeure le communiqué émis par Sunkai Co Ltd durant le week-end du 30 mars 2013 garantissant un remboursement intégral de leurs investissements alors que Bhimla Ramloll, aussi connue sous le nom de Mme Kabas, était en détention policière.

Le nombre de femmes ayant perdu la vie des suites de violences conjugales s'allonge avec une nouvelle victime enregistrée tôt hier matin. Nalinee Nobin, une mère de famille de 42 ans – habitant Bain-des-Dames –, a en effet succombé sur son lit d'hôpital après avoir été brûlée au 3e degré par son époux le 5 mars dernier.

Golden Musical Entertainment avait logé une action judiciaire en Cour industrielle réclamant des dommages à Mauriplage Investment Co Ltd pour avoir injustement mis fin à son contrat. Le défendeur a demandé et obtenu que les poursuites soient abandonnées contre lui car Golden Musical Entertainment était une compagnie et non un employé, et n’était donc pas éligible à la “severance allowance” au taux punitif.