Faits divers

La région de Fond La Bonté à Rodrigues a été le théâtre d’une agression, suivie d’une tentative de suicide, mardi soir.

Les magistrats Kesnaytee Bissoonauth et Iqbal Azam Neeroa ont, dans un Ruling qu’ils ont rendu hier, décidé de consulter d’abord les deux documents qui sont en possession de la poursuite et qui ont été réclamés par la défense, dans le procès qui est intenté à Me Dick Ng Sui Wa. Ils feront connaître leur position sur la question à la prochaine audience, fixée au 14 décembre.

Me Rama Valayden, Leading Counsel de la défense dans le procès qui a été intenté en Cour d’Assises à Jean Désiré Huberto Charles, accusé d’avoir immolé par le feu sa femme, a déposé ce matin une motion dans laquelle il conteste la décision du jury. Cette motion sera débattue jeudi.

La diplomatie mauricienne a pris un mauvais coup avec l’ambassadeur mauricien accrédité auprès des Nations unies à New York condamné à l’amende par la justice new-yorkaise pour exploitation de la main d’œuvre.

Un machiniste de Surinam, âgé de 30 ans, a passé un sale quart d’heure samedi entre les mains de quatre individus. Comme il songeait à vendre sa voiture, il avait donné rendez-vous à 14 h à un individu sur la plage de Riambel. L’intéressé, qui était accompagné de trois individus, a proposé au machiniste de lui permettre d’effectuer un test drive avant d’aller de l’avant dans la transaction. Le vendeur devait accéder à sa demande et tous sont montés à bord du véhicule.

En sus de lui interdire de prendre de l'emploi dans une entreprise concurrente, Cuber Investment entendait forcer une employée à lui verser Rs 200 000… même au cas où celle-ci était licenciée !

Dans sa dernière édition, Week-End rapportait le grave accident survenu au rond-point de Solitude faisant une victime et la triste fin du laboureur de 53 ans qui a été retrouvé mort à côté de sa moto à Bassin Carré.

La partie de cache-cache engagée depuis bientôt un an entre l'ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, et l'Independent Commission against Corruption (ICAC) dans "le scandale du siècle" de MedPoint se poursuit. En effet, le leader du MSM avait été convoqué au QG de l'ICAC lundi dernier en vue de conclure son interrogatoire suite à son arrestation le 22 septembre de l'année dernière et à son inculpation provisoire pour le délit de conflit d'intérêts.

Les coupures d'eau jugées drastiques dans la région de Beau-Bassin/Rose-Hill ont été à l'origine d'une vive tension hier matin à Stanley.

Les juges Gérard Angoh et David Chan Kam Cheong, siégeant en instance d’appel, ont maintenu l’amende de Rs 490 000 qu’avait infligée la Cour de district de Pamlemousses à un homme qui prenait des paris sur des rencontres de football étranger alors qu’il ne détenait pas de permis d’opérer. Le faux bookmaker, un dénommé Dhamaraj Ramkissoon, avait été pris en flagrant délit par la police dans un lieu converti en Gaming House à Morcellement Saint-André.

Insatisfait de la façon dont son associé gérait son argent, François Michel Pascal Petiau avait demandé la saisie de Rs 8 millions des comptes bancaires de Serge Lachkar et de la Société de Philrose. La juge Rehana Mungly-Gulbul n’a pas validé la saisie provisoire précédemment accordée par un juge en chambre. Serge Lachkar a jusqu’au 6 février 2013 pour rembourser l’argent.

Dénouement hier dans le procès d’assassinat qui avait été intenté à Jean Désiré Huberto Charles, accusé d’avoir immolé son épouse par le feu. Il a été trouvé coupable à huit contre un par le jury. La sentence le concernant sera rendue mardi.

Deux développements majeurs en fin de semaine dans l’enquête sur l’affaire d’escroquerie de Rs 95 millions (3,8 millions de dollars de Singapour) initiée par le Central CID le vendredi 9 novembre. D’abord, les représentations d’Interpol à Singapour et en Suisse ont été contactées par la partie mauricienne pour des compléments d’informations au sujet des comptes bancaires attribués à Hemant Bangaleea, ancien chauffeur de Mauritius Telecom, interpellé en Europe avec une valise contenant Rs 300 millions en devises. Ensuite, pendant un peu plus de sept heures, ce suspect a subi une séance d’interrogatoire serrée axée sur la tentative d’agression contre Nitesh Ramdhary à Balaclava dans la soirée du jeudi 14.Deux développements majeurs en fin de semaine dans l’enquête sur l’affaire d’escroquerie de Rs 95 millions (3,8 millions de dollars de Singapour) initiée par le Central CID le vendredi 9 novembre. D’abord, les représentations d’Interpol à Singapour et en Suisse ont été contactées par la partie mauricienne pour des compléments d’informations au sujet des comptes bancaires attribués à Hemant Bangaleea, ancien chauffeur de Mauritius Telecom, interpellé en Europe avec une valise contenant Rs 300 millions en devises. Ensuite, pendant un peu plus de sept heures, ce suspect a subi une séance d’interrogatoire serrée axée sur la tentative d’agression contre Nitesh Ramdhary à Balaclava dans la soirée du jeudi 14.
Selon des recoupements d’informations auprès de sources autorisées, le Central CID a entamé des procédures en vue de solliciter la collaboration d’Interpol à Singapour et en Suisse à ce stade de l’enquête. L’objectif de cette démarche est tout simplement d’obtenir la confirmation de l’existence de comptes bancaires au nom de Hemant Bangaleea et si possible le montant des dépôts effectués jusqu’ici. Les documents bancaires fournis par Nitesh Ramdhary dans sa déposition devront servir de base de confirmation.
Cette décision a été prise en vue de faciliter l’enquête du Central CID car les procédures sous la Legal Mutual Assistance sont considérées comme étant plus élaborées. Un autre problème majeur est que pour avoir recours à cet instrument de coopération internationale, un Prima Facie Case de Money Laundering doit être établi avec une des inculpations provisoires logées contre le suspect. Or, les enquêtes de l’Independent Commission Against Corruption depuis décembre 2006 et de la police n’ont pu établir de délits sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act ou la Prevention of Corruption Act contre le chauffeur de Mauritius Telecom.
En attendant les premiers échanges d’informations sur les transactions bancaires opérées à Singapour ou en Suisse, les limiers du Central CID sous la double supervision des ACP Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi ont préféré concentrer l’interrogatoire du suspect sur la tentative de meurtre et les menaces contre Nitesh Ramdhary à Balaclava à la fin de la semaine dernière. Pendant plus de sept heures, le suspect, qui est arrivé au QG du Central CID vers 8 h, hier matin, a été entendu en présence de son homme de loi, Me Gavin Glover.
Hemant Bangaleea a rejeté en bloc les accusations portées contre lui par Nitesh Ramdhary, qui l’accuse de l’avoir escroqué d’une somme variant entre Rs 40 millions et Rs 95 millions dans une transaction foncière en Inde.
À ce stade, les enquêteurs du Central CID n’ont pas encore abordé le volet des menaces par SMS sur des téléphones cellulaires. Avant de passer aux accusations de Swindling, la séance de Questioning de Hemant Bangaleea devra déborder sur le premier cas d’agression vers la fin d’octobre dernier avec l’épouse de Hemant Bangaleea en liberté provisoire suite à une enquête policière.
Aucune indication n’était disponible à hier soir quant à la reprise de l’interrogatoire aujourd’hui ou lundi. Tout dépend de la disponibilité des hommes de loi, avançait-on de sources policières.

Les juges Gérard Angoh et David Chan Kam Cheong, siégeant en instance d’appel, ont maintenu l’amende de Rs 490 000 qu’avait infligée la Cour de district de Pamlemousses à un homme qui prenait des paris sur des rencontres de football étranger alors qu’il ne détenait pas de permis d’opérer. Le faux bookmaker, un dénommé Dhamaraj Ramkissoon, avait été pris en flagrant délit par la police dans un lieu converti en Gaming House à Morcellement Saint-André.

Les limiers de l’Anti-Piracy Unit enquêtent actuellement sur un réseau de distribution de chauffe-eau solaires contrefaits SunPower à Maurice. Ces dispositifs de captation de l’énergie solaire de cette marque devraient uniquement être commercialisés par l’unique revendeur officiel dont le magasin se trouve à Pereybère.

Maurice est citée comme faisant partie du réseau de blanchiment d’argent en provenance d’un des plus importants cas de fraude et de corruption au Nigeria et impliquant un gouverneur de province, James Ibori.

Après les réclamations de Rs 65 millions au LUX* Grand-Gaube, la famille de Michaela Harte demande Rs 25 millions au rédacteur en chef du Sunday Times Imraan Hosany et Starprint Co Ltd. La somme sera versée dans la Fondation pour l’éducation des enfants vulnérables en Irlande.

L’enquête policière initiée sur un réseau de voleurs de voiture dans le Nord a débouché sur l’arrestation d’un suspect, un mécanicien de 23 ans.

Comme nous l’avions annoncé mardi, le procès intenté en Cour d’Assises à Huberto Charles, accusé d’avoir provoqué la mort de sa compagne, Marie Greta Mendes, est arrivé au stade des plaidoiries des avocats des deux parties.

Le juge Abdurafeek Hamuth, siégeant à la division commerciale de la Cour suprême, a rejeté une plainte logée par le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie contre la firme Ducray Lenoir Ltd (DLL). Cette dernière avait obtenu, en 1999, le contrat pour importer et installer une Lithotripsy Machine (équipement qui a trait à la détection et l’enlèvement des pierres dans les reins). Au départ, la machine marchait comme il se doit, mais elle est tombée en panne sept mois plus tard.

La Cour d’appel, composée du Chef juge, Bernard Sik Yuen, et des juges Gérard Angoh et Nirmala Devat, a maintenu la sentence infligée à Dutt Nunkoo, trouvé coupable du viol et de l’assassinat de Pretty Doorgachurn, une fillette qui n’avait que 10 ans au moment des faits. Les délits remontent à plusieurs années.

Même si quatre jours après son arrestation par le Central CID, Hemant Bangaleea, l’ancien chauffeur de Mauritius Telecom à la valise de Rs 300 M, n’a pas été entendu formellement, un intérêt de plus en plus accru se fait voir quant aux comptes bancaires variant entre Rs 600 et Rs 700 M dans une banque commerciale à Singapour. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources proches des enquêteurs venant de différents organismes publics engagés dans cette affaire. Tout semble indiquer que l’option de la Legal Mutual Assistance avec la Suisse et Singapour pourrait être exercée dans un premier temps en vue de confirmer l’existence de ces dépôts bancaires avant de décider de la marche à suivre dans la Bangaleea saga.

La défense, dans le procès intenté en Cour d’Assises à Huberto Charles, accusé d’avoir provoqué la mort de sa compagne, a clos son dossier.

Une motion présentée par Me Ravi Rutnah, avocat de Laval Sambacaille, un des trois accusés dans l’affaire de meurtre de Gérald Lagesse, ancien Customer Care Supervisor de la MCB, dont le cadavre fut retrouvé dans le Main Vault de cet établissement bancaire à la suite d’un hold-up perpétré le 11 février 2005, a été prise ce matin devant le juge Benjamin Marie-Joseph.