Faits divers

Le Petite Rivière Sainte Cœur de Marie Football Club, qui a demandé un ordre de la cour suprême pour empêcher la destruction de ses locaux, a jusqu’au 15 avril pour loger le main case.

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval prévoyait ce matin de « brief » ses collègues du conseil des ministres sur l’affaire de l’arnaque de Rs 700 millions. C’est ce qu’indiquaient des sources autorisées aux Finances.

L’enquête initiée par le Central CID dans l’arnaque financière de Rs 700 millions avec pas moins de 800 victimes aborde en cette fin de semaine un tournant crucial.

La Cour suprême, division commerciale, estime que les neuf pêcheurs qui réclamaient une compensation au promoteur d’un projet à Le Bouchon nécessitant des travaux de dragage dans le lagon, n’en méritait aucune.

L’injonction demandée par l’International Society For Krishna Conciousness (ISKCON) contre le McDonald’s de Phœnix a été levée hier par le juge Fekna. Une nouvelle bataille pourrait commencer avec un « main case » dès demain.

Nouveau développement dans l’arnaque financière d’un montant de Rs 700 millions, avec entre 700 et 800 victimes potentielles recensées officieusement. Le cerveau présumé de ce scandale financier, le dénommé Arun Mussodee, âgé de 24 ans, habitant Vacoas, s’est constitué prisonnier après l’intervention de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, au Central CID en fin de matinée.

La magistrate Ramburrun-Dhooky, siégeant au tribunal de Port-Louis Sud, a rayé, à la demande du DPP, les accusations provisoires logées par la police en 2012 contre Bashir Nazeer et Gilbert Philippe dans le sillage de l’affaire Boskalis. Le premier nommé était accusé de « aiding and abetting in the commission of a crime » et le second de blanchiment d’argent. Selon la police, tous deux étaient également suspectés de complot.

Jiawed Ruhumatally est poursuivi pour l’assassinat de Gérald Lagesse lors du braquage de la MCB en février 2005. L’affaire sera appelée de nouveau le 8 mai.

Le Central CID a procédé hier après-midi à une première arrestation, d’un dénommé Bheemal Bissessur, Manager chez White Dot International Consulting Limited, entité impliquée dans une vaste arnaque financière engloutissant quelque Rs 700 millions avec entre 700 et 800 épargnants bernés par l’appât du gain facile.

  • Un premier suspect, Bheemal Bissessur (notre  photo), Manager chez White Dot International Consulting Ltd, passe aux aveux sur la collecte de Rs 24 M auprès de 80 victimes
  • Deux autres proches collaborateurs de Haroon Mussodee attendus aux Casernes centrales pour faire le point sur le Scheme avec pas moins de 700 épargnants leurrés
  • Les quatre bureaux de cette société, soit à Ébène Heights et à Port-Louis, et 25 voitures sous haute surveillance de la police depuis hier
  • Vives inquiétudes des épargnants, massés aux Casernes centrales ce matin au sujet de leurs placements

Poursuivi pour possession de 117g d’héroïne d’une valeur de Rs 1,8 million, Nadim Beedasee a comparu hier devant la cour d’assises où il a plaidé coupable. Le juge Benjamin Marie Joseph a mis sa décision concernant la sentence en délibéré.

Seize appelants rodriguais, condamnés par le tribunal de Port-Mathurin à 15 mois de prison après avoir été trouvés coupables de « damaging property by band » (s 352 (1) du code pénal), ont été blanchis en appel.

La Cour suprême, composée du chef juge Bernard Sik Yuen et du juge Saheed Bhaukaurally, a débouté Siddick Chady. L’ancien ministre travailliste avait contesté en appel la décision du Master and Registrar adjoint d’autoriser la MCB de procéder à la vente à la barre de deux propriétés appartenant à l’appelant, n’ayant pu honorer ses engagements auprès de la banque en sa capacité de garant de trois emprunts contractés par le Medical Care Centre (MCC) Ltd (en liquidation) et totalisent Rs 16,8 millions.

Jayantee Sooknauth, 63 ans, habitant Riche-Mare, Centre de Flacq, est portée disparue depuis le 16 mars.

Poursuivi pour outrage to public morality suite à la publication des photos de l’Irlandaise Michaela Harte dans la publication Sunday Times dont il est le rédacteur en chef et directeur, Imraan Hosany a comparu ce matin devant la magistrate Wendy Rangan.

Spectacle de désolation tôt ce matin à la rue Royale, Port-Louis, avec un vieux bâtiment — abritant une quincaillerie, un cold-storage et une boutique spécialisée dans la vente de gâteaux chinois — complètement détruit dans un violent incendie.

Une violente bagarre a éclaté dimanche entre des marchands opérant à la foire de Rose-Belle et un groupe d’individus. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un règlement de comptes avec comme toile de fond une affaire de vol survenu le week-end précédent.

Poursuivi pour coups et blessures entraînant la mort sans intention de tuer, Sookdeo Heeransing a plaidé coupable. Il a été condamné à quatre ans de prison.

Un fonctionnaire faussement dénoncé à l’ICAC comme étant corrompu recevra de son accusateur des dommages de l’ordre de Rs 100 000. Ainsi en a décidé l’Acting Magistrate P. Sewpal, siégeant en Cour intermédiaire, division civile, pour compenser le préjudice subi par le fonctionnaire.

Le chef juge Bernard Sik Yuen et la juge Rehana Mungly-Gulbul ont maintenu en appel l’amende infligée par la cour intermédiaire à un importateur qui n’avait pas payé de droits de douane sur les marchandises qu’il avait importé.

Le juge Benjamin Marie Joseph, siégeant aux Assises, a condamné Prithviraj Deepchund à 38 ans de prison. Celui-ci était poursuivi pour trafic de drogue — 619 grammes d’héroïne — entre Madagascar et Maurice.

Presque neuf mois après la double saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions et une série d’arrestations les unes plus spectaculaires que les autres, l’escouade de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de Plaine-Verte, menée par l’inspecteur Asaad Rujub, se prépare à saisir l’Office of the Director of Public Prosecutions (DPP) des premières recommandations pour instruire des procès au pénal.

Depuis dimanche dernier, des limiers du CID de Flacq, sous la supervision de l'assistant surintendant de police Ramgoolam, tentent de démêler l'écheveau de ce coup de feu tiré à bout portant sur Jeetendra Moneea, alias Pipone, âgé de 42 ans et amateur de chasse. A ce stade, deux suspects : le gardien de chassé, Atmanand Deenoo, qui avait donné l'alerte, dimanche après-midi, au sujet d'un premier coup de feu entendu dans le chassé Carsenac, Poste-de-Flacq, et Marquelin Eulalie, 62 ans, chauffeur, qui avait fait une course pour la victime plus tôt ce dimanche, ont été placés en détention policière sous des inculpations provisoires respectives de meurtre et de complicité de meurtre. Sept fusils et des téléphones cellulaires utilisés par les principaux protagonistes ont été saisis dans cette affaire et les analyses balistiques et le relevé des mémoires des portables seront déterminants pour la suite de l'enquête. En début de semaine, la police prévoit de nouvelles arrestations après la confrontation des résultats des analyses scientifiques des exhibits versés dans le dossier à charge.

Alors que les inhumations au cimetière Bigara, à Curepipe, sont interdites après 22h30, les proches d'un bébé d'un an décédé dans la soirée de vendredi dernier ont pu enterrer, eux-mêmes, l'enfant aux alentours de minuit. Selon les gardiens qui ont consigné une déposition à la police, hier après-midi, ces derniers ne disposaient d'aucun document officiel de la mairie. C'est le maire, Mario Bienvenu, qui a exigé l'ouverture du cimetière et apposé sa signature dans le livre des entrées. Était présent au cimetière, Eric Guimbeau, leader du MMSD. Et c'est Cehl Meeah, député du FSM, qui a conduit les prières.