Faits divers

L’homme d’affaires au cœur de l’opération Lakaz Lerwa Lion, Rakesh Gooljaury, fait encore parler de lui. Après sa condamnation à 90 heures de travaux communautaires pour le délit d’Effecting Public Mischief dans l’affaire du bungalow de Navin Ramgoolam dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011, il aurait conclu une transaction avec un ancien bookmaker, proche du gouvernement de l’Alliance Lepep. Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’il est en affaires avec ce partenaire, qui a fait beaucoup de bruits au Champ-de-Mars. Mais la caractéristique de ce  “deal” est que Rakesh Gooljaury a doublé la société BDO, qui avait été nommée par un consortium de banques, notamment la State Bank Holding Ltd, MauBank Ltd, AfrAsia et CIM, pour entreprendre le redressement financier de Fashion Style.

L’ancien avocat Prakash Boolell, trouvé coupable dans une affaire d’escroquerie et radié du barreau en 2007, avait présenté une motion en mars 2013 devant le chef juge pour que son nom figure à nouveau sur le Roll of Barristers. En février cette année, le Full Bench de la Cour suprême – composé des juges Ah Foon Chui Yew Cheong, Asraf Caunhye et Prithviraj Fekna – a rejeté sa demande. Le principal concerné a logé une motion pour obtenir l’autorisation de faire appel devant le Privy Council.

Meganaden Seevanandee, un habitant de Bambous âgé de 42 ans – plus connu sous le nom de Vassen – avait été agressé dimanche à coups de casque de moto par un jeune de 24 ans. Le quadragénaire a rendu l'âme hier à l’hôpital Candos, où il était admis depuis le jour du drame. La CID de Bambous a procédé à l’arrestation d’un suspect aussitôt.

Des malfaiteurs ont fait irruption hier soir dans le bureau de poste situé en face du poste de police de Beau-Bassin après avoir forcé une fenêtre en bois donnant sur la route principale de la localité. À l’intérieur, ils ont fouillé les tiroirs dans l'espoir d'y trouver de l’argent. Les enquêteurs n’auraient toutefois découvert aucune trace de tentative d’effraction sur le coffre.

Le procès intenté au receveur Sanjay Luchmun pour le meurtre de sa compagne, Santee Okhil, le 8 mars 2009, se poursuit devant les Assises. Le Dr Dev Ramkoosalsingh, psychiatre, a été appelé à la barre des témoins par la poursuite.

Les Law Lords, Lord Neuberger, Lord Mance, Lord Sumption, Lord Hughes et Lord Hodge, siégeant au Privy Council, ont rejeté l’appel interjeté par la Société des Chasseurs de l’île Maurice contre l’État et le commissaire de police.

Dharmanand Ruttan, dans l’enceinte du poste de police de Montagne-Blanche en mars 2007, sera en liberté conditionnelle à partir d’aujourd’hui. Il a eu à fournir deux cautions de Rs 100 000 et à signer une reconnaissance de dettes de Rs 500 000. Entre-temps, la défense, représentée par Me Sanjeev Teeluckdharry, a logé une nouvelle motion en cour, contestant la liste des jurés. La juge rendra sa décision à une date ultérieure.

Rs 120 600. Telle est la somme emportée lors du hold-up commis dimanche soir dans la succursale de la State Bank of Mauritius (SBM) de la rue Royale, à Port-Louis. Les cambrioleurs seraient entrés dans la banque par une imposte se trouvant à l’arrière de l’immeuble.

Lajputh Kotowaroo (alias Vikash), un ex-chauffeur d’Air Mauritius, avait été reconnu coupable de viol en cour intermédiaire. La sentence a été rendue ce vendredi 13 mai. Il devra purger sept ans de prison pour le viol d’une ex-étudiante de l’Université de Maurice. Le procès était coprésidé par les magistrats Renuka Dabee et Vijay Appadoo.

Hier soir, des malfrats se sont introduits dans la filiale de la State Bank of Mauritius (SBM) Ltd à la rue Royale à Port-Louis et ont essayé en vain de dévaliser le coffre-fort en découpant la porte à l’aide d’un chalumeau. Ils ont également endommagé le guichet automatique, mais sans succès. L’alerte avait été donnée vers les 20 heures quand le système d’alarme fut déclenché.

Un marchand ambulant a été arrêté, hier, dans les parages de la municipalité de Quatre-Bornes après avoir saccagé la voiture d’Atmaram  Sonoo, le maire de la Ville des fleurs. Il a été placé en cellule policière. Atmaram Sonoo se trouvait sur place au moment des faits, pour assister à une fonction officielle, lorsque l’individu est passé à l’action. Il s’est emparé d’une brique et l’a projetée sur le pare-brise arrière de la BMW du maire. D’après nos informations, le suspect serait venu exprimer son mécontentement à l’effet qu’il n’aurait pas trouvé un endroit idéal dans la ville des Fleurs pour placer  ses marchandises, auquel Atmaram Sonoo répond : « Nous allons mettre de l’ordre. Pas question de céder. »

Le Conseil de l’Ordre des avocats a tranché dans le conflit opposant le député MSM et avocat, Sanjeev Teeluckdharry, au Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Satyajit Boolell. Le secrétaire du Bar Council, Me Yahia Nazroo, a indiqué que ce conflit a été longuement discuté et que les membres présents ont décidé de la marche à suivre. Il a fait comprendre que la décision qui a été arrêtée vendredi ne sera communiquée aux deux parties que demain, lundi.

Les membres du Conseil à la Mauritius Bar Association, réunis hier, ont commenté les propos de l’avocat Sanjeev Teeluckdharry à l’encontre du directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell. Le secrétaire de cette association regroupant les membres du barreau mauricien, Me Yahia Nazroo, a indiqué que « les membres du conseil ont longuement discuté de cette affaire et ont décidé de la marche à suivre » tout en faisant comprendre qu’il était encore trop prématuré pour divulguer leur décision « car il nous faut informer les parties concernées tout d’abord ».

Le directeur de Fashion Style Ltd, Rakesh Gooljaury, dont la peine de 3 mois de prison a été commuée en travaux communautaires, a obtenu l'accord de la cour de pouvoir s'absenter du pays. L'homme d'affaires avait fait sa demande de levée temporaire de l'interdiction de voyager qui pèse sur lui le jeudi 12 mai.

L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersing (Manou) Bheenick, qui répondait de trois accusations provisoires au tribunal de Moka et en Cour de District de Port-Louis, ne fait plus l’objet d’accusations devant la justice. Hier, le représentant du State Law Office est venu indiquer que le Directeur des poursuites publiques ne compte pas donner suite à cette affaire par manque de preuves. La magistrate Adila hamuth a de ce fait abandonné l’accusation provisoire de vol de documents qui pesait sur lui au tribunal de Port-Louis.

L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersing (Manou) Bheenick, qui répondait de trois accusations provisoires au tribunal de Moka et en Cour de District de Port-Louis, ne fait plus l’objet d’accusations devant la justice. Hier, le représentant du State Law Office est venu indiquer que le Directeur des poursuites publiques ne compte pas donner suite à cette affaire par manque de preuves. La magistrate Adila hamuth a de ce fait abandonné l’accusation provisoire de vol de documents qui pesait sur lui au tribunal de Port-Louis.

Le procès intenté à un receveur, Sanjay Luchmun, pour le meurtre de sa concubine Santee Okil le 8 mars 2009, s’est ouvert devant les Assises hier. Âgé de 41 ans, il répond d’une charge de “manslaughter”. Il a plaidé non coupable et un panel de jurés constitué de sept hommes et neuf femmes a été constitué pour déterminer sa culpabilité ou pas. Sanjay Luchmun est accusé d’avoir brûlé vif la victime.

Le personnel de l’Anti Drug and Smuggling Unit a poursuivi hier ses opérations antidrogue ayant conduit à l’arrestation de trois individus en possession de cannabis, de graines de gandia et de drogue de synthèse.

L'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a  comparu au tribunal de Port-Louis dans le cadre des six accusations provisoires retenues contre lui. Un sergent de police est venu indiquer que toutes les enquêtes ont été bouclées, dont celle de Betamax, qui a été référée au DPP le 23 mars 2016 « for further advice ». Me Gavin Glover a ainsi demandé qu'une décision soit prise vu que les accusations ont été logées depuis 2015. Le DPP devra faire part de sa décision quant au sort de l'ex-Premier ministre le 14 juillet prochain.

L’appel interjeté par la Mascareignes Sterling Co Ltd, propriétaire de la Sterling House, contre un contracteur chinois, soit Chang Cheng Esquares Ltd, a été entendu hier par les Law Lords siégeant au Privy Council. Après avoir essuyé un revers en Cour suprême, Mascareignes Sterling Co Ltd a contesté les conclusions de l’arbitre qui avait été nommé pour régler les différends entre les deux parties. L’arbitre en question avait trouvé que Mascareignes Sterling Co Ltd devait toujours de l’argent à la compagnie chinoise.

Cinq membres d’une même famille ont été reconnus coupable d’avoir agressé un proche lors d’une dispute. Le magistrat Goolshan Sharma Jorai a conclu que les quatre accusés ont « agi de concert pour un but commun ».

La motion de « voir dire » logée par les avocats de la défense dans le procès intenté à Rudolphe Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Bruno Casimir pour trafic de drogue, a pris fin hier avec les plaidoiries des avocats des deux parties. La défense avait objecté à ce que des preuves, soit des albums photos et des prélèvements d’ADN, soient produites en cour.

Vers 14 h 10, hier, le personnel de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a débarqué rue Flamboyant, à Résidence Vallijee, muni d’un mandat de perquisition après avoir reçu des renseignements selon lesquels un réseau de drogue opérait à cette adresse.

Le contre-interrogatoire du Senior Investigator de l’ICAC Raju Naiken se poursuit en Cour intermédiaire dans le cadre de l’enquête sur la réévaluation de la clinique MedPoint. Ce dernier avait été un des enquêteurs principaux dans cette affaire. Le directeur du bureau d’évaluation, Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun, Lead Government Valuer, sont poursuivis pour abus dans l’exercice de leurs fonctions sous les articles 7 (1) et 83 de la Prevention Against Corruption Act (POCA). Lors de cette séance, le SI Naiken a soutenu que les accusations contre Yodhun Bissessur ont été soulevées lorsqu’il prenait ses dépositions à l’ICAC.