Faits divers

Maheswaran Kathan, plus connu sous le nom de Kelvin, 12 ans, a perdu la vie, hier après-midi, à son domicile à Camp-Diable. Il était sur une balançoire installée sur son balcon, lorsqu’il s’est étranglé avec une des cordes qui s’était rompue. C’est sa mère qui a découvert son corps inerte, aux alentours de 18 h. Maheswaran Kathan a ensuite été transporté à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, par son père, où son décès n’a pu qu’être constaté.

Le personnel de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) devra désormais redoubler de vigilance au cours de ses opérations antidrogue. En moins d’une semaine, c’est la deuxième fois qu’un officier de police se blesse, piégé par les trappes installées par des cultivateurs de gandia sur leurs plantations.

Le premier mois de l’année 2016 a été marqué par une série d’accidents, qui se sont avérés fatals à 14 usagers de la route, soit quatre de plus qu’à pareille époque l’an dernier. Les statistiques de la Traffic Branch Unit (TBU) indiquent que ce sont les piétons qui ont été davantage exposés au cours du mois de janvier avec sept victimes. Ils sont suivis par les pilotes de deux-roues avec quatre victimes. La dernière victime recensée est Sanjeev Samjawon, un motocycliste de 32 ans, qui a rendu l’âme durant la soirée de samedi dans la région de Cottage.

Le procès intenté à Jayraj Sookur pour le meurtre de sa belle-fille Stacey Henrisson a repris ce matin avec le contre-interrogatoire du principal Enquiring Officer, le SP Daniel Monvoisin. L’avocat de Jayraj Sookur, Me Avineshwar Dayal, a confronté le témoin au fait que certaines Diarybook entries relatives à la chronologie du déroulement de l’enquête étaient incohérentes alors que d’autres n’y figuraient pas. Le SP Monvoisin a maintenu que ce qui est dans les livres est la vérité et qu’à aucun moment les droits de l’accusé n’ont été bafoués.

En ce début d’année, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a ouvert un autre front dans la lutte contre la fraude et la corruption avec des cas d’abus de fonds publics sous les programmes de formation du Human Resource Development Council (HRDC). À ce matin, deux arrestations ont été exécutées par l’ICAC, un troisième dossier, beaucoup plus conséquent, étant actuellement passé au peigne-fin. À ce stade, d’autres arrestations sont à prévoir et dans un des cas un recours aux procédures d’extradition est envisagé vu que le principal suspect aurait déjà pris la fuite.

Développement de taille dans l’enquête du Central CID, concernant le scandale de CargoTech Ltd, la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, subissant un préjudice de Rs 320 millions lors de l’opération « Cargo Vide ». En effet, Me Fouad Noorally, Corporate Secretary d’Air Mauritius, qui assistait en tant que conseil légal de Jean-Claude Leste, Senior Ground Manager au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, a été sommé de se désister en tant que tel.

Dawood Ajum Rawat, Chairman Emeritus de l’empire écroulé de BAI, évalué à plus Rs 33 milliards, remet en cause les Findings du Forensic Auditing Exercise de nTan Corporate Advisory Services Pte Ltd, commandité par la Banque de Maurice. C’est ce qui ressort d’un communiqué attribué à Dawood Rawat et posté sur la page Facebook, animée par Laina Rawat-Burns.

Ish Sookun, employé à LSL Digital, à La Sentinelle, arrêté à la suite d'un courriel anonyme envoyé au PMO annonçant des attaques terroristes dans des coins stratégiques de Port-Louis le 20 janvier, a été libéré sous caution ce matin. Il a dû s’acquitter de deux cautions de Rs 100 000 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 500 000.

Ish Sookun, 28 ans, Linux System Manager de la Sentinelle Ltd, dont l’entourage récuse l’étiquette de Hacker, inculpé provisoirement sous le Prevention of Terrorism Act, doit affronter aujourd’hui une épreuve cruciale. En la présence de ses conseils légaux, Mes Erickson Mooneapillay et Sanjeev Teeluckdharry, les limiers de la Cyber Crime Unit du Central CID procéderont à un examen approfondi des ordinateurs saisis. Cette étape a été rendue a possible suite à l’obtention d’un Judge’s Order au terme de la loi. D’autre part, mardi, il comparaîtra à nouveau devant la Bail and Remand Court pour prendre connaissance du Ruling sur sa demande de remise en liberté provisoire.

Trois cents jours après l’écroulement de l’empire de Dawood Ajum Rawat, évalué à Rs 35 milliards, une nouvelle étape dans l’enquête au pénal devra être franchie dans les prochains jours. Sur la base des findings de la redacted version du rapport de nTan Corporate Advisory Pte Ltd, document rendu public vendredi par le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, des procédures d’extradition du Chairman Emeritus de BAI, décoré de la Légion d’honneur, qui a cherché refuge en France, son pays d’adoption, sont envisagées. En parallèle, sur le plan bilatéral, le gouvernement compte solliciter la France pour une collaboration en vue du rapatriement de Dawood Rawat en vue de répondre à la justice à Maurice.

Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a annoncé plusieurs amendements à la Road Traffic Act en ce qui concerne les graves accidents de la route, avec des peines et des sanctions plus sévères prévues. Un nouveau projet de loi sera présenté en ce sens au Parlement en avril. C’était lors d’une “site visit” hier après-midi à la Solferino/Beaux-Songes Link Road, où des mesures seront déployées bientôt pour renforcer la sécurité routière dans cette région, suite à l’accident survenu en décembre dernier entre un autobus de la CNT et un 4x4, ayant occasionné la mort de six personnes.

Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a annoncé plusieurs amendements à la Road Traffic Act en ce qui concerne les graves accidents de la route, avec des peines et des sanctions plus sévères prévues. Un nouveau projet de loi sera présenté en ce sens au Parlement en avril. C’était lors d’une “site visit” hier après-midi à la Solferino/Beaux-Songes Link Road, où des mesures seront déployées bientôt pour renforcer la sécurité routière dans cette région, suite à l’accident survenu en décembre dernier entre un autobus de la CNT et un 4x4, ayant occasionné la mort de six personnes.

Le procès intenté à Jayraj Sookur pour le meurtre de sa belle-fille, Stacey Henrisson, dont le cadavre avait été retrouvé dans un ravin à Plaine-Champagne le 12 mai 2012, s’est poursuivi hier avec le témoignage de Bhavik Ramful, l’homme de confiance de feu Wills Henrisson, père de la victime. Lors de son témoignage, Bhavik Ramful est revenu sur sa relation avec la famille Henrisson et a nié catégoriquement les allégations de Jayraj Sookur, qui a dit à la police que le témoin serait l’auteur du meurtre de Stacey Henrisson. La bonne à tout faire a également été appelée à la barre.

La salle était pleine à craquer hier soir au centre Idriss Goomany, à Plaine-Verte. Le Front commun des marchands ambulants a en effet mobilisé la communauté des marchands ambulants de la capitale en vue de décider de la marche à suivre concernant leur sort pour les semaines à venir. Un ultimatum d’une semaine a été lancé au Lord-Maire, Oomar Kholeegan, et au ministre des Collectivités locales Anwar Husnoo afin qu’ils prennent en considération les revendications des colporteurs, qui menacent de descendre dans la rue pour exprimer leur mécontentement.

Aucun suspect n’a, pour l’heure, été interpellé dans le cadre de la mise au jour, lundi, de 1 227 grammes d’héroïne valant Rs 18, 4 M, par les enquêteurs de la division métropolitaine de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). Le Dr Fareed Bahadoor, dont le nom apparaît sur le colis incriminé, nie toute implication dans cette affaire.

Reconnus coupables de conflits d’intérêts le 20 novembre dernier dans une affaire d’allocation d’étals, l’ancien maire de Quatre-Bornes, Roshan Munee Seetohul, et deux anciens conseillers municipaux avaient été condamnés à neuf mois de prison. La sentence avait toutefois été suspendue en attendant le rapport social du Probation Office pour déterminer s’ils sont éligibles à des travaux communautaires. Les conclusions du rapport s'avérant favorables, les magistrats Raj Seebaluck et Ratna Seetohul-Toolsee ont commué leur peine de prison en 150 heures de travaux communautaires.

Naseerudin Tengur, qui a comparu à nouveau aux Assises hier dans le cadre du procès qui lui est intenté pour le meurtre de sa tante, Khairooneesa Tengur, a récidivé en proférant des insultes à la juge Gaytree Jugessur-Manna. Il a dû être conduit à l'extérieur de la cour de justice par les officiers de la SSU, le temps qu'il se calme. La même scène s'était produite le 11 janvier dernier quand Naseerudin Tengur avait insulté le juge Benjamin Marie-Joseph.

  •  Le Legal Panel du Chairman Emeritus, Dawood Ajum Rawat, conteste les conclusions et prévoit une contre-expertise
  • Laina Rawat sur sa page Facebook : « The nTan report was held private for a "fraud" years back to protect the names of people involved, however in our "alleged" case it has been used as a tool to convince the public that we are to be held responsible »
  • Me Shakeel Mohamed, du Legal Penal des Rawat: “En ayant recours à l’expression Ponzi-Like Schemes, le consultant a refusé d’émettre une opinion sur le Ponzi de Rs 25 milliards évoqué par la Banque de Maurice, le PM et d’autres encore »
  • BDO : « The financial statements of Bramer Property Fund Ltd were never consolidated with the financial statements of any of the companies forming part of the BAI Group »

Les Findings de la Redacted Version du Forensic Audit de nTan Corporate Advisory Pte Ltd, qui se tiennent en 79 pages, sans compter les annexes et autres chronologies de l’écroulement de l’empire Rawat avec l’opération « Daylight Robbery », cèdent déjà la place à la polémique.

Le contre-interrogatoire mené par Me Avineshwar Dayal, l’avocat de Jayraj Sookur – accusé du meurtre de sa belle-fille, Stacey Henrisson – du médecin légiste, le Dr Maxwell Monvoisin, a pris fin ce matin. Ce dernier a ainsi confirmé qu’aucune “defensive wounds” n'a été décelée sur le corps de la victime lors de l’autopsie, démontrant que Stacey Henrisson n’a pu opposer de résistance quand elle a été agressée.

Patrick Ortuno, 50 ans et Laetitia Piedfert, 42 ans, deux Français en vacances à Maurice, se sont noyés hier après avoir été entraînés par une forte houle dans une cave à l’Île au Phare. Ils avaient quitté Pereybère hier matin vers 10 h 30 en compagnie de 15 autres touristes pour une journée d’excursion.

Un canular a eu des conséquences désastreuses pour Stéphane George Mauritius, un ressortissant français de 46 ans. Il a été arrêté par les services de police de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam vers 15 h, hier, après qu’il a déclaré au personnel de la sécurité des lieux qu’il avait une bombe dans ses bagages.

Le procès intenté à Bernard Maigrot pour le meurtre de la styliste Vanessa Lagesse a été appelé ce matin devant le juge Prithviraj Fekna en Cour d’Assises. L’accusé a obtenu l'autorisation de la cour de voyager du 26 février au 23 mars.

Louis Jimmy Marthe, alias Colosso, qui a fait appel de sa condamnation à neuf ans de prison en Cour intermédiaire le 10 décembre dernier, avait demandé la liberté conditionnelle en attendant la tenue de son appel en Cour suprême. Dans un Ruling rendu ce matin, la magistrate Ida Dookhy-Rambarun a rejeté sa demande, faisant état de la gravité du délit auquel il a été condamné et du fait qu’il puisse s’enfuir du pays.

L’homme d’affaires Michel de Ravel de l’Argentière, accusé d’attouchements sexuels et d’attentat à la pudeur sur huit fillettes en 1998, a comparu devant la Cour intermédiaire ce matin. Par le biais de son homme de loi, il avait demandé l’arrêt du procès intenté à son encontre pour abus de procédures. Les débats sur cette motion ont toutefois été renvoyés puisque la défense a objecté à la production en Cour d’un affidavit logé par les victimes.