Faits divers

Le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, a pris la décision hier d'instituer une enquête judiciaire pour faire lumière sur les circonstances de l'accident survenu mercredi dernier à Grande-Rivière-Sud-Est et ayant causé la mort de quatre personnes. L'enquête se déroulera devant le tribunal de Flacq. Le parquet sera représenté par Me Pravind Harrah. L'affaire sera appelée pro-forma ce lundi pour fixer la date à laquelle les audiences auront lieu. Une vingtaine de témoins, dont des policiers, le skipper du bateau et les rescapés, devront déposer.

Le procès intenté à l’homme d’affaires Michel de Ravel de l’Argentière, accusé d’attouchements sexuels et d’attentats à la pudeur sur huit fillettes en 1998, démarre sur le fond devant la Cour intermédiaire mardi prochain. Lors d'une audience précédente, l'accusé avait logé une motion demandant l’arrêt de son procès, soutenant que celui-ci n'est « pas équitable ».  Par la suite, son homme de loi avait informé la cour qu'il n'ira pas de l'avant avec la motion à ce stade, réservant toutefois son droit à une autre motion dans ce sens au cours du procès.

  • Le cargo battant pavillon libérien, qui a perdu ses deux ancres dans la nuit de jeudi à vendredi, a commencé à prendre eau avec deux Water Ingresses
  • Deux ingénieurs mauriciens dépêchés à bord du MV Benita hier pour épauler les membres d’équipage en attendant les grandes manœuvres enclenchées aujourd’hui
  • Le ministre de l’Environnement Alain Wong : « La NCG, avec la Special Team de commandos, a déjà pris contrôle à bord et une enquête sera instituée au sujet de la mutinerie du MV Benita
  • Les membres d’équipage restent à bord du navire drossé sur les récifs alors que l’auteur de la quasi-mutinerie est en état d’arrestation

Après l’échec de deux tentatives de désenclaver le cargo battant pavillon libérien, le MV Benita, drossé sur les récifs à quelques encablures de la côte du Sud-Est, la décision a été prise de confier cette opération de renflouage à des spécialistes en la matière.

L'épouse d'un ex-occupant d'un étal du marché d'Abercombie avait logé une demande en Cour suprême pour que le juge émette un jugement interlocutoire interdisant un ordre d'évacuation d'un étal dans la Poultry Section du marché d'Abercombie en attendant que l'affaire principale soit logée en Cour.

Depuis très tôt ce matin, les autorités mauriciennes – essentiellement la National Coast Guard (NCG), la Mauritius Ports Authority (MPA) et le ministère de l’Environnement – sont sur le pied d’alerte avec le cargo MV Benita drossé sur les récifs au large de Mahébourg. Ce cargo, battant pavillon libérien, a, à son bord, quelque 125 tonnes métriques de Marine Gas Oil.

Axel Cassadin (17 ans) et Darisson Sham (19 ans), deux habitants de Morcellement VRS, Plaine-des-Papayes, qui circulaient à motocyclette, ont trouvé la mort aux alentours de 00 h 50 ce matin sur la New Link Road, à Labourdonnais, Mapou, après une sortie de route. Accompagnés de plusieurs amis, ils rentraient chez eux après avoir assisté au match de football Angleterre/Pays de Galles à La Croisette, Grand-Baie. Les corps des deux victimes ont été transportés à l’hôpital Jeetoo à des fins d’autopsie.

La plainte constitutionnelle logée par le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, contre l’ICAC, le commissaire de police (CP) et le ministère du Logement et des Terres a été appelée mardi devant le Deputy Master and Registrar de la Cour suprême Patrick Kam Sing.

Condamné le 27 mai dernier à 35 ans de prison pour le meurtre de sa concubine Santee Okhil en 2008, Sanjay Luchmun, par le biais de son homme de loi, Me Rama Valayden, fait appel de sa condamnation et de la sentence. Le 24 mai, à une majorité de huit contre un, les membres du jury ont conclu que le receveur de 41 ans avait, en 2008, brûlé vive sa compagne âgée de 38 ans. Dans les points d’appels rédigés par l’avouée Kaviraj Bhokoree, Sanjay Luchmun estime que les membres du jury auraient dû être isolés pour ce procès de nature hautement émotionnelle. L’appelant évoque par ailleurs plusieurs autres irrégularités lors du procès.

Depuis plusieurs semaines, un Britannique de 42 ans, domicilié à Flic-en-Flac, était dans le viseur de la brigade antidrogue. Mardi matin, une équipe de la division métropolitaine de l’ADSU a débarqué à son domicile, à Morcellement St-Jacques, en vue d'une perquisition.

Alain René Antoine Gérard, un ex-employé d’Air Mauritius, avait logé une plainte en réclamation en Cour industrielle contre son employeur pour non-paiement de salaires de septembre  2011 à décembre  2011. Cette affaire, comme relevé par le jugement de la magistrate Keshinee Bissoonauth, ne peut toutefois être entendue devant cette instance. Les plaignants devront être de retour en cour ce vendredi pour décider de la marche à suivre.

Rudolf Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Bruno Wesley Casimir, accusés d'avoir importé 12 kg d’héroïne, ont tous deux fait une déclaration à la cour hier lors du procès qui leur est intenté devant les Assises. Gro Derek a réfuté les allégations formulées par Seewoosing Dayal à son encontre, soutenant que Dayal « inn fer bann fos alegasion kont mwa ». De fait, il demande justice, rappelant qu’il a passé quatre ans en prison et que cela l’a beaucoup affecté ainsi que sa famille.

Le corps de Denis-Marie Robertson, 38 ans, habitant Saint-Pierre et livreur de profession, a été retrouvé dans la nuit du 15 au 16 juin à l’arrière de la maison d’un de ses voisins, à quelques mètres de chez lui. Selon nos informations, des voisins du trentenaire avaient entendu des bruits et lorsqu’ils s’étaient rendus sur place, ils ont découvert le corps du jeune homme dans une mare de sang.

La plainte logée par Navin Ramgoolam a été appelée hier devant le Deputy Master and Registrar de la Cour suprême, Patrick Kam Sing. Par le biais d’un document déposé hier par son avoué, Me Booneswur Seewaj, l’ancien Premier ministre explique que ses portables saisis contiennent « des informations sensibles et confidentielles par rapport à la sécurité de l’État ». L’affaire a été renvoyée au 19 juillet pour que les défendeurs communiquent leur position.

Le 13 avril dernier 2015, le notaire Vinay Deelchand et ses trois acolytes avaient été jugés coupables par la magistrate Anjalee Ramdin dans une affaire d’incendie chez les Toorabally. Mais 21 jours après, le notaire avait interjeté appel devant la Cour suprême. Plus un an plus tard, son appel sera entendu. Ce sera ce lundi, devant un double bench. Dix-neuf points de contestation avaient été logés. Vinay Deelchand soutient notamment avoir été privé d’un procès équitable, arguant que la cour s’était basée sur le témoignage d’Antoine Chetty, qui aurait été discrédité à plusieurs reprises devant d’autres tribunaux.

Pas moins de 10 802 cas de grippes et d’infections aiguës des voies respiratoires ont été traités entre le 30 mai et le 12 juin dans les cinq hôpitaux régionaux et ceux d’ENT (Ear Nose and Throat) de Vacoas, Mahébourg et Souillac. À la même période l’année dernière, 9 314 cas avaient été répertoriés dans les services de santé publique.

Une escouade du Central CID accompagnée d’éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) et de la Special Mobile Force (SMF) ont effectué une descente hier au Domaine Lolo, Nouvelle-France. Ils ont démantelé une véritable cache d’armes. Des fusils et des munitions ont été saisis à des fins d’enquête. Deux suspects, Ally Taneer Uddin Oozeer, 48 ans, habitant Plaine-des-Papayes, et Marquise Baracha, alias Ismaël, âgé de 27 ans, ont été interpellés et ont comparu à la mi-journée devant le tribunal de Grand-Port sous des accusations de possession illégale d’armes à feu et de possession de semences de gandia pour les besoins de culture.

Lottotech Ltd, filiale du groupe Gamma et organisateur des tirages du Loto à Maurice, passe à l’offensive contre les autorités. Ainsi, à partir de ce matin, c’est la guerre ouverte contre la Gambling Regulatory Authority (GRA) et le ministère des Finances avec un procès instruit formellement par les responsables de cette compagnie suite aux mesures budgétaires, confirmant une politique du jeu restrictive.

  • Enquête de l’ICAC à ce sujet
  • « Ce ne sont que des allégations », affirme un porte-parole du ministre

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a été alertée d'un éventuel cas de conflit d’intérêts à la Rights Management Society (RMS). Une compagnie, qui appartiendrait à un proche du ministre des Arts et de la Culture, Dan Baboo, aurait obtenu un contrat pour des travaux au bâtiment de la société. Toutefois, dans les milieux de la RMS, ainsi qu’au niveau du ministère, on affirme que ce contrat a été alloué après un appel d’offres public et que « tout a été fait dans les règles ». L'entourage du ministre affirme même que « l'enquête de l'ICAC a été bouclée et que ce ne sont que des allégations ».

Fabrice Jolicoeur, un habitant de Bain-des-Dames, âgé de 22 ans, est décédé après avoir été renversé hier vers 15h30 par une fourgonnette alors qu’il se trouvait à moto. Selon l'autopsie, le jeune homme a succombé à de multiples fractures. Par ailleurs, le conducteur du véhicule impliqué, un habitant de La Flora âgé de 39 ans, a été soumis à un alcootest, qui s'est révélé négatif. Il a été placé en détention.

La décision de la Bankruptcy Division de la Cour suprême de nommer Yuvraj Thacoor comme liquidateur provisoire d’Airway Coffee était contestée par la compagnie à travers notamment un appel interjeté. L’affaire a été appelée en Cour suprême hier. L’avoué d’Airway Coffee, Me Jaykar Gujadhur, a déclaré qu’Airway Coffee retire sa demande. La nomination de Yuvraj Thacoor comme liquidateur n’est donc plus contestée.

L'appel interjeté par le Directeur des poursuites publiques (DPP) contre le jugement de la Cour intermédiaire, qui avait accordé l'absolution conditionnelle au jockey Jean Roland Boutanive, trouvé coupable de relations sexuelles avec une mineure de moins de 16 ans, a été entendu ce matin devant les juges Asraf Caunhye et Aruna Devi Narain.

La policière Shamloll, dont le fils, Vaibhav, quatre ans, est mort noyé lors du drame de mercredi dernier à Grande-Rivière Sud Est (GRSE), a été convoquée ce matin au Central Criminal Investigation Department (CCID) pour donner sa version des faits.

La décision du DPP de faire appel du jugement de la Cour suprême sur l'affaire Medpoint introduit « un flou dans le paysage politique au pouvoir », a affirmé Alan Ganoo, président du Mouvement patriotique (MP) lors d'une conférence de presse samedi.

Elle a connu une fin atroce entre les mains de son ex-concubin, Vidish Jogannah, âgé de 20 ans. Patricia Verrière, une femme de 41 ans qui travaillait comme Bar manager à l’hôtel Intercontinental, a été retrouvée morte dans la soirée du samedi 4 juin, dans un appartement d’Adam Place Building, à Casa Florida Lane, Pereybère. Ce sont ses amis, restés sans nouvelles d’elle, qui ont découvert le cadavre et ont allerté la police. D’après une autopsie pratiquée par le Principal Police Medical Officer (PPMO), Maxwell Monvoisin, la victime a succombé à une Ligature Strangulation. Après sa comparution en Cour, lundi, sous une charge provisoire de meurtre, Vidish Jogannah a été reconduit en cellule policière.